Hamad renouvelle le financement de certains groupes communautaires

Québec vient d’annoncer qu’il renouvelait le financement de plusieurs groupes communautaires, alors même que 1200 d’entre eux ont fermé boutique en signe de protestation durant deux jours, plus tôt cette semaine.

Le ministre de la Solidarité sociale, Sam Hamad, a précisé vendredi qu’il renouvelait les protocoles d’entente avec 383 de ces organismes pour une durée de trois ans. Une somme de 63,9 millions de dollars y sera consacrée.

« Notre gouvernement reconnaît le travail réalisé par les organismes communautaires, qui sont sur la première ligne pour répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables. Ils sont de précieux alliés dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale », a affirmé le ministre Hamad.

Les groupes communautaires qui ont fermé leurs portes durant deux jours, lundi et mardi derniers, protestaient justement contre la lenteur du gouvernement à renouveler leurs ententes, à quelques mois de l’échéance de celles-ci, et ils critiquaient également leur sous-financement.

« Dans le cas des organismes de défense collective des droits [il existe des groupes d’autres types], ça faisait des mois qu’on attendait cette nouvelle-là et qu’on faisait des pressions pour qu’on annonce ce renouvellement », a commenté François Saillant, coordonnateur du Front d’action populaire en réaménagement urbain, au cours d’une entrevue.

Toutefois, cette somme globale signifie une subvention insuffisante pour ces groupes, a-t-il déploré.

Il fait valoir que les groupes spécialisés dans la défense des droits, comme ceux qui défendent les locataires, les accidentés du travail ou les personnes assistées sociales, reçoivent en moyenne 54 000 $ pour payer les salaires, les lignes téléphoniques et Internet. Il affirme que l’enveloppe globale n’a pas été indexée depuis 10 ans.

D’autres attendent

M. Saillant s’inquiète également pour une inconnue qui demeure : est-ce que les conditions reliées à ce financement seront modifiées ?

Le coordonnateur du FRAPRU rappelle aussi que de nombreux autres groupes attendent encore des nouvelles de leur financement, puisque l’annonce ne concerne que 383 groupes sur 1200 qui ont fermé leurs portes lundi et mardi derniers.

Il existe de nombreux groupes en santé et services sociaux, qui assurent des services auprès des personnes ayant des problèmes de santé mentale, par exemple de déficience intellectuelle, ou qui font de la prévention ou offrent des services de répit.

Du même souffle, le ministre Hamad a annoncé le lancement d’une consultation publique sur la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Les citoyens sont invités à remplir un questionnaire en ligne pour exprimer leur point de vue sur la pauvreté et l’exclusion sociale, jusqu’au 16 décembre. Un mémoire pourra aussi être déposé au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale d’ici la fin janvier. Les groupes autochtones ont jusqu’au 26 février. Des groupes de discussion et rencontres seront organisés pour discuter de la question au cours des prochains mois, a précisé le ministre Hamad.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

5 commentaires
  • Francois Cossette - Inscrit 6 novembre 2015 11 h 12

    Avec le plq vaut mieux etre un ami.

    Une consultation publique, pourquoi ?????, y a des gens au plq qui se cherchait une jobe, peinard et bien payé. On en a eu a la tonne des consultations et ca finit toujours a la meme place, en voeux pieux mais sans jamais rien de concret. Pourtant le gouvernement n'a pas eu besoin de consultations pour DONNER 1.3 MILLIARDS de notre argent a bombardier. Ca en dit long sur ce gouvernement.

  • Yves Corbeil - Inscrit 6 novembre 2015 12 h 16

    Finalement faut sortir dans la rue pour faire bouger les choses

    On va attendre que tous le monde confirme qu'il a eu son due et ensuite il restera juste au gouvernement d'indexées ces ententes pour que ça suive le coût de la vie et augmenter l'aide si il ne réussi pas à trouver les solutions en amont.

    • Yves Corbeil - Inscrit 6 novembre 2015 13 h 24

      Et ça prends pas un questionnaire puis des discussions sur la pauvreté et l'exclusion sociale, ça prends juste de la compassion et des solutions pour y remédier dans un pays développé comme ici.

      Ministre de la solidarité?? on le paye combien comme ministre?

  • Christian Montmarquette - Abonné 6 novembre 2015 16 h 10

    Pourquoi une consultation publique sur la pauvreté?


    Pourquoi Sam Hamad lance-t-il une consultation publique sur la pauvreté et l’exclusion sociale ?

    - A-t-on vraiment besoin d'une consultation publique pour savoir que 616$ par mois d'aide sociale pour vivre, c'est de la violence économique infligée aux plus pauvres et aux plus démunis d'entre-nous?

    - A-t-on vraiment besoin d'une consultation publique pour savoir que les enfants nés dans Hochelaga- Maisonneuve ont 11 ans d'espérance de vie de moins que les enfants nés à Westmont?

    Et a-t-on vraiment besoin d'une consultation publique pour savoir que la pauvreté coûte plus de 17 milliards par année au Québec en frais de santé, alors que l'État économiserait près de 8 milliards par année si on éliminait la pauvreté?

    Ce ministre est-il de mauvaise foi, ou un parfait imbécile?

    Christian Montmarquette

    Référence :

    « Coûts de la pauvreté au Québec » ;

    http://www.cepe.gouv.qc.ca/publications/pdf/cepe_c

    .

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 6 novembre 2015 17 h 44

    … longtemps déjà ?!?

    « Du même souffle, le ministre Hamad a annoncé le lancement d’une consultation publique sur la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. » (Lia Lévesque, Pc)

    Il est à espérer que, de ce souffle, l’avant-dernier ?, pauvreté et exclusion sociale soient comme en phase terminale.

    Ça fait comme …

    … longtemps déjà ?!? - 6 nov 2015 -