Impératif français prime «Je suis Charlie»

Impératif français a lancé des fleurs à certains… et des pots à d’autres. Cet organisme, qui se porte à la défense de la langue de Molière depuis maintenant quarante ans, a accordé l’un de ses prix annuels ayant été décernés dimanche au mouvement « Je suis Charlie ». Ce phénomène social, qui a connu une croissance exponentielle dans la foulée de l’attentat ayant ciblé la salle de rédaction du journal satirique Charlie Hebdo, a été salué, car son essor a permis de rappeler que « la liberté d’expression est une valeur fondamentale de notre temps », selon le président d’Impératif français, Jean-Paul Perreault. Une autre récompense a été décernée à Chloé Sainte-Marie. M. Perreault a souligné « sa détermination à faire rayonner les cultures québécoise et innue » à travers ses oeuvres. Il a mentionné que plusieurs acteurs et organisations méritaient de recevoir des prix Citron pour avoir été à l’origine « de situations aberrantes et irritantes qui banalisent la Francophonie ». Par exemple, il a tiré à boulets rouges sur le gouvernement conservateur « pour sa démarche pour saboter […] le réseau français de Radio-Canada », mais aussi pour l’accession de Rob Nicholson, unilingue anglophone, au poste de ministre des Affaires étrangères.

À voir en vidéo