Le PQ vit dans «un monde imaginaire», selon Couillard

Alors qu'un sondage montre une hausse de l'appui au Parti Québécois, le premier ministre Couillard reproche à Pierre Karl Péladeau de proposer des solutions imaginaires à des problèmes qui n'existent pas.

« Les vraies préoccupations des Québécois ce n'est pas un référendum pour faire la séparation du Québec. […] C'est la qualité de vie, la croissance économique et les emplois de qualité », a déclaré le premier ministre.

« Le Parti Québécois choisit de vivre dans un monde imaginaire sur des enjeux imaginaires. Nous, on choisit d'être sur la réalité. »

Selon un sondage Léger diffusé mardi, l'arrivée de Pierre Karl Péladeau à la tête du PQ pousserait son parti en hausse dans les intentions de vote à 34 % devant les Libéraux à 32 %.

Le premier ministre a commenté ces nouveaux développements à l'occasion d'une conférence de presse à saveur économique à l'hôtel de ville de Québec. On annonçait que la compagnie de biotechnologie Médicago avait décidé d'établir son nouveau centre de production dans la capitale.

Le premier ministre a souligné qu'il s'agissait de « l'investissement industriel le plus important à Québec depuis 10 ans » et que sa participation au Forum économique de Davos avait joué un rôle clé dans la décision de l'entreprise.

L'entreprise productrice de vaccins prévoit investir 245 millions à Québec d'ici 2019. Les gouvernements du Québec et d'Ottawa lui prêtent respectivement 60 millions et 8 millions.

Quant à la ville, elle investit 6,5 millions dans ce projet qui a en outre l'avantage de stimuler son projet d'écoquartier dans d'Estimauville.

À voir en vidéo