Dirigeants dans la mire du DGEQ

De hauts dirigeants de trois firmes d’ingénieurs-conseils dont les noms ont été mentionnés à la commission Charbonneau sont dans la mire du Directeur général des élections du Québec en lien avec du financement illégal. Par des systèmes de prête-noms, ces quatre personnes auraient notamment facilité le versement d’importantes contributions ayant en grande partie profité au Parti québécois ainsi qu’au Parti libéral du Québec. Il s’agit de Jean Guité, vice-président du Groupe SM, Gilles Cousineau, directeur administratif de Pluritec, André Côté, ex-vice-président infrastructures municipales chez Roche, ainsi que France Michaud, vice-présidente de Roche.