La laïcité pourchasse Couillard

Le chef intérimaire du PQ, Stéphane Bédard.<br />
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le chef intérimaire du PQ, Stéphane Bédard.

Le débat sur la laïcité a repris de plus belle… au Parti québécois à tout le moins. Le premier ministre Philippe Couillard a une vision faussée de la « réalité québécoise » en raison de son séjour prolongé en Arabie saoudite, suggère le chef intérimaire du PQ, Stéphane Bédard.

« Il a été consultant auprès [de l’Arabie saoudite] à une certaine époque. Il semble [aujourd’hui] très imprégné de ces valeurs, de cette réalité », a-t-il déclaré lors d’un point de presse au terme du caucus présessionnel du PQ jeudi midi. « On peut voir ce qui se passe ailleurs, mais en même temps on lui demande de ne pas importer cette réalité ici », a-t-il ajouté.

Les élus péquistes s’interrogeaient jeudi sur les causes du « refus d’agir » du gouvernement libéral sur le front de la laïcité. « On a proposé des actions concrètes sur l’égalité entre les hommes et les femmes, sur la laïcité, sur la lutte contre l’intégrisme et, chaque fois, monsieur Couillard nous a taxés que ce soit de racisme ou d’intolérance. Il est mal à l’aise avec ces questions », a dit le chef de l’opposition officielle.

Diffamation

Les propos de M. Bédard sont « à la limite de la diffamation », a fait valoir à La Presse canadienne M. Couillard, en marge du Forum économique mondial, à Davos. Il pourrait y avoir matière à poursuite, a-t-il spécifié, manifestement irrité de voir des élus péquistes s’affairer à éveiller des soupçons sur son passé. Mais, il n’a pas de « temps à perdre » avec un « individu semblable ».

M. Bédard ne cherchait « en aucun cas […] à laisser entendre que le premier ministre désire implanter au Québec différentes pratiques qui bafouent les droits humains et qui ont cours en Arabie saoudite », a précisé le cabinet du chef de l’opposition officielle jeudi soir.

M. Couillard a participé à la mise sur pied d’un service de neurochirurgie dans la ville saoudienne de Dhahran entre 1992 et 1996. Il a également siégé au conseil consultatif international créé par le ministre de la Santé saoudien en 2009.

Le Québec est interpellé par le phénomène de l’intégrisme religieux. Pourtant, M. Couillard « laisse entendre que tout va bien », déplore le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier. « Son expérience personnelle l’invite peut-être à avoir une compréhension qui n’est pas juste de la situation. »

Charles Taylor intervient

Les coprésidents de la Commission de consultation sur les pratiques d’accommodement reliées aux différences culturelles, Gérard Bouchard et Charles Taylor, craignent une instrumentalisation des attaques de terroristes islamistes contre le magazine satirique Charlie Hebdo et l’épicerie Hypercacher, il y a deux semaines à Paris, afin de promouvoir un projet de charte de la laïcité. « Ça risque de peser sur la réflexion, puis de l’orienter vers des directions qui ne sont peut-être pas souhaitables, qui sont peut-être un petit peu plus radicales qu’elles ne le seraient normalement dans un contexte plus calme, plus serein », a affirmé l’historien et sociologue Gérard Bouchard sur les ondes de Radio-Canada Première jeudi matin. « Si les gens croient que le moment est propice à cause des événements de Paris, ils ont grandement tort », a renchéri le philosophe Charles Taylor dans un entretien à La Presse canadienne. Selon lui, il s’agirait d’« une erreur monumentale de mélanger les questions de terrorisme et les questions du vivre-ensemble dans la diversité ». « Du moment où on fait un amalgame comme ça, on est tout droit sur le chemin de la division sociale », a-t-il mis en garde.

Le député de Rosemont, Jean-François Lisée, lui, insiste sur la nécessité de « reconnaître » le « lien entre la laïcité et la lutte contre le terrorisme islamiste ». « Ce que les islamistes radicaux veulent, c’est l’antilaïcité », a-t-il expliqué dans le hall d’entrée de l’hôtel Relais Gouverneur Saint-Jean-sur-Richelieu, tenant à la main un exemplaire de Charlie Hebdo. Il propose notamment d’« assurer l’emploi de la population maghrébine » et « faire la promotion de la laïcité dans nos écoles » afin de « prévenir au maximum l’émergence de djihadistes sur le territoire québécois ».

L’ex-ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques Bernard Drainville exhorte M. Couillard de légiférer une fois pour toutes afin de renforcer la neutralité religieuse de l’État québécois. « Pourquoi est-ce si compliqué de dire : “ Voici les règles qui vont s’appliquer s’il y a des demandes d’accommodement [religieux]. On ne pliera pas sur l’égalité hommes-femmes. […] ” Mets ça dans un projet de loi et déguédine ! » s’est-il exclamé.

Cependant, le dévoilement d’une charte de la laïcité reflétant la position du chef libéral Philippe Couillard en matière d’interdiction du port de signes religieux à un certain nombre d’employés de l’État « ne réglera rien », avertit M. Bouchard. « M. Couillard a déjà affirmé ses positions qui sont très claires, c’est le port des signes religieux partout sans restriction, sauf le voile intégral dans certaines circonstances. À mon avis, ça ne réglera rien. Ça ne passera pas dans la plus grande partie de la population. Puis, ça va être à recommencer. » Le Québec serait alors le théâtre d’une « autre crise » des accommodements raisonnables.

Couillard appelé à s’inspirer de Davos

La députée de Vachon, Martine Ouellet, invite le premier ministre Philippe Couillard à revenir de Davos, où il prend part au Forum économique mondial, la tête pleine d’idées afin d’atténuer les inégalités au Québec. « La question des inégalités va être à l’ordre du jour. J’espère que monsieur Couillard ne fera pas juste des rencontres de salon, mais va être aussi à l’écoute parce que sa politique d’austérité créée et augmente les inégalités au Québec », a-t-elle soutenu en marge du caucus du PQ jeudi.
122 commentaires
  • Jocelyne Lapierre - Inscrite 23 janvier 2015 00 h 36

    Crise pour qui?

    On est vraiment las de se faire "gentiment" avertir de ne pas amorcer de débat sur la la laïcité, car cela pourrait causer une crise. Les citoyens ont remarqué que les accommodements "raisonnables" sont de moins en moins gérables sans compromettre les droits du reste du public. Lorsqu'un groupe d'individu n'accepte pas les règles de la société et insiste pour vivre selon ses propres règles, comment peut-on parlé d'intolérance de la société vis-à-vis ce groupe d'individus, alors que c'est l'inverse? Rien de plus noble que de promouvoir la cohésion sociale et l'unité d'un peuple plutôt que sa fragmentation.

    • Claude Lemaire - Inscrit 23 janvier 2015 16 h 42

      Je trouve plus que désolant cette Politique Spectacle, cette guéguerre puérile…..

      Avons-nous des politiciens Assez Nobles pour s’élever au dessus de la petite politique Égoïste et partisanne….

      En passant, Félicitation à Mme. Fatima Houda-Pepin pour la présentation d’une charte pour la neutralité de l’État et la lutte contre la Radicalisation…

      Selon moi, Mme. Pépin est la personne la plus Crédible dans ce domaine. L'Intérêt Supérieur du Québec devrait primer sur les Egos en ce qui a trait à la paternité d’une telle mesure ou des dissentions passées à l’intérieur du caucus libéral….

      La population EXIGE des mesures claires afin de prévenir la RADICALISATION. Pas difficile à comprendre, me semble…..

    • lise pelletier - Inscrit 23 janvier 2015 17 h 33

      L'intimidation de Ph.Couillard envers M. Bédard en le traitant "d'individu" ne pointait-elle pas envers tous les québécois francophones, qui selon un sondage veulent une charte de la laïcité.

      Il a dit lors de la campagne électorale "qu'il détestait ce parti", quel mépris pour ceux qui votent pour le PQ. Quelquefois son hypocrisie ressort de son masque flegmatique fabriqué.

      Le PLQ ne gouverne pas pour la majorité des québécois, il gouverne pour son électorat anglophone et allophone.

  • Pierre Bourassa - Inscrit 23 janvier 2015 01 h 07

    La laïcité pourchasse Couillard

    Lâchez-le pas.On ne peut tolérer les valeurs inhumaines de ce pays ainsi que le silence complice de Couillard.Il a établi des contacts solides avec les dirigeants de ce pays lorsqu'il y travaillait.Quels intérêts protège-t-il?Les leurs ou les nôtres?

    • Chantale Desjardins - Inscrite 23 janvier 2015 10 h 45

      Excellente question.

  • Carole Jean - Inscrite 23 janvier 2015 01 h 51

    Qu’ont à proposer de concret messieurs Taylor et Bouchard, face à l’intégrisme religieux ?


    Messieurs Taylor et Bouchard sont connus pour favoriser le multiculturalisme, sinon le communautarisme, systèmes qui font tellement de ravages en Europe, après 30 ans de politiques tièdes et au refus d’intégrer concrètement les nouveaux immigrants aux sociétés d’accueil. Pourquoi refuser de reconnaître l’échec européen en la matière ? Pourquoi vouloir importer au Québec un modèle déficient, en ignorant les problèmes sociaux dont il est la source ?

    Pourtant, en Europe, de nombreux observateurs avertis commencent à s’ouvrir les yeux devant un phénomène réel. Le Premier ministre français lui-même, reprenant des propos presque identiques tenus par le Premier ministre britannique, déplorait il y quelques jours la cassure sociale dans son pays et regrettait « … toutes les fractures, les tensions qui couvent depuis trop longtemps et dont on parle peu (...), la relégation péri-urbaine, les ghettos, … un apartheid territorial, social, ethnique, qui s'est imposé à notre pays. »

    C’est ça la réalité vécue de tous les jours, non pas celle d’intellectuels enfermés dans leurs chapelles idéologiques, mais celle que les gens vivent quotidiennement.

    La grille d’analyse de messieurs Taylor-Bouchard, est fautive. Elle repose sur les postulats que l’islamisme politique n’existe pas au Québec et que c’est une vue de l’esprit ; que l’islamisme n’est pas une idéologie qui rejette nos valeurs démocratiques ; que ce n’est pas vrai qu’il existe des catégories de personnes qui refusent systématiquement de s’intégrer à la société d’accueil et qui souhaitent reproduire ici les mêmes travers sociaux que l’on retrouve dans leurs pays d’origine ; qu’il n’existe pas un financement extérieur important qui encourage cette attitude ; et qu’en définitive, la censure institutionnalisée pour restreindre la liberté d’expression concernant certaines croyances est acceptable ;…etc.

    Non ! Ce genre de message ne passe plus.

    • Gilles Delisle - Abonné 23 janvier 2015 08 h 31

      Vous avez entierement raison, Madame! Encore aujourd'hui, dans ce journal, le tristement célèbre M. Taylor essaie de discréditer ceux et celles qui essaient de propulser la laicité , malheureusement malmenée par ces personnes, qui continuent de faire croire à une société québécoise bien meilleure, sous le couvert du multiculturalisme et du communautarisme

    • Richard Maltais Desjardins - Abonné 23 janvier 2015 08 h 38

      « … toutes les fractures, les tensions qui couvent depuis trop longtemps et dont on parle peu (...), la relégation péri-urbaine, les ghettos, … un apartheid territorial, social, ethnique, qui s'est imposé à notre pays. »

      ... et vive la laïcité à la française. Je croyais pourtant que ses propos allaient un peu contre la doxa, mais ça a l'air que non...

      Je ne sais pas si l'analyse de Bouchard-Taylor est juste, mais elle ne repose certainement pas sur le simple déni que vous leur prêtez. Que les opérateurs de lance-flammes et les pompiers s'emploient à instrumentaliser les événements pour exiger que le gouvernemen « déguédine » ne ravale pas tous les autres au rang de rêveurs ou même pire : d'intellectuels, quand ce n'est pas à l'indigne condition de musulman subventionné par l'Arabie Saoudite, comme le suggère un commentateur plein de sagacité en parlant du PM...

    • Pierre Desautels - Abonné 23 janvier 2015 08 h 42

      Et pourtant, même PKP, dans une rare sortie, vient de déclarer qu'il est en faveur des recommandations du rapport Bouchard-Taylor...

    • Jacques Patenaude - Abonné 23 janvier 2015 09 h 32

      Bouchard et Taylor n'ont pas la même position. Taylor est un radical du multiculturalisme alors que Bouchard prône l'interculturalisme. Le multiculturalisme et le communautarisme est la position Anglaise et canadienne alors que la France est laiciste. Ni l'un ni l'autre ne semble fonctionner. Ce débat dérape de plus en plus. Nous payons de plus en plus cher l'inaction des libéraux depui le gouvernement Charest et la stratégie électoraliste du PQ dans le débat sur la charte. Quand donc se lévera un véritable homme d'État capable de s'élever au dessus de la mêlée pour nous sortir de ce bourbier dans lequel s'enfonce le Québec?

    • Jacques Dumont - Inscrit 23 janvier 2015 10 h 01

      Dans le mille Mde Jean pour ce qui est de Bouchard -Taylor je me questionne ,a la tête de cette comm. ces personnes devaient être impartial,neutre pourtant a chaque fois que le débat s'enclanche il refont surfaçe... mais jamais ils ne font un commantaire sur le fait que leur rapport est sur les tablettes depuis pres de 8 ans ou que les libéraux se débarassent de Mde Houda- Pépin non ils apparaissent lorsque le débat s'amorçe

      c'est a se demander si leur contrat contient un serviçe apres vente

    • lise pelletier - Inscrit 23 janvier 2015 10 h 13

      "Pourquoi vouloir importer au Québec un modèle déficient, en ignorant les problèmes sociaux dont il est la source ?"

      Pourquoi en effet ?

      P. Couillard pourrait-il répondre à cette question fort simple ?
      Le communautarisme est déjà présent ici. A Londres, et même à Toronto, certains quartiers sont sous la loi de charia.

      De même pour les questions d'austérité, le FMI reconnaît maintenant que ses effets ne sont pas ceux escomptés, un affaiblissement des économies nationnales.
      Le ministre Coiteux a beau répéter que le mot "austérité" ne s'applique pas car ils investissent dans les infrastructures. Ah oui, par la Caisse de Dépot, où sont les fonds de retraite des employés de l'État. Quelles seront les suites de ces investissements dans quelques années ? Pourquoi je n'ai pas confiance, à cause de la perte de 40 milliards peut-être ?

      Supposément que l'immigration devait venir pallier à un manque de travailleurs alors que l'on perd des milliers d'emplois ?

      Un peu décousu comme commentaire, peut-être, mais je suis loin d'être seule à me poser des questions sur les politiques ou non-politiques de ce gouvernement libéral.

    • André Le Belge - Inscrit 23 janvier 2015 10 h 28

      La laïcité fait-elle partie des "vraies affaires"? Non! Alors passons à autre chose comme l'économie de l'austérité par exemple...

  • Scholastique Vincent - Inscrite 23 janvier 2015 03 h 16

    Vendu

    Plus les jours avancent, plus il est clair que Philippe Couillard est vendu sur plusieurs enjeux. Il n'est pas étonnant qu'on se pose des questions sur son intégrité à ce sujet.

    • Rodrigue Guimont - Inscrit 23 janvier 2015 12 h 20

      Intégrité, je ne sais pas, je pense plutôt qu'il s'agit de faiblesse.

      M. Couillard ne semble pas faire une nette différence entre diffamation (mensonge) et attaques personnelles.

      Les idée sont véhiculées par les partis et les partis dirigés par des hommes politiques (ou des femmes bien sûr!)

      Mais quand un homme, chef de parti se montre frileux, peu sûr de lui, toujours à l'apeuré quant à son bassin politique (au Parti Libéral du Québec, les francophones sont en minorité et les anglo et allophones en majorité) et que ce chef n'ose prendre de décision de peur de perdre son bassin électoral, comment ne pas être en droit de s'interroger, voire de critiquer cet homme, chef de parti et chef d'État?

  • michel lebel - Inscrit 23 janvier 2015 05 h 14

    Affligeant!

    Des propos vraiment peu édifiants de la classe politique péquiste! De la petite politique, de la politicaillerie, sur un sujet qui ne le mérite surtout pas. Fort affligeant! Dire qu'on affirmait vouloir faire de la politique d'une nouvelle façon! "Parole, parole" comme chantait Dalida!

    Michel Lebel

    • Pierre Labelle - Inscrit 23 janvier 2015 08 h 49

      Ce qui est affligeant monsieur Lebel c'est l'absence de colonne vertébrale chez Phillippe, et parlant de chanson; dans son cas ce serait plutôt: "mensonge, mensonge tu as tout brisé.

    • Berthe Fortier-A - Abonnée 23 janvier 2015 08 h 53

      Monsieur Lebel,

      Vous m'enlevez les mots de la bouche.

      Je ne peux rien ajouter à vos propos car c'est exactement ma réflexion de ce matin en lisant les propos de S. Bédard.

      Il me semble qu'il n'y a pas si longtemps au PQ on disait ne plus vouloir parler de la charte pour le moment parce qu'il y avait des divergences d'oinion. Voilà que l'on recommence!!!

    • Gaétan Fortin - Inscrit 23 janvier 2015 09 h 46

      Pour une fois je manifeste mon accord avec votre propos.
      SAUF que votre insistance à attribuer ce genre de propos
      à un seul parti (toujours le même), me désole.

    • François Ricard - Inscrit 23 janvier 2015 10 h 09

      Qu'a dit M. Bédard pour soulever votre courroux?
      Il a dit que "M. Couillard semblait très imprégné des valeurs trouvées en Arabie saoudite."...et "On lui demande de ne pas importer cette réalité ici."
      Vous qui êtes juriste, vous aurez sûrement remarquer ce "semblait".
      Je ne crois pas que M. Bédard pensait aux mutilations, aux lapidations, au fouet ou à la censure excessive exercée en Arabie saoudite quand il a pronocé ces paroles.
      Possiblement voulait-il faire référence au contrôle excessif de l'État dans la vie des gens, dans le peu de liberté qu'a la population de décider de son présent et de son avenir.
      M. Couillard donne l'impression que lui seul connaît bien nos besoins et aspirations.

    • Raymond Saint-Arnaud - Abonné 23 janvier 2015 11 h 02

      Comme toujours de grands reproches et du salissage, mais quelles sont vos vues sur la neutralité de l'État, M Michel Lebel - Inscrit ?

    • Patrick Boulanger - Abonné 23 janvier 2015 11 h 15

      @ Mme Poirier

      Moi je pense qu'il est fort possible que le PQ va aller chercher quelques points auprès de l'électorat avec ce type de bobards; des bobards forts déplorables par ailleurs.

    • Jacquelin Beaulieu - Abonné 23 janvier 2015 11 h 47

      J'ai le regret de vous dire que les commentaires de différents députés du PQ reflètent ce qu'une grande majorité de Québécois pensent concernant Couillard et les libéraux qui ont une peur atroce de régler les problèmes de la laicité , de la neutralité , de la montée de l'intégisme religieux et de l'empiettement de demandes religieuses sur nos valeurs et les droits des femmes ....
      Au lieur de critiquer le PQ , parler donc a votre chef qui dort sur < la commutateur > .....

    • François Dandurand - Inscrit 23 janvier 2015 12 h 59

      Affligeant, dites-vous? Ça sent la politique du Front National. Tous les moyens sont bons pour obtenir le vote et surtout le vote exophobe. On mèle tout. On insulte à tous vents. René Lévesque doit se retourner dans sa tombe. Désolant spectacle qeu nous offre à nouveau le PQ

    • Micheline Gagnon - Inscrite 23 janvier 2015 16 h 15

      L’affirmation par certains députés péquistes à l’effet que M. Couillard refusait de s’occuper de laïcité et d’intégrisme parce qu’il partagerait les valeurs l’Arabie Saoudite, affirmation que je vois souvent dans les médias sociaux (j'imagine que cela les a peut-être inspirés). Malgré qu’ils aient dit regretter leurs paroles le mal était fait.

      Dans les cours de mon enfance on donnait cet exemple expliquant pourquoi il est presque impossible de récupérer les effets de la « calomnie » : Prenez un oreiller de plume, allez dans votre cour et déchirez-le en morceaux à l’aide d’un couteau; essayez par la suite de rattraper toutes les plumes. À l’ère d’Internet tout se répand à vitesse grand V, alors... Cela me fait penser à un compagnon de travail qui recommandait à son fils de tricher lors d’une compétition de karaté; il n’aurait qu’à s’excuser s’il se faisait prendre.

    • lise pelletier - Inscrit 23 janvier 2015 17 h 26

      @ M. Dandurand,

      "Tous les moyens sont bons pour obtenir le vote et surtout le vote exophobe."

      N'est-ce pas qu'on peut re-diriger votre flèche vers le PLQ ?
      Leur majorité électorale vient en bonne partie de l'immigration après tout.

    • François Dandurand - Inscrit 23 janvier 2015 21 h 07

      Madame Pelletier, Le vote de l'immigration comme vous le qualifiez va peut-être au PLQ parce qu'il fait preuve d'ouverture. Ne nous refaites pas le coup du vote "ethnique et de l'argent" de Jacques Parizeau