Barrette s’entend avec les médecins

Une de gagnée : les fédérations de médecins ont consenti mercredi à étaler la hausse de leur rémunération. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, dit maintenant vouloir focaliser toute son attention sur «le grand changement» à opérer dans le réseau de la santé.

« À partir du moment où cet élément-là [l’étalement de la hausse de la rémunération de 1,2 milliard de dollars consentie en 2006] est réglé, en santé, toute notre attention va être portée sur la prise de mesures qui vont faire en sorte que le patient ait un meilleur accès aux soins de santé », a-t-il déclaré mercredi après-midi.

M. Barrette fera connaître, vraisemblablement jeudi, un projet de loi visant à modifier en profondeur l’organisation du réseau afin d’y « lever » les « embûches » qui se dressent à l’heure actuelle devant les patients. Celui-ci prévoira notamment l’abolition des agences de la santé et des services sociaux.

Sur huit ans

La conclusion d’une entente de principe avec les médecins, omnipraticiens et spécialistes a mis fin mercredi à un « premier chantier » consistant à repousser le paiement de centaines de millions de dollars prévu en 2014-2015 et 2015-2016 aux médecins afin de « faciliter » le retour à l’équilibre budgétaire prévu au printemps 2016.

Après des négociations en dents de scie, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) et la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) ont acquiescé à l’idée d’étaler la hausse des salaires de 1,2 milliard promise sur une période de huit ans, a annoncé le Dr Barrette en fin d’après-midi mercredi. Elles ont aussi convenu de ne pas toucher un sou de plus en 2014-2015. « [Et] les montants qui sont proposés pour 20152016 sont considérés par les deux fédérations comme étant très bas », a-t-il expliqué au terme d’une « négociation normale », selon lui, durant laquelle il a pourtant brandi à plusieurs reprises la menace d’une loi spéciale. « On a demandé des efforts substantiels aux deux fédérations », a-t-il répété.

Les membres de la FMSQ se pencheront sur le projet d’entente jeudi soir, tandis que ceux de la FMOQ seront appelés à l’avaliser le samedi 4 octobre prochain.

Le président de la FMOQ, Louis Godin, s’est dit heureux de « pouvoir passer à autre chose » maintenant qu’un nouveau « calendrier » de versement des augmentations « prévues » et « dues » aux médecins de famille a été fixé. « Même s’il demeure regrettable à nos yeux que le gouvernement ne respecte pas les ententes convenues en bonne et due forme il y a quelques années à peine, nous sommes satisfaits d’en être arrivés à une entente et de pouvoir passer à autre chose, notamment aux solutions pour améliorer l’accès aux soins de première ligne », a-t-il indiqué.

En matinée, le premier ministre Philippe Couillard s’est dit « très satisfait » de l’entente de principe intervenue au petit matin jeudi avec les médecins généralistes. « C’est une très bonne nouvelle. Je suis content de voir que la profession médicale participe à l’effort de redressement des finances publiques du Québec. C’est apprécié », a-t-il déclaré à l’entrée d’un caucus des élus libéraux.

1 commentaire
  • Gilbert Garnier - Inscrit 25 septembre 2014 18 h 33

    Merci aux médecins et Libéraux

    Vraiment merci! Beaucoup de maturité de la part de nos médecins et gouvernement Libéral. Nous sommes dans une situation économique difficile ... grâce aux gouvernements précédents qui n'ont pas mis leurs culottes.

    Tous les employés syndiqués du Québec devraient suivre ce chemin. Les employés à la solde du gouvernement Ontarien ont eu un gel de salaire pendant deux ans! Pourquoi serions-nous différents au Québec?

    Sincèrement!