Une campagne partout au Québec

Le chef d'Option nationale Sol Zanetti
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Le chef d'Option nationale Sol Zanetti
D’abord les régions, ensuite la circonscription. La campagne du chef d’Option nationale, Sol Zanetti, a été divisée en deux temps. « À la dernière élection, la stratégie était de cogner à toutes les portes de [la circonscription de] Nicolet-Bécancour dans le but de faire réélire [l’ex-chef Jean-Martin Aussant] », explique M. Zanetti, qui se présente dans la circonscription Jean-Lesage, près de Québec. « Cette fois, on a mis en place une stratégie différente. On est allés partout dans le Québec. De La Sarre en Abitibi à Sept-Îles, en passant par Chicoutimi et Gaspé, et l’Outaouais et l’Estrie. On voulait montrer qu’on était un parti de région, on ne se confine pas aux centres urbains. »

D’un point de vue médiatique, c’était plus payant, note-t-il. « Partout où je suis allé, les médias locaux se sont déplacés et on a eu une très belle couverture. » Cette fois, contrairement à la dernière élection de 2012, Option nationale n’avait pas autant à se faire connaître. « On a eu une belle réception. Les gens partout au Québec ont assurément entendu parler de nos idées. »

Après 2 % des voix obtenues à la dernière élection, ON, qui présente 116 candidats sur un total de 125, espère doubler ses appuis et faire élire son chef dans Jean-Lesage. Et si rien de tout ça n’arrive ? « Notre stratégie politique des prochaines années va être déterminée par le résultat du 7 avril. Mais ce qui va être au cœur de notre plan va rester la promotion de l’indépendance. »

À voir en vidéo