La caquiste Hélène Daneault quitte le navire aussitôt la campagne déclenchée

Lors des dernières élections, en septembre 2012, Hélène Daneault avait remporté la victoire dans sa circonscription avec une majorité de 1763 voix. Sur la photo, Mme Daneault en compagnie de François Legault.
Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir Lors des dernières élections, en septembre 2012, Hélène Daneault avait remporté la victoire dans sa circonscription avec une majorité de 1763 voix. Sur la photo, Mme Daneault en compagnie de François Legault.
Québec — La campagne électorale s’amorce d’une bien drôle de façon pour la Coalition avenir Québec (CAQ), qui a vu l’une de ses députées de premier plan quitter le navire environ une heure après la dissolution de l’Assemblée nationale, mercredi.

Le chef caquiste, François Legault, a annoncé le départ de la députée de Groulx, Hélène Daneault, sur son compte Twitter.

Il l’a remerciée pour sa contribution au service public et lui a souhaité «un bon retour à la vie normale».

Il s’agit de la première surprise de cette jeune campagne électorale pour la CAQ: la docteure Daneault avait en effet affirmé qu’elle briguerait un second mandat sous la bannière caquiste.

«Merci pour tout! Pas facile comme décision après 12 ans de vie politique! Merci à tous ceux qui m’ont fait confiance!», a écrit l’ancienne mairesse de Rosemère sur son compte Twitter.

Mme Daneault, qui était la porte-parole de la deuxième opposition en matière de Santé, a pris cette décision pour des raisons de santé, a-t-on indiqué du côté de la CAQ.

Entre les heures passées en clinique — elle est omnipraticienne — et sur les banquettes du Salon bleu, l’épuisement a fini par s’installer, a-t-on précisé.

La principale intéressée doit s’expliquer par voie de communiqué au courant de la journée.

Lors des dernières élections, en septembre 2012, Hélène Daneault avait remporté la victoire dans sa circonscription avec une majorité de 1763 voix.

Elle était alors opposée au président du Parti québécois (PQ), Raymond Archambault.

On s’attend à ce que l’ancienne présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), Martine Desjardins, défende les couleurs du PQ dans cette circonscription cette fois-ci.

Par Mélanie Marquis
7 commentaires
  • Emmanuel Pelletier-Michaud - Inscrit 5 mars 2014 13 h 22

    En voilà une

    qui s'est donné Legault.

  • Claude Champagne - Inscrit 5 mars 2014 14 h 10

    Le bus prend de l'huile

    "On se donne Legault" ou plutôt "on abandonne Legault"

  • François Beaulé - Abonné 5 mars 2014 14 h 23

    Elle a eu peur de Martine

    Oui, elle a eu peur de Martine qui remportera l'élection.

  • Yvon Bureau - Abonné 5 mars 2014 14 h 50

    Gratitude et admiration

    à madame Daneault pour sa précieuse, généreuse et fructueuse participation au dossier des soins de fin de vie.

    Privilégiés et heureux seront vos patients ! Digne, noble et compatissante vous êtes. Merci et Bonne route pleine de vie agréable !

    • Marc Bergeron - Inscrit 5 mars 2014 15 h 39

      Je signe votre Merci bien mérité pour Madame Daneault.

  • Roger Gobeil - Inscrit 5 mars 2014 15 h 32

    Sauve qui peut !

    Vous faites bien madame Daneault... les femmes et les enfants d'abord!