Couillard fait preuve d’insensibilité en matière de laïcité, selon Legault

Philippe Couillard fait preuve d’insensibilité en invoquant les récents attentats parisiens pour repousser le débat sur la neutralité religieuse de l’État, a déclaré mardi le chef caquiste François Legault.

Selon M. Legault, il est plus que temps de régler la question de la laïcité dans les institutions publiques en imposant des balises.

Après avoir présenté le candidat qui portera les couleurs de la CAQ lors d’une élection partielle dans Richelieu, M. Legault a affirmé que les propositions de son parti pourraient facilement recueillir un consensus.

Le chef caquiste a estimé que le premier ministre Couillard fait fausse route en opposant les récents attentats de djihadistes à Paris à la nécessité de mesures proclamant la neutralité de l’État.

M. Legault a refusé de dire si son parti pourrait tenter de déposer un projet de loi qui contiendrait ses propositions en matière de laïcité.

Urgence d’agir

Le chef caquiste a néanmoins observé que du côté du Parti québécois, les candidats à la direction semblent se rapprocher de la position de son parti. Il croit également que M. Couillard devrait aussi être d’accord avec la suggestion caquiste d’interdire les symboles religieux aux fonctionnaires en position d’autorité comme les juges et les policiers.

« Philippe Couillard n’a pas raison d’attendre, c’est inacceptable qu’on attende, on a déjà trop attendu dans le dossier de la laïcité au Québec, a-t-il dit. On doit agir, on doit mettre en place des balises dans une charte, dans une loi, on doit mettre ce dossier derrière nous. »

M. Legault reconnaît que la lutte à l’intégrisme est une question distincte de la laïcité, mais il juge que M. Couillard fait fausse route en repoussant le débat parce qu’il veut éviter d’amalgamer les deux sujets.

« J’ai beaucoup de difficulté à suivre Philippe Couillard, a-t-il dit. Philippe Couillard est vraiment insensible à tous les dossiers qui touchent l’identité québécoise. C’est une insensibilité qu’il montre depuis qu’il est élu.

« Je l’entendais [lundi] dire qu’il ne faut pas faire d’amalgame entre la lutte contre les intégrismes, les extrémistes, et le dossier de la laïcité et des accommodements raisonnables. Pourtant, il est le premier à faire un amalgame.»

« Pourquoi mélange-t-il les deux dossiers ? Ce sont deux dossiers séparés, on aurait dû agir depuis longtemps, suite au rapport Bouchard-Taylor, et moi je ne vois pas de raison pourquoi Philippe Couillard a renié sa promesse à l’automne de déposer un projet de loi, qu’il renie encore une fois sa promesse de déposer un projet de loi ce printemps. »

Selon le chef caquiste, tout comme après les attentats contre des militaires l’automne dernier, M. Couillard utilise les événements parisiens pour éviter le sujet.