Lise Thibault conservera ses prestations de retraite

L’ancienne lieutenant-gouverneur Lise Thibault a beau avoir admis qu’elle a fraudé les gouvernements fédéral et provincial, elle pourra néanmoins continuer de récolter ses prestations de retraite versées par Ottawa. Car le gouvernement fédéral n’a pas l’intention de modifier la loi pour pouvoir les lui retirer.

En tant qu’ex-représentante de la reine, Lise Thibault a droit à une pension de retraite régie par le gouvernement fédéral. Malgré sa condamnation au criminel, après qu’elle eut plaidé coupable en décembre à des accusations de fraude et d’abus de confiance, Mme Thibault continue de percevoir cette retraite.

« Aucune modification n’est envisagée en ce moment », a indiqué au Devoir un porte-parole du Bureau du conseil privé, Raymond Rivet. « Il n’y a aucune disposition en vertu de la Loi sur les pensions de lieutenants-gouverneurs selon laquelle un lieutenant-gouverneur verrait sa pension suspendue ou retirée et aucune disposition précisant les conditions dans lesquelles un lieutenant-gouverneur verrait sa pension révoquée. »

La loi fédérale prévoit qu’un ex-lieutenant-gouverneur touche une pension équivalant à 30 % de son salaire moyen des cinq dernières années en service. Le salaire de Lise Thibault se chiffrait à 110 800 $. Elle touche donc une pension annuelle d’environ 33 200 $. Le Conseil du trésor n’a pas voulu confirmer ce chiffre, car il s’agit d’une information confidentielle, a-t-on indiqué. Cette somme s’ajoute à d’autres rentes qui sont versées à Lise Thibault.

Après des procédures légales qui s’éternisaient depuis 2007, Lise Thibault a reconnu sa culpabilité l’an dernier pour des fraudes de 411 247 $. Elle avait réclamé, à tort, le remboursement de toutes sortes de dépenses entre 1998 et 2007. Les procédures légales avaient été entamées à la suite du dépôt d’un rapport des vérificateurs généraux du Québec et du Canada lui reprochant 700 000 $ en dépenses injustifiées — des activités familiales, des sorties de golf et de ski, des vacances au soleil, et autres.

Condamnée à 18 mois de prison fin septembre dernier, Lise Thibault a porté sa cause en appel une semaine plus tard et a été libérée sous caution en attendant cette audience, qui doit être entendue en février prochain.

À voir en vidéo

1 commentaire
  • François Dugal - Inscrit 16 novembre 2015 08 h 03

    Le crime

    Le crime est payant.
    La justice appartient aux riches.
    "Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves".