De quoi le printemps 2015 sera-t-il fait ?

Manifestation contre l'austérité au début du mois de février.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir Manifestation contre l'austérité au début du mois de février.

Le vent de rigueur-austérité porté par le gouvernement Couillard et les mesures d’austérité qui s’additionnent font dire à plusieurs que le printemps 2015 pourrait être une reprise de 2012. Conclusion trop hâtive ?

Le collectif Refusons l’austérité se prépare, les syndicats sont sur un pied de guerre, certains groupes avançant que la mobilisation n’a jamais été aussi forte. Du côté des groupes étudiants, au coeur du célèbre face-à-face de 2012 avec le gouvernement de Jean Charest, les avis sont divisés, a constaté Le Devoir, dans un dossier sur la mobilisation printanière à paraître samedi. Sans égal, le printemps érable ne pourra revivre, croient certains. Prélude entraînant, il a permis de conscientiser et mobiliser une génération, croient d’autres.

Pendant que les syndicats et les groupes sociaux peaufinent leurs tactiques, le gouvernement libéral mise sur une « majorité silencieuse » qui appuierait sa décision de « briser le cycle antiaustérité », selon la formule de Martin Coiteux, président du Conseil du trésor.

Un dossier à lire samedi.

À voir en vidéo