Jacques Daoust conserve tout de même le dossier Bombardier

Le nouveau ministre des Transports, Jacques Daoust
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Le nouveau ministre des Transports, Jacques Daoust

Nouveau ministre des Transports, Jacques Daoust demeurera responsable de la participation financière du gouvernement du Québec dans Bombardier malgré le remaniement ministériel dévoilé jeudi.

Ce dossier suivra M. Daoust bien que Dominique Anglade lui ait succédé au ministère de l’Économie, a annoncé le premier ministre Philippe Couillard.

En point de presse, M. Daoust a expliqué qu’il finalisera cet investissement de 1 milliard $US dans le projet d’avion de la CSeries de Bombardier.

La transaction, qui doit être complétée, avait suscité de nombreuses critiques des partis de l’opposition, qui estimaient son montage déficient.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a déclaré jeudi que M. Couillard avait laissé cette responsabilité à M. Daoust afin d’éviter qu’il démissionne.

Selon le chef caquiste, il n’est pas normal que ce dossier de développement économique suive ainsi M. Daoust jusqu’au ministère des Transports, premier donneur d’ouvrage du gouvernement dans les travaux d’infrastructures.

Aux journalistes, M. Daoust a expliqué que l’investissement gouvernemental, qui doit soutenir les dernières étapes de la commercialisation de l’avion régional de Bombardier Aéronautique, était complexe.

« Le dossier est fort avancé, c’est un dossier qui est complexe et quand il sera terminé, il sera terminé, tout simplement, a-t-il dit. C’est parce que le processus était en marche. »

1 commentaire
  • Sylvain Picard - Abonné 28 janvier 2016 23 h 58

    Pendant ce temps

    l’hôpital Sainte-Justine n’a plus d’eau potable...

    on voit où sont les priorités des représentants de ce gouvernement.