QS demande de clarifier le projet

Les trois députés de Québec solidaire pourraient donner leur appui au projet de loi 59, mais seulement si le gouvernement y inscrit une définition claire de ce qu’est un « discours haineux ». Le projet de loi, défendu par la ministre de la Justice, sème la controverse, d’aucuns jugeant qu’il ouvre la porte à des dérives de toutes sortes et menace la liberté d’expression, notamment en raison du flou de son libellé. QS se dit d’accord avec l’esprit du projet, pour protéger les groupes minoritaires victimes de discrimination, mais craint lui aussi les effets néfastes du projet dans sa formulation actuelle.

À voir en vidéo