QS monte au front contre l’austérité et le pétrole

Les compressions vont faire mal aux services aux citoyens, craint Françoise David.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Les compressions vont faire mal aux services aux citoyens, craint Françoise David.

L’austérité trouvera un obstacle sur sa route, et ce sera les députés de Québec solidaire, promet sa porte-parole Françoise David. En marge du caucus du parti qui se tenait en fin de semaine dans Lanaudière, elle promet aussi de lutter contre les projets pétroliers, et notamment le port que TransCanada veut établir à Cacouna.

 

« M. Couillard n’a pas été élu pour réduire l’État québécois à peau de chagrin, ce n’est pas vrai, dit la députée de Gouin en entrevue. Pendant ce temps, on ne demande rien aux banques, aux minières, aux grandes entreprises. Elles sont en dehors de cet exercice, comme si elles étaient intouchables. Ça me révolte ! »

 

Les députés solidaires craignent les conséquences des « changements budgétaires » promis par les libéraux, Philippe Couillard en tête.

 

Les compressions vont faire mal aux services aux citoyens, craint Françoise David. « Que [Monsieur Couillard] commence donc par ceux qui en ont le plus dans leurs poches au lieu de s’en prendre à la classe moyenne et aux plus démunis », lance-t-elle.

 

Québec solidaire recensera les impacts des compressions.

 

L’environnement sera l’autre grande priorité du parti et de ses trois députés élus. Le projet de port pétrolier à Cacouna les inquiète particulièrement. « Nous allons intervenir sur toute la stratégie énergétique du gouvernement, qui repose sur quelque chose de dépassé, le pétrole ! Que le pire pétrole passe en dessous de nos meilleures terres agricoles et arrive dans un port au coeur du fleuve Saint-Laurent est inacceptable. Pourquoi on fait tout ça ? Ça ne donne rien au Québec. On veut faire plaisir à qui ? » demande Mme David.

 

Elle qualifie la position de Québec dans ce dossier « d’irresponsable ».

 

À terme, les Québécois prendront la rue, croit Mme David. « Nous avons des échos, la riposte est en train de s’organiser. Si M. Couillard s’imagine qu’il va avoir un mandat de quatre ans sans histoire et sans révolte populaire, je crois vraiment qu’il se trompe », affirme-t-elle sur le ton de l’avertissement. Tout comme le gouvernement de Jean Charest avait dû reculer dans les dossiers du port méthanier de Québec ou de la vente du mont Orford, Mme David estime que Philippe Couillard se fera rappeler que les Québécois tiennent à leur modèle social et au Saint-Laurent.

16 commentaires
  • Jean Jacques Roy - Abonné 8 septembre 2014 01 h 31

    QS a beaucoup à faire!

    En effet, sur les dossiers mentionnés: coupures et pétrole... tout laisse croire que l'opposition officielle (péquiste) et les caquistes sont fondamentalement d'accord avec le gouvernement Couillard. Alors, les 3 députéEs solidaires auront beaucoup à faire.
    Madame David mentionne le projet de Transcanada et le désastre écologique appréhendé à Cacouna. On a appris ces derniers jours que le ministère de l'environnement et le premier ministre Couillard laissent faire les forages qui ont débuté dans le Saint-Laurent. Et aux limites de la ville de Québec, à Saint-Augustin, le gouvernement Couillard donne aussi le feu vert à TransCanada pour des forages en prévision d'un tracé sous le fleuve du.Pipeline. C'est ce que l'édition du Devoir d'aujourd'hui révèle sous la plume de Alexande Shields
    "Le pipeline que veut construire TransCanada au Québec afin de transporter du pétrole des sables bitumineux devrait traverser une réserve naturelle abritant une biodiversité unique au monde. Et selon des informations obtenues par Le Devoir, le ministère de l’Environnement du Québec a autorisé la pétrolière à effectuer des forages près de celle-ci. Les travaux ont d’ailleurs déjà débuté."

    • Franck Perrault - Inscrit 8 septembre 2014 08 h 33

      Eh oui, ça fait maigre une opposition à 3 députés! Quel beau débat démocratique en perspective!
      Va vraiment falloir que la société civile investisse par tous les moyens le débat, sinon c'est grand boulevard pour le Thatchérisme à la Couillard! Faut-il vraiment toucher le fond pour se réveiller?
      Bonne journée

    • Rodrigue Guimont - Inscrit 8 septembre 2014 09 h 55

      Sil au moins, parti de David-Khadir, de tendance communo-socio-n'importe-quoi à deux têtes (pour ne pas dire à deux faces), militait d'abord et avant tout pour faire du Québec un pays libre, autonome et prospère au lieu de penser constamment à leur propre nombril sous des dehors altruiste en mettant le feu aux poudres pour se faire valoir, on pourrait peut-être espérer de meilleurs jours pour le Québec tout entier!

    • Jean-Christophe Leblond - Inscrit 8 septembre 2014 11 h 34

      C'est sûr que quand ils se battent pour protéger le fleuve contre les déversements pétroliers ils ne pensent qu'à leur petit nombril. N'est-ce pas, M. Guimont?

    • Jean Jacques Roy - Abonné 8 septembre 2014 11 h 46

      Monsieur Guimont, très offensant votre commentaire. Connaissez vous d'autres éluEs qui font mieux et qui présentent un programme de développement socio-économique alternatif pour un Québec libre? Si oui, on aimerait les connaître.

    • Cyril Dionne - Abonné 8 septembre 2014 17 h 53

      Comme pour le NPD, Québec solidaire et la gauche sont de moins en moins populaire. Leur programme de développement socio-économique alternatif sous-entend le socialisme à la cubaine. Bonne chance de vendre ce programme à la classe moyenne. Et dire que Québec solidaire considère l'hydroélectricité, selon leur programme, dans la même gamme que les énergies non renouvelables comme le pétrole, le charbon et le gaz naturel.

      Peut-être que quelqu'un pourrait aussi leur expliquer que les voies maritimes, comme toutes les rivières, tous les lacs et fleuves sont sous juridiction fédérale et donc, ce qu'ils ont à dire ne comptent vraiment pas. En même temps, peut être que quelqu'un pourrait aussi leur expliquer que d'élire un gouvernement majoritaire auquel ils ont grandement contribué en divisant le vote, c'est élire un monarque pour quatre ans dans un système de monarchie constitutionnelle, que ce soit au niveau fédéral ou provincial.

      Mais où étaient-ils donc tous nos 3 grands défenseurs de la classe moyenne lorsque le débat sur les pensions dorées des travailleurs municipaux faisait fureur cet été ? Pas à peine un mot sur une situation qui risque de faire boule de neige et avoir un impact direct sur les budgets gouvernementaux dans la prochaine génération à venir. Évidemment, c'est plus facile de se battre contre des propositions où ils ne feront aucune différence que de s'occuper des problèmes qui touchent vraiment les gens ordinaires.

      Les pelleteurs de nuages et les Don Quichotte, les Québécois pourraient bien s'en passer dans les années à venir. Québec solidaire n'est pas un parti indépendantiste avec plus de 42% de leurs supporteurs qui voteraient non dans un référendum puisqu'ils sont des fédéralistes purs et durs. Et Françoise David ne vient-elle pas d'une famille bourgeoise très conservatrice ?

    • Jean-Christophe Leblond - Inscrit 8 septembre 2014 20 h 28

      M. Dionne à propos de Québec Solidaire:

      «Leur programme de développement socio-économique alternatif sous-entend le socialisme à la cubaine.»

      Votre crédibilité vient d'en prendre un coup, M. Dionne.

    • Patrick Boulanger - Abonné 8 septembre 2014 20 h 47

      @ M. Dionne

      M. Dionne, ce sont les membres de QS (ceux qui ont acheté leur carte) et non l'ensemble de ceux qui votent pour ce parti qui décident des orientations du partis.

  • Marcel Bernier - Inscrit 8 septembre 2014 06 h 20

    Améliorer, approfondir, densifier notre modèle social...

    J'aurais tendance à vouloir améliorer le modèle social dans lequel nous vivons plutôt qu’à le maintenir tel quel. Il y a tant à faire, notamment concernant l’organisation du travail pour que les travailleurs et les travailleuses soient considérés-es, d’égal à égal, comme des adultes responsables et non comme des gens sous tutelle du patronat. Et que dire des soins à domicile pour les personnes âgées et les soins palliatifs pour les personnes en fin de vie. Et il y a toute la question des problématiques de santé mentale, qui demeure l’enfant pauvre de la médecine. Et puis, les inégalités criantes dans la répartition de la richesse collective, en termes de services, qui s'élargissent et la social-démocratie qui s’en va à vau l’eau. Et ce gouvernement libéral sous la coupe des oligarques, qui dictent aux ministres et aux députés l’agenda politique.
    Il y a tant à faire et si peu d’ouvriers qualifiés! On peut bien, comme les conservateurs de Harper, couper afin d’éliminer ce qui gêne notre vision du monde, ou comme Couillard, démanteler l’État québécois afin de faire taire le désir d’indépendance des Québécois et des Québécoises, il reste que cette façon de faire illustre, à merveille, le manque d’imagination de nos mandataires : détruire plutôt que construire, polluer plutôt qu'assainir.

  • Jean Claude Pomerleau - Inscrit 8 septembre 2014 07 h 23

    QS allié du NPD ... qui est pour le pipeline

    Mulcair est contre le pipeline Northern Gate en Colombie Britannique et pour celui de Transcanada au Québec. Pour être crédible, QS devrait commencer par prendre ses distance du NPD. Pas facile quand les liens sont organiques |

    • Jean-Christophe Leblond - Inscrit 8 septembre 2014 09 h 16

      Monsieur, votre commentaire est d'autant plus malhonnête que QS est le seul parti qui a systématiquement, méthodiquement, et de façon parfaitement cohérente depuis sa création lutté contre l'économie pétrolière sous toutes ses formes. Le seul parti qui ne s'est pas pitoyablement agenouillé devant les bonzes de l'industrie pétrolière et gazière en commission parlementaire où les projets de pipelines étaient justement étudiés. Les seuls qui ont osé remettre M. Bouchard à sa place dans son rôle de lobbyiste.

      Et pour cela, ils se sont faits traîner dans la boue en tant que pelleuteux de nuages extrémistes.

      L'avez-vous déjà oublié?

    • Nicolas Bachand - Inscrit 8 septembre 2014 09 h 36

      Il y a encore beaucoup de gens pour faire des raccourcis et croire que QS est une branche qubécoise du NPD. Ce n'est pas parce qu'on partage certaines valeurs, certains objectifs, et qu'on a le conservatisme comme principal adversaire politique, qu'on est alliés de fait et de toutes causes. Justement, la position sur le développement pétrolier est la plus belle démonstration que QS et le NPD ne sont pas des antennes d'un même parti. Mais que voulez-vous, même quand Mulcair répète, pas plus tard qu'en juin dernier, qu'il veut créer un NPD-Québec, à l'encontre même de QS, certains préfèrent se boucher les oreilles, ne pas se renseigner davantage et se contenter des raccourcis, ça leur permet de caser plus facilement leur compréhension des complexités.

    • Nicolas Bachand - Inscrit 8 septembre 2014 10 h 11

      On peut même ajouter que le PQ, le PLQ et la CAQ sont tous trois les alliés objectifs du fédéralisme pétrolier d'Ottawa et des pétrolière albertaines par leur appui explicite aux projets d'oléoducs et au passage du pétrole des sables bitumineux albertains sur le territoire québécois. Par exemple, le PQ, que ce soit durant son mandat de 18 au pouvoir ou actuellement sur les bancs de l'opposition, n'a cessé de répéter son appui. Faut-il pour autant conclure qu'il est l'allié officiel du NPD?

    • Patrick Boulanger - Abonné 8 septembre 2014 16 h 26

      M. Pomerleau, quels sont ces liens « organiques » dont vous parlez (Oui, le député de Mercier a déjà voté pour le NPD, mais encore...)?

    • Éric Vincent - Inscrit 8 septembre 2014 19 h 42

      Et sans vouloir paraitre trop négatif, je crois qu'il existe un énorme différence entre le NPD de Jack Layton et celui de Mulcair, qui, je dois sans doute le rappeler, était un ministre libéral sous Jean Charest. Quelles que soient les raisons qui l'ont fait quitter ce parti, il n'empêche en rien qu'il a été ministre d'un parti opposer au visions "traditionelles" (si j'ose dire) du NPD. Il lui fallait donc partager certaines valeurs propre à ce parti(PLQ). Bref, je crois que le NPD a bien changé depuis la mort de Monsieur Layton, et qu'il est de moins en moins proche de QS quant à ses valeurs.

  • Suzanne LaBrie - Inscrit 9 septembre 2014 12 h 26

    Imaginez seulement que QS ne soit pas à l'Assemblée Nationale

    ... moi, je leur dis toute mon admiration d'être les seulEs à prendre parti pour l'environnement, la suite du monde, le simple bon sens.