Une aide pour atténuer les impacts des hausses de taxe foncière

Dans les secteurs de villégiature comme les Laurentides, l’évaluation de certaines résidences a littéralement explosé.
Photo: Olivier Zuida Dans les secteurs de villégiature comme les Laurentides, l’évaluation de certaines résidences a littéralement explosé.

Les personnes âgées les plus touchées par les hausses marquées des taxes foncières vont recevoir une nouvelle aide du gouvernement.

Cet enjeu a souvent fait les manchettes ces dernières années. Dans les secteurs de villégiature comme les Laurentides, l’évaluation de certaines résidences a littéralement explosé. Ainsi, des personnes âgées avec des revenus limités qui avaient fini de payer leur maison depuis longtemps se sont retrouvées avec des avis d’imposition d’une ampleur imprévue.

Les critères du nouveau programme sont toutefois serrés. Pour y être admissibles, il faut avoir 65 ans et plus, vivre dans sa maison depuis au moins 15 ans et que le ménage ait des revenus annuels inférieurs à 50 000 $. De plus, l’aide n’est disponible qu’à partir du moment où la hausse est d’au moins 7,5 % supérieure à la moyenne de la municipalité.

Prenons l’exemple d’une propriété dont l’évaluation est passée de 175 000 $ à 215 600 $. La hausse est de 23,2 % alors que la moyenne de la ville est de 3 %. La personne fait face à une augmentation de 360 $ dont le gouvernement rembourserait 200 $.

Étant donné l’impact durable de ces hausses, les compensations seront maintenues dans les années subséquentes. Le gouvernement a réservé dans le budget 2 millions pour financer cette aide qui entrera en vigueur en janvier.

Le budget fait toutefois disparaître une autre mesure de soutien aux 65 ans et plus : le crédit d’impôt qui leur était octroyé en fonction de l’âge depuis 1972. Le gouvernement estime qu’avec le vieillissement de la population, le temps était venu de n’accorder ce crédit qu’à partir de 70 ans (5 ans de moins que ce que suggérait le rapport Godbout).

Cette mesure lui permet d’aller chercher 77 millions qui seront tous alloués au crédit d’impôt destiné aux aînés qui retournent sur le marché du travail. Désormais, ces derniers pourront le toucher à partir de 63 ans.

4,5 M$
Montant de l'enveloppe offerte aux résidences pour personnes âgées qui doivent se doter de gicleurs

À voir en vidéo