La CAQ envoie des signaux de fermeture aux immigrants, dit Fournier

La Coalition avenir Québec (CAQ) envoie des signaux démontrant que son nationalisme n’est pas ouvert aux immigrants, a déclaré mercredi le leader parlementaire libéral Jean-Marc Fournier.

M. Fournier a tenu ces propos au lendemain d’une déclaration d’une députée caquiste qui a soupçonné les libéraux de vouloir hausser le nombre d’immigrants par intérêt électoral.

Dans un point de presse avant la période des questions, M. Fournier a affirmé que la CAQ devrait réfléchir aux raisons qui les empêchent d’obtenir plus d’appuis électoraux de la part des immigrants de première et deuxième génération.

Plus tôt, le chef caquiste François Legault s’est limité à évoquer la possibilité que les libéraux aient des intérêts « politiques » à faire passer le nombre d’immigrants accueillis de 50 000 à 60 000 par année.

Mardi, sa députée Nathalie Roy avait établi un lien entre cette éventuelle hausse et l’appui de « beaucoup » d’immigrants au Parti libéral du Québec.

Aux journalistes, mercredi, M. Fournier a fait référence aux propositions caquistes d’intégration des immigrants, qui prévoient une évaluation de la connaissance du français.

« Par moments, on a l’impression que leur conception du nationalisme ne fait pas une place à chacun, a-t-il dit. Par exemple, le test qu’ils veulent faire passer après trois ans, n’est pas un signal qu’on envoie à des nouveaux arrivants qu’ils ont une réelle place dans la société. »

Selon M. Fournier, les caquistes ont une réflexion à faire sur leur positionnement face aux électeurs qui ont immigré au Québec.

« Si leur nationalisme vise à une nation qui ne fait pas de place aux nouveaux arrivants, c’est leur choix, a-t-il dit. Si c’est le message qu’ils envoient aux gens de première, deuxième génération, c’est leur choix. Peut-être qu’ils ont une réflexion à faire : ils se disent nationalistes mais quelle est la conception de la nation québécoise qu’ils ont ? »

8 commentaires
  • Gilles Delisle - Abonné 16 mars 2016 16 h 08

    Comme le "Roi des épais"!

    Encore lui! Pour dire des insignifiances, des incongruités, des accusations sans fondements, des imbécibilités, et autres propos tordus, ce député de la vieille garde libérale n'a pas son pareil! Mais quand donc, le peuple va-t-il mettre dehors de l'Assemblée Nationale, ce député inutile, juste bon à déverser son fiel sur d'autres députés qui ont le malheur de ne pas être des "comme lui"!

  • Jean Teneglio - Abonné 16 mars 2016 16 h 23

    Mr Fournier la retraite

    Mr Fournier je pense que vous êtes due pour la retraite. Allez ça fait assez longtemps que vous faites le clown a l'Assemblée nationale.

    • Daniel Vézina - Abonné 16 mars 2016 20 h 51

      Je suis tellement d'accord avec vous... Il est le 'Mike Keenan' de la politique... Tellement dépassé ce monsieur...

      Pu capab, sérieux. Risible et de mauvaise foi, ce personnage a zero de crédibilité lorsqu'il parle. C'est un politicien au sens péjoratif du terme.

  • Jean-Yves Verreault - Abonné 16 mars 2016 16 h 36

    Wow Jean_Marc Fournier ''rides again'' Toujours prêt à déformer les faits comme il en a pris l'habitude depuis très lontemps, le voici jouant sur le supposément nationalisme exclusif de la CAQ. Pensez-y, obliger les nouveaux arrivants à passer un test de français après tois ans! Impensable, quelle preuve d'intolérance et de xénophobie! Se pourrait-il que le PLQ en dénoncant une telle approche est en train de nous confirmer ce que de plus en plus de gens pensent, à savoir que le PLQ veut s'assurer qu'en gardant les nouveaux arrivants loin du français il s'assure de garder la main-mise sur cette clientèle électorale? 1995? Référendum? ça vous dit quelque chose?

  • Dominique Roy - Abonnée 16 mars 2016 17 h 03

    Avec pareille déclaration, Fournier justifie son salaire de démagogue, LoBo

  • Gilles Théberge - Abonné 16 mars 2016 17 h 12

    L'art d'éluder les vraies questions

    Fournier n'en est pas à ses premières turpitudes verbales quand la soupe est chaude.

    Nous le savons pertinemment que l'imimgration massive que vous préconisez a pour but de nourrir votre clientèle électorale.

    Le Québec a autant bessoin de dix mille immigrants de plus que de mouche à pêche par moins vingt degrés au mois de janvier...

    Vous êtes un menteur monsieur Fournier et ce sont des propos indignes que vous tenez!

    Vous heurtez notre intelligence en nous prenant pour des imbéciles.