Chicane chez les verts

La chicane est prise au Parti vert du Québec (PVQ). L’ancien chef, Claude Sabourin, a annoncé vendredi son intention de poursuivre son ex-parti pour qu’il lui rembourse une somme de 2500 $. M. Sabourin estime que le PVQ est « irréversiblement condamné à disparaître », qu’il est « dirigé de manière non professionnelle et antidémocratique », et que le nouveau chef, Alex Tyrrell, utilise des méthodes dignes de « Staline dans ses “ bonnes années  ». Un différend quant au fonctionnement et pouvoir du conseil exécutif national est à l’origine du conflit. M. Sabourin entend mettre sur pied un nouveau parti (ÉCOLO-Québec) pour poursuivre son militantisme. Le PVQ a recueilli 23 000 votes aux dernières élections (0,5 %).