Couillard: les Québécois seront «heureux» de la nouvelle ligne hydroélectrique

Bien qu’une certaine opposition persiste, les Québécois seront « heureux » de voir une nouvelle ligne de transport hydroélectrique de 400 kilomètres relier le Lac Saint-Jean à Montréal, estime le premier ministre Philippe Couillard.

Le premier ministre du Québec a confirmé, vendredi à Montréal, l’annonce de la construction de la ligne de transport d’électricité de 735 kv appelée Chamouchouane-Bout-de-l’Île, un projet de 1,4 milliard, aux côtés du pdg d’Hydro-Québec, Thierry Vandal, et du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand.

M. Couillard a souligné qu’il s’agissait du plus important projet en la matière depuis une vingtaine d’années.

À ce jour, cette ligne de transport a été contestée par le regroupement Citoyens sous haute tension, ainsi que par certaines municipalités, groupes écologistes et agriculteurs. Le Bureau des audiences publiques sur l’environnement ne lui a pas donné son aval, mais la Régie de l’énergie si, ainsi que la Commission de protection du territoire agricole.

Le premier ministre croit toutefois que l’ensemble des Québécois seront « heureux » de voir ce projet prendre forme au cours des 18 prochains mois, d’autant plus qu’il générera des emplois dans plusieurs régions du Québec et assurera une plus grande stabilité du réseau.

M. Vandal, quant à lui, a souligné qu’à l’heure actuelle, Hydro-Québec perd de l’énergie à cause de l’effet d’entonnoir qui se produit au Lac Saint-Jean, où sont regroupées plusieurs lignes de transport. Il fallait donc faire quelque chose, a-t-il dit, et la solution retenue est la meilleure, selon lui.