Martine Desjardins perd son pari politique

L’ex-leader étudiante Martine Desjardins briguait les suffrages pour la première fois.
Photo: Michaël Monnier - Le Devoir L’ex-leader étudiante Martine Desjardins briguait les suffrages pour la première fois.

Sainte-Thérèse — La Coalition avenir Québec (CAQ) a conservé son siège dans Groulx, alors qu’une véritable douche froide a éteint les derniers espoirs des militants péquistes réunis dans un local de Sainte-Thérèse. Au moment de mettre en ligne, l’homme d’affaires Claude Surprenant avait eu raison de l’ex-leader étudiante Martine Desjardins, qui figurait en troisième place après la libérale Vicki Émard, pour sa part battue par 260 voix.

 

Émue, mais refusant de céder au pessimisme, Martine Desjardins a tenté de remonter le moral de ses troupes désenchantées après l’annonce de sa défaite. « Après demain, on se remet au travail », a lancé la candidate défaite du Parti québécois (PQ), entourée de deux de ses nièces.

 

Une course à trois a tenu les militants en haleine dans Groulx une bonne partie de la soirée. Tant la CAQ que le PQ ont perdu des plumes dans cette circonscription en comparaison de l’élection de 2012, au profit du Parti libéral du Québec (PLQ), qui a connu une remontée de près de dix points de pourcentage malgré sa troisième place. Qualifiant les résultats nationaux « d’incompréhensibles », Martine Desjardins croit que plusieurs se réveilleront mardi « avec un mal de tête ». Elle compte poursuivre son engagement politique, avouant avoir eu « la piqûre ».

 

Pendant la soirée, la trentaine de militants péquistes se raccrochaient tant bien que mal à l’espoir de voir Mme Desjardins rejoindre l’Assemblée nationale, alors que les résultats nationaux jetaient autrement une douche froide sur la petite assemblée. Plusieurs, découragés, ont quitté le rassemblement avant même l’annonce des résultats pour la circonscription.

 

Claude Surprenant a récolté 30,8 % des voix, contre 30,2 % pour Vicki Émard et 30 % pour la péquiste Martine Desjardins.

 

Dure soirée

 

La soirée a été placée sous le signe de la déception. Martine Desjardins entrait à peine dans le stationnement vers 20 h 30 qu’un silence consterné s’imposait parmi les militants rassemblés dans un local de Sainte-Thérèse : la victoire du PLQ s’annonçait déjà. Quand la candidate péquiste est venue rencontrer ses militants, c’est les larmes aux yeux que certains d’entre eux l’ont applaudie. « Il faut être positifs, ce n’est pas fini », leur a-t-elle lancé. Quelques instants plus tard, un gouvernement libéral majoritaire était annoncé : elle s’est éclipsée en coup de vent.

 

Tout était possible dans Groulx : depuis 2003, la circonscription a été tour à tour représentée par le PLQ, l’Action démocratique du Québec (ADQ), le PQ et la CAQ.

 

Cette circonscription qui chevauche les territoires de Sainte-Thérèse, Boisbriand, Blainville et Rosemère, en banlieue nord de Montréal, était représentée depuis 2012 par la députée caquiste Hélène Daneault. Cette dernière a annoncé à la dernière minute qu’elle ne solliciterait pas un nouveau mandat.

 

Consternation dans les rangs péquistes

 

Quand la victoire de Philippe Couillard a été annoncée dans Roberval, un militant cachait mal sa colère. « Qu’est-ce qu’on va faire quand la commission Charbonneau va sortir des histoires ? Des députés vont démissionner ? On va retourner en élections ? »

 

Pour Normand, un militant de la première heure du PQ, la défaite rappelait celle, crève-coeur, du référendum de 1980. « Je ressens la même déception. Si Martine n’entre pas, je crois que vous allez me voir partir en pleurant… »

 

En 2012, Hélène Daneault l’avait emporté grâce à une majorité de 1763 voix. Le PQ était arrivé deuxième avec 34 % des suffrages, suivi du PLQ avec 20 % de l’appui populaire.

14 commentaires
  • Roger Gobeil - Inscrit 8 avril 2014 08 h 24

    Vedette ?

    La mode des candidats vedettes de dernière minute devraient en prendre pour son rhume. Espérons que le PQ aura appris.

  • Guy Desjardins - Inscrit 8 avril 2014 09 h 04

    Je l'avais bien dit.

    Comme dans la chanson "elle n'a fait que passer"!

  • André Michaud - Inscrit 8 avril 2014 09 h 53

    Mauvaise estimation

    On a estimé au PQ que Mme Desjardins comme Léo Bureau représentaient les jeunes et que donc ils auraient un appui des jeunes.

    On a oublié que les leaders du printemps anarchiste n'étaient pas représentatifs de la majorité des jeunes , et que les votes de grève étaient gagnés avec une faible représentation..

  • André Michaud - Inscrit 8 avril 2014 10 h 03

    Appui des jeunes?

    Les jeunes sont bien loin de l'idéologie péquiste, des méchants anglos etc..et ceux qui le sont vont plutôt à QS ou Option Nationale!

  • Yves Corbeil - Inscrit 8 avril 2014 10 h 10

    Séparatiste pur

    Qui vote pour le parti nul, impossible pour moi de donné un salaire de député à une étudiante qui n'est là que pour un salaire. Absolument rien à voir avec mes convictions. Comme le kid de Laval, la saveur de l'automne 2012.

    Maintenant il est temps de recentrer ce parti de matante qui vieillie mal depuis Lévesque.

    Et bravo pour le gouvernement majoritaire 4 années de paix électoral. Couillard aura les coudés franches pour nous démontré c'est quoi les vrais affaires.

    • Pierre Forgues - Inscrit 8 avril 2014 10 h 50

      Entièrement d`accord avec vous car dans mon livre à moi Bureau-Blouin et Martine Desjardins ne mérite pas d`etre élus.

    • Yves Corbeil - Inscrit 8 avril 2014 11 h 27

      Vendre un pays cela inclus tous le monde qui habitent au Québec et c'est vers cette voie que ce parti doit dirigé ces actions. Il n'y a pas juste des Québecois de souche qui ne sont pas d'accord et ne se reconnaissent pas ou plus avec les politiques fédéral d'Ottawa.

      Le pays dont je rêve en est un d'inclusion et non d'exclusion avec cette belle différence qui fait de nous des Canadiens très mais très différents. Que voulez-vous les valeurs ne sont tout simplement pas les mêmes et ce en tout respect.

    • Benoît Gagnon - Inscrit 8 avril 2014 12 h 40

      Et qu'est-ce que ça prend, pour mériter d'être élu, selon vous?

      Faire partie de la Familia Libérale?

    • Yves Corbeil - Inscrit 8 avril 2014 18 h 30

      Non M.Gagnon, seulement inclure tous le monde pas seulement ceux qu'on veux.

      Nous avons besoin des immigrants pour continué à grandir comme peuple, la diversité culturelle est notre plus grande richesse et nous nous devons d'être une terre d'accueil inclusive, donc ce projet ils doivent en faire parti comme résidents à part entière si nous voulons le réalisé.

      Alors, on doit créé un environnement, un lieu ou il fait bon d'y vivre tous ensembles avec nos différences certes mais aussi surtout avec la même recherche de bien être qui différencie notre "pays" des autres.

      Notre société distincte, ils en font parti et c'est ce qui la fait aussi cette société différente des autres à bien des égards.

      Il s'agit juste de leur faire réalisé à quel point ce lieux distinct qu'ils apprécient pourrait s'épanouir encore plus si nous avions toutes les coudés franches pour prendre les décisions que nous tous ensembles jugeons nécessaire aux développement de notre pays et surtout ne plus avoir a subir les décisions du ROC qui vont à l'encontre de nos valeurs à NOUS.