Pour Legault, Barrette doit renoncer à sa prime ou partir

Gaétan Barrette s'est défendu sur toutes les tribunes mercredi matin en affirmant que la prime de la FMSQ était légitime puisque convenue dans son contrat.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Gaétan Barrette s'est défendu sur toutes les tribunes mercredi matin en affirmant que la prime de la FMSQ était légitime puisque convenue dans son contrat.
L’Assomption — Le chef du PLQ, Philippe Couillard, fait face à deux choix, est d’avis François Legault. Il doit montrer la porte à Gaétan Barrette ou forcer celui-ci à renoncer à la prime de départ «totalement inacceptable» de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), fait valoir le chef de la Coalition avenir Québec.

«Moi, si j’avais eu M. Barrette dans mon équipe j’aurais eu juste deux choix: lui demander de rembourser le 1,2 million ou de l’expulser comme candidat de la CAQ», a déclaré M. Legault mercredi matin, lors d’un point de presse dans son local de campagne à L’Assomption. 

Il a appelé M. Couillard à agir. «Est-ce qu’il trouve ça raisonnable?» Les Québécois pourront déterminer aujourd’hui s’ils «peuvent faire confiance ou non au jugement de Monsieur Couillard». «Aujourd’hui, on va avoir la réponse», a annoncé M. Legault.

En s’associant avec Arthur Porter, directeur général du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), le chef libéral a «manqué de jugement». «Va-t-il manquer de jugement avec Monsieur Barrette? Va-t-il garder dans son équipe quelqu’un qui a reçu 1,2 million [d’un syndicat]? Est-ce qu’il va agir? Où est-ce qu’il va continuer de patiner?»

Une éventuelle désignation du Dr Barrette à la tête du ministère de la Santé et des Services sociaux serait inadmissible, estime le chef de la CAQ, jetant un doute sur l’«objectivité» du Dr Barrette. «Il ne voit pas de problème à se faire donner 1,2 million par son syndicat avec lequel il va devoir négocier d'il devient ministre. […] Est-ce que Gaétan Barrette a reçu le 1,2 million pour services passés ou pour faveurs futures?»

Le commissaire à l’éthique et à la déontologie de l’Assemblée nationale «va dire [à M. Couillard] que ça ne se tient pas», selon M. Legault.

M. Legault a fait remarquer que les médecins spécialistes peuvent déduire en partie leurs cotisations à la FMSQ — un syndicat — de leurs revenus, ce qui «veut dire aujourd’hui tous nous autres qui payent des impôts payons une partie du 1,2 million au chef syndical Gaétan Barrette». «C’est inacceptable!»

D’autres détails suivront.