Gaétan Barrette candidat pour le Parti libéral

Les docteurs Gaétan Barrette, Yves Bolduc et Philippe Couillard
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Les docteurs Gaétan Barrette, Yves Bolduc et Philippe Couillard

Le Dr Gaétan Barrette a annoncé ce lundi qu’il sera candidat du Parti libéral du Québec (PLQ) dans La Pinière, où il affrontera la députée sortante «libérale indépendante», Fatima Houda-Pepin. Il a lui-même confirmé la nouvelle aux côtés de son chef, Philippe Couillard, et d'un nouveau collègue qu'il a souvent vilipendé dans le passé, Yves Bolduc.

«Vous savez les relations que Gaétan et moi avons eues dans le passé: tout est oublié», a soutenu M. Bolduc lors de la conférence de presse. L'ancien ministre de la Santé a cédé le micro à Gaétan Barrette en lui faisant l'accolade. 

La candidature du bouillant président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (la fédération a annoncé qu'il avait démissionné dans un communiqué sans remerciement) a causé un grand étonnement lundi. Le Devoir et La Presse avaient révélé au matin que le docteur Barrette tournait le dos à la Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault, pour laquelle il avait tenté de se faire élire aux élections de septembre 2012. On lui attribuait généralement l'écriture du programme de la CAQ en matière de santé. 

Amer après sa défaite en septembre 2012 (il a perdu par 3648 voix dans la circonscription de Terrebonne contre le jeune péquiste Mathieu Traversy), M. Barrette avait été clair: il quittait la vie politique. Il a envoyé le même message à François Legault il y a quelques semaines, quand celui-ci lui a demandé s'il désirait être de nouveau candidat. 

Que s'est-il passé depuis? Il semble que M. Barrette ait pris connaissance du «désastre» que provoque le Parti québécois dans le système de santé. «Je ne renie pas ce que j'ai dit. Mais je suis un citoyen et dans les circonstances actuelles, il y a eu un moment où MM. Couillard et Bolduc m'ont approché pour envisager la possibilité de revenir en politique. J'ai accepté parce que j'ai constaté que ça ne fonctionne pas dans le système de santé.» 

Gaétan Barrette dit joindre «l'équipe la plus compétente et expérimentée» en matière de santé. Il a martelé le message voulant qu'il n'ait jamais vu autant de coupes dans le système que depuis septembre 2012. La crainte d'un référendum semble aussi l'animer — il a évoqué le sujet à plusieurs reprises lundi matin. 

Concernant ses relations avec les deux anciens ministres de la Santé qu'il a si souvent critiqués, M. Barrette a fait valoir que chacun jouait son rôle à l'époque. 

François Legault a réagi en disant que «Gaétan Barrette est prêt à tout pour être ministre de la Santé». Les Québécois jugeront de son geste, a dit le chef de la CAQ. À ce sujet, M. Barrette a répliqué être «prêt à tout pour servir le Québec». 

Rive-Sud

La bataille électorale s’annonce féroce dans La Pinière, ce bastion libéral de la Rive-Sud qui englobe Brossard. La députée Houda-Pepin, expulsée du caucus libéral en raison d’un différend avec son chef sur la charte de la laïcité, envisage sérieusement de se présenter en tant que «libérale indépendante».
 
Selon nos sources, Mme Houda-Pepin a sollicité l’appui financier de plusieurs communautés culturelles en vue de présenter sa candidature. Même si la charte divise la population, la députée demeure populaire auprès de la communauté maghrébine de la circonscription ainsi que chez les Asiatiques, qui appuient traditionnellement le PLQ.
 
Élue sans interruption depuis 1994, Fatima Houda-Pepin a remporté la victoire par plus de 10 000 voix aux élections de septembre 2012. 

Lundi, Gaétan Barrette a indiqué que la circonscription lui a été offerte, et qu'il est «confortable» avec ce choix. Selon lui, le principal enjeu dans cette circonscription est le pont Champlain.

D'autres détails suivront.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

100 commentaires
  • Claude Champagne - Inscrit 3 mars 2014 05 h 23

    Docteur, docteur j'ai mal

    Porter sa candidature ou Porter les soins aux libéraux. Dans le comté de Lapinière, un autre coup en bas de la ceinture, pour barrer la route à Mme Houda-Pépin. De la petite politique Libérale de désespoir mais elle a représenté ce comté depuis toujours, je ne crois pas que les bonnes s de lapinière, vont lui tourner le dos.

    • André - Inscrit 3 mars 2014 15 h 14

      Mme Houda-Pépin aurait une plus grande chance de battre le doc Barrette si les autres partis politiques, surtout le PQ et la CAQ, ne présentaient pas de candidats. Aux dernières élections, Mme Houda-Pépin l’avait emporté avec plus de 49% des voix. Ce serait démontrer une solidarité à celle qui, au PLQ, a le mieux compris la société québécoise et a eu l’audace seule d’affronter son parti. Ce serait une autre bonne leçon à faire à doc Barrette et, pour le bien des Québécois, de ne plus le voir sur la scène publique. Choisir entre une girouette, un opportuniste et une femme qui se bat pour ses convictions, le choix n’est pas difficile à faire.

    • Cyril Dionne - Abonné 3 mars 2014 19 h 27

      D'accord avec vous M. Laflamme.

  • Francis Livernoche - Abonné 3 mars 2014 06 h 16

    C'est la meilleure celle là ! Espèce d'opportuniste sans foi ni loi, comme s'il n'avait pas déjà assez de pouvoir entre les mains... Ça me dégoûte.

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 3 mars 2014 11 h 54

      Est-ce que nous assistons à une prise de pouvoir des médecins chez les libéraux ? Allons-nous oublier que ceux-ci viennent du secteur publique le plus mal administré depuis... ben depuis qu'il a été instauré !

      Sommes-nous prêt à donner le «pouvoir» de notre «province» à des docteurs ?

      Je n'ose y croire !

      Qui va pouvoir les arrêter si ce sont eux qui dirigent ?

      C'est comme donner la clé de la caserne à un pyromane !

      PL

    • Gaetane Derome - Abonnée 3 mars 2014 14 h 22

      M.Lefebvre,

      Comme parmis les professeurs ou les avocats,il y en a parmis les medecins qui sont plus a droite politiquement.Mais je vous assure qu'il y en a aussi qui viennent du peuple et sont pour le peuple.
      Dr.Barrette,lui est plutot opportuniste,il sait que la CAQ ne s'en va nulle part et c'est pourquoi il a change de camp,c'est un gagnant,alors il met toutes les chances de son cote.Dans son cas ce n'est pas vraiment une question ideologique je pense..

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 3 mars 2014 17 h 45

      Mme Derome, je ne regarde pas le docteur lui-même, je regarde le système. Un système est un organisme qui tient absolument à survire et grandir peu importe les moyens utilisés même si ce sont des gens quelques fois altruistes qui le représente. Notre système de «santé» est malade et nous devrions donner le pouvoir aux éléments qui le polue ? C'est ça que je ne comprend pas.

      Nous venons d'apprendre que les médecins se transforment en compagnies pour payer moins d'impôts et nous allons leur donner tout pouvoir en plus ?

      Où est la logique ?

      Je comprend que les 3 docteurs étaient de bonne humeur, le paradis s'en vient pour eux !

      À moins qu'on ne tombe pas dans le panneau !

      PL

  • michel lebel - Inscrit 3 mars 2014 06 h 31

    Quelle erreur!

    Je crois que le choix de Gaétan Barrette comme candidat pour le Parti libéral est un sérieuse erreur. Le tout me dépasse! Quel manque de jugement! Comme aussi la décision de Philippe Couillard de se présenter candidat au Lac-Saint-Jean, royaume du nationalisme québécois!!


    Michel Lebel

    • Nicolas Bouchard - Inscrit 3 mars 2014 08 h 56

      Je suis parfaitement d'accord avec vous M. Lebel.

      A) Le Dr Barrette apparait comme un vire-capot s'offrant au plus généreux. Je ne peux imaginer la réaction de François Legault ce matin.

      B) Envoyez le Dr. Barrette contre Mme Houda-Pépin donne l'impression qu'on envoie un mercenaire faire la besogne sale.

      C) Philippe Couillard se présentant dans Roberval donne encore une fois l'impression que l'homme politique fait fi des avis de tous et du « gros bon sens » élémentaire en politique et s’entête.

      Les allégeances politiques sont très facilement à reconnaitre mais j’ai beau sondé la façon dont cet homme conçoit la politique et ses prérequis mais le tout ne fait aucun sens dans mon esprit.

      Nicolas B.

    • lise pelletier - Inscrit 3 mars 2014 09 h 35

      Concernant Roberval, pourquoi cet entêtement de Philippe Couillard, aussi le comté du ministre Denis Lebel au fédéral ?

      Faudra bien suivre les mouvements économiques de cette région, je suis PORTER à penser qu'il y anguille sous roche.

    • Gérard Pitre - Inscrit 3 mars 2014 09 h 56

      M. Lebel. Dans 99% des cas je suis à 100% en désaccord avec vos propos, mais aujourd'hui je fais exception. J'endose à 100% ce que vous dîtes au sujet de Couillard. Pour une fois que l'on est d'accord, faut le souligner. Ce Philippe Couillard est un homme politique dangeureux, non seulement pour les libéraux sincères mais pour le Québec dans son ensemble. Que voulez-vous, lors de leur congrès en avril 2013, ils ont misé sur le mauvais cheval, car tout nouveau tout beau, d'ailleurs c'est toujours comme ça, lorsque un nouveau chef prend la tête d'un parti ou qu'un nouveau parti voit le jour. Souvenons-nous de Leagault au moment où il a fondé sa coquille vide. Il petait tous les records. Sa baloune s'est dégonflée. Ça ne pouvait pas ne pas arriver. Ces chers politiciens, ils n'apprendront bien jamais de leurs erreurs. Ils foncent dans le mur tête première, ils doivent sûrement avoir une provision de tylénols pour enrayer leurs maux de tête. Pour paraphraser une phrase biblique:«Père pardonnez-leur car ils ne savent ce qu'ils font». Quel triste spectacle! Merci Gérard Pitre

    • Xavier Martel - Inscrit 3 mars 2014 10 h 19

      Pardon?

      Gaétan Barrette est une excellente prise. Le PQ aurait évidemment aimé l'avoir. Le Dr. Barrette veut être ministre de la Santé parce qu'il a des idées et veut changer des choses. C'est quoi le problème? Il n'est pas là pour faire de la politique partisanne, ce n'est pas un politicien.

      Philippe Couillard ne devrait pas se présenter dans Roberval en raison du gros bon sens? Voyons donc, il veut devenir PM, ca ne serait pas très courageux de sa part de se présenter dans un comté autre que le sien. Ça s'appelle conquérir des terres nouvelles, être batailleur.

    • François Dugal - Inscrit 3 mars 2014 11 h 11

      «Le tout me dépasse». La logique des opportunistes politiques, alimentant à juste titre le cynisme citoyen, n'a rien à voir le sens commun, monsieur Lebel.
      J'espère que les électeurs du beau comté de La Pinière, dont je suis résident, ne cautionneront pas cette entourloupette tragi-comique.

    • Claude Champagne - Inscrit 3 mars 2014 11 h 53

      Si le bon Docteur Barrette mord la poussière encore cette fois-ci, cela veut dire, qu'il va se présenter pour QS la prochaine fois, je suis PORTER à le croire.

    • Sylvain Auclair - Abonné 3 mars 2014 12 h 41

      J'espère de tout cœir que vous avez tort, monsieur Martel.
      Avez-vous des preuves de ce que vous avancez?

    • Marc Bergeron - Inscrit 3 mars 2014 15 h 10

      Bien d'accord avec »M. Lebel. Maintenant le fait de changer de parti ne peut que lui nuire. Legault est l'homme d'affaire qui a toujours été classé de gaugauche et désire en attendant améliorer notre système plutôt que la perte de temps de parler souveraineté alors que la population désire le contraire. Comme il dit "ce sera probablement mes enfants qui feront un Québec pays."
      Le premier sondage CROP (internet) a favoriser à réveiller encore une fois les libéraux avec la menace de référendum et l'avance du PQ mais a mon point de vue tout peut encore arrivé. La répétition du système des fédéralistes commence à être connu. On ne cherche qu'a monopoliser l'électorat en deux partis. Après vient le tmeps des complicités entre les deux. Mon humble avis.

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 3 mars 2014 18 h 50

      D'accord, M. Lebel..Pour Couillard, se présenter au Lac St-Jean est une erreur de jugement...

      Mais, pour le Dr Barrette, le vote se fera encore en fonction de la fissure techtonique québécoise: pour ou contre la souveraineté..
      Le choix de Hélène David est un bon choix...

      Cela va être interessant les prochaines semaines!

  • Claude Champagne - Inscrit 3 mars 2014 06 h 26

    un engament à un autre

    Le bon vieux Dr. Barette, se promène d'une urgence à une autre, il est instable son sermant d'hippocrate l'engage t'il pas à stabiliser le patient.

    • Gaetane Derome - Abonnée 3 mars 2014 17 h 37

      M.Champagne,

      Peut-etre voulez-vous dire qu'il passe d'un patient a l'autre..il ne doit pas croire a l'acharnement therapeutique alors il laisse la CAQ mourrir de sa belle mort.Maintenant,il essaie de sauver l'autre patient..Mais on sait qu'une tentative de reanimation qui dure trop longtemps laisse des sequelles neurologiques et cerebrales..Si il perd contre Mme Houda-Pepin,il delaissera le patient..Peut-etre meme offrira t'il l'aide a mourir au PLQ eventuellement,en faisant la promotion du PQ???(sarcasme)

    • Claude Champagne - Inscrit 4 mars 2014 10 h 13

      Excellente analyse Mme Derome, bon diagnostic ainsi que la bonne prescription.

  • Gaston Langlais - Inscrit 3 mars 2014 06 h 46

    Un grand désir...

    Bonjour,

    Le Dr. Gaétan Barette a comme objectif de devenir un jour ministre de la santé. Je crois que ses opinions politiques passent au second sinon au troisième rang.

    Gaston Langlais - Gaspé.

    • Sylvain Auclair - Abonné 3 mars 2014 12 h 48

      Il doit avoir des positions politiques: vouloir augmenter le revenus des médecins et favoriser la médecine privée, ce sont des opinions politiques.

      Et on sait maintenant qu'il est souverainiste. Eh oui, il appuie la souveraineté du Canada sur les Québécois.