Slogan du PLQ: Philippe Couillard promet de parler des «vraies affaires»

À la veille du déclenchement probable des élections générales, Philippe Couillard a dit qu'il cherchait, avec ce slogan, à faire écho au message que la population lui a lancé au cours derniers mois.
Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir À la veille du déclenchement probable des élections générales, Philippe Couillard a dit qu'il cherchait, avec ce slogan, à faire écho au message que la population lui a lancé au cours derniers mois.
Québec — Au cours de la prochaine campagne électorale, le chef libéral Philippe Couillard veut centrer son message sur ce qu'il estime être les véritables préoccupations des Québécois: l'économie et l'emploi, la santé et l'éducation.

Il laissera à d'autres le soin de parler des questions identitaires, comme la charte de la laïcité et la question nationale, pour se concentrer sur le slogan de sa campagne électorale: «Ensemble, on s'occupe des vraies affaires».

C'est ce qu'a soutenu mardi le chef de l'opposition officielle, qui rencontrait les médias dans le hall de l'hôtel de ville de Québec, après s'être entretenu de divers dossiers municipaux avec le maire Régis Labeaume, qui n'a pas participé au point de presse.

À la veille du déclenchement probable des élections générales, M. Couillard a dit qu'il cherchait, avec ce slogan, à faire écho au message que la population lui a lancé au cours derniers mois.

Le slogan indique clairement que le chef libéral cherchera à se tenir loin des questions identitaires, source selon lui de divisions et de controverse.

M. Couillard a soutenu que la charte de la laïcité de l'État, pourtant un des principaux sujets ayant occupé le devant de la scène politique ces derniers mois, ne sera pas un enjeu de la campagne électorale.

Par Jocelyne Richer
31 commentaires
  • Cyril Dionne - Abonné 4 mars 2014 14 h 20

    Vraiment !

    «Ensemble, on s'occupe des vraies affaires»

    Tiens, tiens, tiens. N'est-ce pas le même slogan de la commission Charbonneau ?

    Évidemment, on ne parlera pas de la charte de la laïcité après avoir mis à la porte, la seule députée (musulmane en plus) du parti qui est intègre et qui ne marchande pas ses principes.

    • Louka Paradis - Inscrit 4 mars 2014 23 h 28

      Quel slogan insignifiant ! un magma informe à 1 million de dollars... De la vraie bouillie pour les chats.

      Le choix de ce slogan dénote une grande ignorance de la langue française dont les principales qualités sont : la richesse, la précision et la clarté.

      1.La pauvreté du vocabulaire qu'illustre ce slogan est tout simplement abracadabrante. On veut faire populiste, et on tombe dans le simplisme niais.

      2. Quand j'étudiais la stylistique, notre professeur nous disait d'éviter le «on». Qui est ce «on» ? «On» exclut la personne qui parle... ça promet !

      3. les «vraies affaires» : qu'est-ce que ça signifie exactement ? Encore une formule creuse. Le PLQ parle-t-il des dossiers, des enjeux, des problèmes, des solutions, des priorités, des champs d'action ? «On» et «affaires» sont des termes indéfinis, tout comme : n'importe quoi, nulle part, quiconque, quelque chose, peu de chose, etc.

      Mauvais slogan, départ raté. Pauvre PLQ !

    • Cyril Dionne - Abonné 5 mars 2014 15 h 58

      Bien d'accord avec vous M. Paradis.

  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 4 mars 2014 14 h 33

    Quand et pourquoi?

    La vaste majorité des Québécois ignore les intentions de Couillard sur la solidarité des francophones. Va-t-il s' engager à favoriser les droits des francophones au Québec et national? J'en doute sérieusement.

  • Marcel Bernier - Inscrit 4 mars 2014 14 h 49

    Les affairistes en quête de pouvoir...

    Tout le long de la campagne électorale, il faudra se souvenir des neufs années où les libéraux ont été au pouvoir. Le mot «affaires», pour les électeurs et les électrices, devraient leur rappeler un autre mot, «affairistes», quand on parle de ce parti politique, et nous référer à sa définition, qu'il faudra garder en tête : 1) hommes et femmes sans scrupule dans la recherche de profits matériels que procure leur situation; 2) qui met sa situation politique au service d'affaires financières.
    C'est très exactement ce que représente ce parti auprès de la population.

    • Eric Valois - Inscrit 4 mars 2014 20 h 36

      Parlez-vous du Deal de la famille Marois/Blanchet avec la FTQ?

    • Richard Poulin - Inscrit 4 mars 2014 22 h 02

      Et vous M. Valois que savez vous de ce deal?

    • Philippe Turgeon - Abonné 5 mars 2014 08 h 47

      Monsieur Valois, il est intellectuellement malhonnête d'associer un deal ''supposé'' n'impliquant que monsieur Blanchet à la famille de celui-ci.

  • Louka Paradis - Inscrit 4 mars 2014 15 h 17

    Faire l'autruche

    Comme d'habitude, Couillard et le PLQ sont déterminés à s'enfouir la tête dans le sable. Désolé, M. Couillard : la neutralité religieuse de l'État, l'égalité des hommes et des femmes, la défense et la promotion du français, tout cela fait aussi partie des dossiers que doit gérer la personne qui dirigera le Québec, et cela n'exclut aucunement l'économie, l'emploi, la santé et l'éducation.

    Le PQ, lui, peut mener de front TOUS ces dossiers : si vous n'en êtes pas capable, et bien, laissez la place à Mme Marois ; elle a prouvé qu'elle et son équipe ministérielle accomplissent un travail fort efficace, en plus de réparer simultanément l'énorme gâchis que l'ancien gouvernement a laissé derrière lui.

    • Gaetane Derome - Abonnée 4 mars 2014 18 h 20

      Je suis bien d'accord avec vous M.Paradis!

    • Gaetane Derome - Abonnée 4 mars 2014 18 h 20

      Je suis bien d'accord avec vous M.Paradis!

    • Eric Valois - Inscrit 4 mars 2014 20 h 27

      Neutralité de l'État ou attaque contre les minorités les plus vulnérables. Les immigrantes ont plus besoin d'aide pour intégrer le marcher du travail que d'être ostracisées.
      Faire la politique sur le dos des minorités, c'est vraiment lâche et petit.

  • Roger Gobeil - Inscrit 4 mars 2014 15 h 47

    Vraies affaires... yes!

    J'ai bien hâte que la Commission Charbonneau commence à parler des "vraies affaires" du Parti Libéral... la campagne électorale va être encore plus intéressante!

    • Eric Valois - Inscrit 4 mars 2014 20 h 22

      Comme les accointances de Pauline et sa famille avec la FTQ. Ce serait bien que la Commission Charbonneau aille faire un tour aussi à l'Ile-Bizard...

    • Marc Bineault - Inscrit 4 mars 2014 22 h 03

      M. Valois, le preux chevalier de Couillard sur les médias sociaux, mettons les choses au clair tout ça est de la petite politique !