Le Parti vert du Québec veut diversifier son programme

Le Parti vert du Québec entend diversifier ses politiques en vue des prochaines élections, afin d’augmenter ses appuis.

 

Le nouveau chef, Alex Tyrrell, en poste depuis cinq mois, explique que le Parti vert sera une formation écosocialiste.

 

Ainsi, l’environnement demeurera sa priorité, mais le parti défendra aussi un système de santé public, et proposera, entre autres choses, un programme universel de soins dentaires pour tous les Québécois. Il est également en faveur de la gratuité du transport en commun.

 

Le Parti vert s’opposera par ailleurs à la charte de la laïcité du gouvernement Marois. M. Tyrrell déclare que la « diversité devrait être célébrée, et non devenir une tactique de division à des fins électorales ».

 

Alex Tyrrell précise que la plate-forme électorale du Parti vert est en construction, et qu’elle sera prête pour le prochain scrutin général, vraisemblablement déclenché cette semaine.

 

Le Parti vert ne présentera pas de candidats dans toutes les circonscriptions de la province, ciblant principalement Montréal.

 

Le Parti vert du Québec a recueilli 1 % des votes lors des élections de septembre 2012.

1 commentaire
  • - Inscrit 3 mars 2014 12 h 19

    Un mouvement déjanté de droite


    Le mouvement des Verts n’a jamais pu prendre vraiment de l’ampleur car il n’a jamais su se rapprocher des réalités sociales.

    En fait, ils sont dans la mouvance d’un certain conservatisme naturaliste dont une bonne part d’héritage provient du libéralisme darwinien anglo-saxon du XIXe siècle; celui-là même qui, pour recréer leur phantasme du Paradis terrestre sans les hommes, a créé Yellowstone grâce au nettoyage ethnique des autochtones de cette région.