L’intégrisme est un choix personnel, juge le premier ministre

Il ne faut pas confondre intégrisme et terrorisme. « Il y a beaucoup d’amalgames qui sont faits sur des concepts qui sont très distincts », a soutenu lundi Philippe Couillard.
Photo: Clément Allard La Presse canadienne Il ne faut pas confondre intégrisme et terrorisme. « Il y a beaucoup d’amalgames qui sont faits sur des concepts qui sont très distincts », a soutenu lundi Philippe Couillard.

Philippe Couillard n’a aucune intention de limiter le droit des intégristes de pratiquer une version radicale de leur religion, un choix personnel, selon lui, dans la mesure où ils respectent la loi.

« L’intégrisme, c’est une pratique religieuse poussée à l’extrême qui, tant qu’elle n’enfreint pas les droits des autres — des autres, exemple, les femmes —, bien sûr fait partie des choix personnels de chacun », a déclaré lundi Philippe Couillard, avant de participer au caucus présessionnel de ses députés.

Il ne faut pas confondre intégrisme et terrorisme. « Il y a beaucoup d’amalgames qui sont faits sur des concepts qui sont très distincts », a soutenu le premier ministre. Le terrorisme est « l’expression des extrémismes de tout type, bien sûr celui de l’islam radical, mais il y a d’autres extrémismes sur la planète. Mais celui-là est bien sûr celui dont on est préoccupé. »

Les propos de Philippe Couillard rejoignent ceux qu’a exprimés dans La Presse samedi Gérard Bouchard. « Il y a manifestement un lien entre intégrisme et terrorisme, mais l’un ne conduit pas nécessairement à l’autre. D’où la question : la prévention de la radicalisation religieuse conduira-t-elle à surveiller tous les intégristes et à restreindre leurs droits ? Ce serait inadmissible », juge l’historien et sociologue.

Le gouvernement Couillard travaille toujours sur un projet de loi portant sur la neutralité religieuse de l’État. « Il n’est pas exclu qu’il soit déposé lors de la [présente] session », a indiqué le premier ministre. Le contenu de ce projet de loi reprendra les mesures que le chef libéral a énoncées en janvier 2014 : obligation de donner ou de recevoir les services de l’État à visage découvert et balises en matière d’accommodements religieux. Il comprendra aussi des « outils » afin que la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) puisse intervenir plus efficacement.

Ce projet de loi, « c’est un élément parmi d’autres d’un ensemble beaucoup plus vaste », a signalé le premier ministre. Ainsi, la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, doit présenter une nouvelle politique en matière d’immigration, qui précisera « le modèle d’accueil et d’intégration à notre communauté qui va faire en sorte que tout le monde puisse vivre en harmonie chez nous ».

En outre, Kathleen Weil préside un groupe de travail interministériel sur la lutte contre l’intégrisme, qui est chargé de définir un plan d’action et auquel participent les ministres de l’Éducation, Yves Bolduc, de la Protection de la jeunesse, Lucie Charlebois, de la Sécurité publique, Lise Thériault, de la Famille, Francine Charbonneau, et de l’Emploi et de la Sécurité sociale, François Blais.

La sécurité avant tout

Philippe Couillard a insisté sur l’enjeu de la sécurité de la population, un sujet qui était de toutes les discussions lors de son séjour en Europe. « Le premier mot toujours [qu’il a entendu] : sécurité, sécurité,sécurité. »

« On est quand même bien armés », a-t-il fait valoir, sans annoncer de nouvelles initiatives en matière de lutte antiterroriste alors que le gouvernement Harper s’apprête à déposer cette semaine un projet de loi qui accordera plus de pouvoirs aux policiers à cet égard. « La sécurité, encore une fois, c’est l’aspect important, mais ce n’est pas le seul aspect. Il faut prévenir, détecter dans les communautés et poser de multiples actions. »

Par ailleurs, Philippe Couillard a révélé qu’il s’était entretenu il y a quelques jours avec l’ambassadeur d’Arabie saoudite au sujet du cas de Raïf Badawi. Il ne croit pas à l’usage de sanctions à l’endroit du régime saoudien. « La plus certaine façon de les rendre encore plus radicaux et éloignés de nos valeurs, c’est de les maintenir dans l’isolement », estime le premier ministre.

Le malaise de Philippe Couillard

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, n’entend pas jouer au psy. Il a préféré s’abstenir de lier l’« insensibilité » du premier ministre Philippe Couillard aux questions identitaires québécoises avec son séjour en Arabie saoudite dans les années 1990, comme l’a fait le chef intérimaire du Parti québécois, Stéphane Bédard, jeudi dernier. « Dès qu’on parle de tous les dossiers qui sont identitaires, M. Couillard a un malaise. Ça vient d’où ? Il faudrait qu’un psychiatre s’assoie avec lui et regarde ça », a -t-il lancé en point de presse.

La réaction de M. Couillard après qu’il lui eut demandé trois fois plutôt qu’une à l’Assemblée nationale si un policier ou une policière doit arborer un signe religieux, était éloquente, selon M. Legault. « Il était choqué bien noir ! Il était tout rouge ! Il a un malaise évident. Pourquoi ? Je ne suis pas dans sa tête. Je ne sais pas. Même chose quand vient le temps de parler de la défense du français », a-t-il affirmé.

Le premier ministre libéral est « en contradiction avec ce que pensent la majorité des Québécois » de la plupart des enjeux identitaires. « Et ça, ça va le rattraper éventuellement », a averti M. Legault.
Marco Bélair-Cirino
122 commentaires
  • Donald Bordeleau - Abonné 27 janvier 2015 00 h 06

    Patinage de fantaisie


    Philippe Couillard a révélé qu’il s’était entretenu il y a quelques jours avec l’ambassadeur d’Arabie saoudite. Il semble bien le connaître.

    Donc Raif Badawi sera libre bientôt.

    • Nicole Moreau - Inscrite 27 janvier 2015 08 h 22

      vous êtes un optimiste, je vous envie...

    • Robert Beauchamp - Abonné 27 janvier 2015 09 h 44

      Là est toute l'étrangeté de l'affaire! Ne serait-on pas en droit de se demander si M. Couillard aurait encore des intérêtes en Arabie Saoudite, le plaçant ainsi en conflit d'intérêt avec une fonction de chef d'état?
      Si c'était le cas, ce serait moralement grave; j'ose croire que non.
      Une déclaration officielle s'impose.
      Robert Beauchamp

    • Rodrigue Guimont - Inscrit 27 janvier 2015 12 h 30

      M. Beauchamp.
      On doit s'interroger non seulement sur ses activités en Arabie Saoudite mais également sur ses fonctions, et celle de son ami Arthur Porter, au SCRS (service canadien d'espionnage).

      http://pointdebasculecanada.ca/philippe-couillard-

  • Jean-Yves Arès - Abonné 27 janvier 2015 00 h 47

    Oui mais...

    On accepte l'intégrisme, puis on fait quoi quand ces intégristes veulent appliquer au quotidien, en public et au travail, leur intégrisme ?


    Décidément, sur ce sujet, le PLQ vie sur une autre planète !

    • Damien Tremblay - Inscrit 27 janvier 2015 07 h 27

      PRÉCISION : L'esprit du gouvernement Couillard est effectivement sur une autre planète qui a pour nom « Les Émirats Arabes ». D'où l'étroitesse d'esprit qui l'habite dans le dossier des intégristes, de la laïcité et des droits des femmes.

      N'oublions jamais que M. Couillard est un mercenaire au service du plus offrant. C'est pourquoi il montre patte blanche pour ses patrons passés et futurs. Car un jour, il va retourner les Émirats servir ses maîtres à penser.

      Quand les Québécois horrifiés constateront les dommages pratiquement irréversibles que son gouvernement irresponsable aura provoqué à la social-démocratie québécoise, il y aura un phénomène d'ostracisme.

    • Pierre Labelle - Inscrit 27 janvier 2015 07 h 40

      En réponse à votre question M. Arès; on va consulté Bouchard et Taylor, les deux bons amis du PLQ, et c'est ce que fait régulièrement Phillippe depuis le 7 janvier. Quand tu en est rendu à déplacer les virgules pour essayer nous faire gober 2 couleuvres plutôt qu'une seule: "intégrisme et terrorisme", l'une revient à l'autre mais l'autre ne revient pas comme faisait dire à PET un humoriste; c'est que tu dois vraiment être à court d'idée, si tu en a déjà eu bien sûr......

    • André Michaud - Inscrit 27 janvier 2015 09 h 44

      Intégriste ne veut pas dire terroriste, soit, mais c'est le premier pas vers le terrorisme et la justification de crimes..

      Les lois ne doivent donner aucun droit particulier aux intégristes qui sont toujours des gens obtus et fermés aux autres. Donc jamais un atout pour une société.

      Il faut combattre tous les intégrismes, et faire la différence entre un adepte de superstitions religieuses non intégriste qui ne veut pas s'imposer et respectent les croyances ou non croyances des autres, et un intégriste qui veut que tous s'adaptent à ses superstitions religieuses.

      Car les religions ne seront toujours que des superstitions fondées sur l'ingnorance.

    • Jean-Yves Arès - Abonné 27 janvier 2015 09 h 57

      Humm...,

      « un mercenaire au service du plus offrant »

      Tellement facile de dire n'importe quoi.

      Un mercenaire est une personne qui s'engage comme guerrier dans un conflit armé avec seule motif les nombreux dollards qu'on lui offre pour risquer sa vie et a essayer d'en tuer d'autre.

      Là, le parcour de P. Couillard nous indique simplement qu'il a travailler a l'étranger, a mettre en place des service de neurologie, en Arabie Saoudite. Est-ce que toute personne qui travail a l'étranger devient un ''mercenaire''? Est-ce que toute personne qui cherche a avoir un plus gros revenu est un mercenaire? A ce compte tout le Québec est une mer de mercenaires... avec tous ces syndicsalistes qui ne chechent qu'a trouver moyen de faire une piastre de plus !

      Mais cette voie pour voir les choses est d'un simpliste extrème qui ne peut que construire des boutades populistes a répéter dès que l'on a une chance pour réussir un lancer dans les buts adverses.

    • Jean-Yves Arès - Abonné 27 janvier 2015 10 h 01

      Oui quelques années en territoire saoudien peut entrainer une habitude a des moeurs intolérables ici. Mais je crois qu'il faut chercher moins loin pour trouver réponse devant cette imcompréhensible position devant l'intégrisme d'une religion qui se veut avant tout politique, qui se veut contrôler la vie de tous et toutes en tout temps et en tout lieux, avec preuve de soumission avec 5 prosternations par jour....
      Je crois plutôt qu'il faut chercher du coté de la foi pratiquée par chacun. Que ''la foi'' en des divinités est la marque d'une vaste majorité de gens ici en amérique, tout comme ailleurs, et que ces croyants fondamentalement pacifiques se sentent menacé intérieurement par cette demande anti-intégristes puisque dans leur propre foi l'intégrisme est simplement un choix de laisser plus de palce a sa spiritualité. Même si c'est un choix qu'ils ne font pas eux mêmes ils portent un grand respect pour ceux qui le font, ils s'en servent même comme référence dans les moments difficiles.

      Et ce sentiment d'attaque contre ses propres croyances provoque des dérives. On peut citer le pape lui-même dernièrement, ou il affirmait que celui qui insulte sa mère peut s'attendre a recevoir un coup de poing...

      On peut donc dire maintenant que oui on peut être plus catholique que le pape..., puisque la foi chrétienne invite a encaisser les coups sans réagir a l'agression !

    • Nicole Boisclair - Inscrite 27 janvier 2015 10 h 09

      On dit que dans le christianisme il faut présenter l'autre joue l'orsque quelqu'un nous frappe.

      Déjà à l'âge de 10 ans voilà comment j'ai compris cette phrase: Je présenterais l'autre joue, attendrais que l'autre me frappe à nouveau, bloquerais son geste aggressif et lui assainerais un bon coup de poing pour le mettre K.O.

    • Lise Gagnon - Inscrite 27 janvier 2015 23 h 02

      Identifier l'intégrisme comme un choix personnel et l'accepter, ce sont 2 réalités très différentes. S'il n'est pas un choix personnel, qu'est-il autre?
      Selon Larousse, l'intégrisme est "une attitude et une disposition d'esprit de certains croyants qui, au nom du respect intransigeant de la tradition, se refusent à toute évolution. Il peut-être aussi un conservatisme intransigeant en matière de doctrine politique". Bien oui, l'intégrisme peut être politique aussi et il peut causer bien des dégâts.
      Il est impossible de contrer "une attitude, une disposition d'esprit", par une loi. Le seul point où l'on peut agir est sur l'usage que ces gens font de cette particularité qui les habite. Déjà notre Charte québécoise des droits et libertés détermine un standard de "vivre ensemble". Il est dit à l'article 1. "Tout être humain a droit à la vie, ainsi qu'à la sûreté, à l'intégrité et à la liberté de sa personne."
      Lorsque je réalise comment ce premier passage de la Charte est souvent écorché par des québécois fondamentalistes du terroir, dans la vie virtuelle et/ou réelle, il est à se demander pourquoi en ajouter une autre, pour qu'elle subisse la même indifférence, le même mépris.
      On a déjà connu des chasses aux sorcières, où on s'attaquait à des gens parce qu'ils avaient tel profil, RÉEL OU SUPPOSÉ, qui ne cadraient pas dans leur grille d'acceptation, mais cette époque n'a pas été la plus glorieuse pour notre humanité.

  • Cyr Guillaume - Inscrit 27 janvier 2015 00 h 49

    Non mais quel manque de courage politique!

    Je crois que ma chaise et ma table ont plus de courage politique dans se dossier que P.Couillard! C'est la première fois de ma vie, et je ne m'attendais pas à dire ça de mon vivant, mais je crois qu'Harper à plus de courage politique dans se dossier que Philippe Couillard n'en aura dans 100 ans! C'est enrageant, je vais dire comme M.Legault, il à besoin d'un psy!

    • Michel Rood - Inscrit 27 janvier 2015 09 h 09

      Et il n'est pas le seul qui a manqué de courage pensont à ses prédécesseurs. "Over my dead body ! " Il disait ....il est en poste mais amorphe. Il ne connait pas ce que c'est un poing sur la table et de demander des études sur ce qui apparait un problème grandissant et par la suite le régler. Il préfère fermer les yeux comme beaucoup d'autres et ne pas faire trop mal. (sur ce sujet)

      Dégoutant cette mollesse.

  • Gaetane Derome - Abonnée 27 janvier 2015 01 h 30

    L’extrême c'est toujours trop.

    On sait bien que la plupart des religions monotheistes radicales ne protegent pas les droits de la femme et ni ceux des minorites sexuelles.Et les enfants qui vont dans des ecoles confessionnelles islamiques ou juives orthodoxes ne semblent pas recevoir la meme education que les autres enfants quebecois.
    Alors,non,je ne suis pas en accord avec le laxisme dont fait preuve le PM envers l'integrisme.

  • Gaetane Derome - Abonnée 27 janvier 2015 01 h 30

    L’extrême c'est toujours trop.

    On sait bien que la plupart des religions monotheistes radicales ne protegent pas les droits de la femme et ni ceux des minorites sexuelles.Et les enfants qui vont dans des ecoles confessionnelles islamiques ou juives orthodoxes ne semblent pas recevoir la meme education que les autres enfants quebecois.
    Alors,non,je ne suis pas en accord avec le laxisme dont fait preuve le PM envers l'integrisme.