Stratégie maritime: Philippe Couillard lève l’ancre

Au début de la dernière campagne électorale, François Legault disait qu’il se préoccupait peu de savoir qui appliquerait ses idées, pourvu que quelqu’un le fasse. Ainsi en sera-t-il de sa stratégie maritime.

 

Le budget Leitao confirme en effet la mise en oeuvre de la stratégie maritime des libéraux, sorte de format réduit de celle proposée par M. Legault. Une somme de 7,4 millions sera investie sur trois ans pour lancer l’initiative.

 

« La stratégie maritime mettra en valeur le potentiel du fleuve et de l’estuaire du Saint-Laurent, a soutenu le ministre Leitao. Elle donnera un nouvel élan au transport maritime, stimulera le développement économique des régions côtières, transformera le Québec et lui ouvrira de nouvelles voies de développement. »

 

L’implantation du projet relèvera du ministre délégué aux Transports. Un comité ministériel a aussi été formé pour « faire ressortir les opportunités qui pourraient se dégager de notre patrimoine naturel maritime ». On évoque également la croissance des échanges commerciaux internationaux, le développement des chantiers maritimes et la mise en valeur du potentiel touristique.

 

Un pôle logistique sera implanté en Montérégie pour réaliser un centre de transbordement international. Québec souhaite développer le transport intermodal par trains, par navires et par camions en optimisant l’accès au port de Montréal. Le site de débarquement des croisières Dalhousie, à Québec, sera réaménagé.

 

La ministre du Tourisme annoncera dans les prochains jours les détails d’une stratégie de mise en valeur du « Saint-Laurent touristique », a-t-on aussi promis mercredi.