Québec offre 5000 lits pour les réfugiés

Après avoir annoncé diverses mesures pour aider les réfugiés du Moyen-Orient, le gouvernement du Québec a fait savoir dimanche qu’il avait remis 5000 lits et couvertures à la Croix-Rouge, qui seront envoyés immédiatement en Allemagne.

La ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, en a fait l’annonce, à Montréal, avec le directeur général de la division du Québec de la Croix-Rouge, Michel Léveillé, qui lui en avait fait la demande vendredi soir.

Mme Thériault a précisé que la cellule de crise interministérielle, mise en place la semaine dernière par le gouvernement, avait rapidement évalué la situation pour procéder à l’annonce moins de deux jours plus tard.

Le ministère avait conservé ces lits et ces couvertures depuis la crise du verglas de 1998. Il s’agit d’un don d’une valeur d’environ un million de dollars.

Selon M. Léveillé, environ 6000 demandeurs d’asile arrivent en Allemagne chaque jour. C’est la Croix-Rouge allemande, l’une des plus importantes au monde, qui s’occupera de « la logistique » des ressources sur le terrain, a-t-il ajouté.

L’Allemagne a été choisie parmi les autres pays qui accueillent les réfugiés en raison de son « volume d’accueil » et de la progression de la situation dans les prochains jours, a soutenu M. Léveillé.

M. Léveillé a d’ailleurs souligné que dans les derniers jours, la Croix-Rouge avait récolté environ 1,8 million de dollars en dons. « Dans ce court laps de temps là, c’est un soutien important », a-t-il ajouté.

Le gouvernement du Québec, dans la foulée de la crise des réfugiés en Europe, a annoncé il y a quelques jours qu’il verserait une aide supplémentaire de 100 000 $ aux organismes qui viennent en aide aux demandeurs d’asile.

Il a aussi affirmé qu’il souhaitait faire tripler le nombre de réfugiés accueillis dans la province pour en recevoir 3650 en tout cette année. Mme Thériault a confirmé que la ministre de l’Immigration, Kathleen Weil, avait communiqué avec son homologue fédéral, Chris Alexander, pour lui demander d’accélérer le processus.

Mme Thériault s’est dite « confiante » dans le fait de recevoir l’autorisation pour accueillir ces nouveaux arrivants, et ce, même si une campagne électorale est en cours à Ottawa.

Elle a par ailleurs affirmé que Québec ne ferait pas de compromis sur les vérifications de sécurité des réfugiés accueillis dans la province.

À voir en vidéo