De jeunes indépendantistes déterminés à faire mentir les sondages

La candidate péquiste défaite Martine Desjardins.
Photo: - Archives Le Devoir La candidate péquiste défaite Martine Desjardins.

Les jeunes indépendantistes avalent de travers l’étiquette fédéraliste qu’on essaie d’accoler à l’ensemble de leur génération.

 

En conférence de presse à Montréal, mardi matin, ils ont réagi aux résultats d’un sondage CROP-La Presse dont les résultats témoignent d’un désintérêt massif face à l’option souverainiste auprès des jeunes âgés de 18 à 24 ans.

 

Entourée d’une vingtaine de jeunes indépendantistes, la candidate péquiste défaite Martine Desjardins a justifié cette sortie en affirmant qu’il n’y a rien de mieux que de dire à des jeunes qu’ils sont contre quelque chose pour les motiver à prouver le contraire.

 

Son collègue, l’ex-député Léo Bureau-Blouin, estime pour sa part que l’on doit «décomplexer» le discours souverainiste et cesser d’en parler uniquement dans une perspective référendaire — ce qui, d’après son analyse, a contribué à la débâcle électorale du Parti québécois (PQ) le 7 avril dernier.

 

À ses yeux, la souveraineté du Québec est tout aussi pertinente de nos jours qu’il y a quelques décennies.

 

Et d’ici le prochain scrutin, les jeunes indépendantistes disposeront d’environ quatre ans pour «imposer» le thème de la souveraineté et de la «liberté», a martelé l’ancien leader étudiant, qui s’est dit convaincu de pouvoir «faire mentir les pronostics» et les sondages.

 

Alexandre Leduc, qui s’est présenté sous la bannière de Québec solidaire lors des deux dernières campagnes électorales, a quant à lui suggéré qu’il faudrait envisager l’idée d’une coalition souverainiste afin de mousser l’option.

 

«Regardez-nous bien aller», a pour sa part résumé le président de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, Maxime Laporte.

 

Selon le coup de sonde publié lundi dans La Presse, 69 % des 500 répondants âgés de 18 à 24 ans auraient voté Non à un référendum sur la souveraineté. La collecte de données a été faite en ligne entre le 9 et le 20 mai 2014.

 

Par Mélanie Marquis

À voir en vidéo