Marche pour le programme de procréation assistée

Un grand nombre de familles ont pris part à une manifestation visant à exprimer leur attachement au programme gouvernemental de procréation assistée, samedi après-midi, à Montréal. Les participants ont dit souhaiter que le gouvernement Couillard fasse marche arrière et qu’il maintienne l’universalité du programme. « C’est au-delà de toutes espérances. On est très nombreux, et beaucoup de femmes fertiles aussi sont venues marcher. C’est beau de voir la solidarité ici », a exprimé l’animatrice de télévision Julie Snyder, qui s’est battue pendant plusieurs années afin d’obtenir ce programme. Mme Snyder prédit que ce sont les femmes de la classe moyenne qui écoperont le plus de ces nouvelles mesures. « On est pour le fait qu’il y ait des balises. Il y a des dérives dans tous les programmes, il y a eu des scandales dans les cliniques de radiographie privées ; est-ce qu’à cause de ça, on cesse de faire des rayons X au Québec ? La réponse, c’est non », a fait valoir l’animatrice et conjointe du député péquiste Pierre Karl Péladeau en entrevue téléphonique. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a rétorqué que « c’est un programme d’accès à une procédure médicale que l’on balise maintenant à la recommandation du Commissaire à la santé et au bien-être qui a fait une étude exhaustive sur le sujet ».