​La CAQ demande au PQ de payer la publicité sur le budget

Gérard Deltell a reproché au gouvernement d'utiliser des fonds publics pour acheter de l'espace publicitaire ne comportant aucun élément factuel d'information.
Photo: Yan Doublet - Archives Le Devoir Gérard Deltell a reproché au gouvernement d'utiliser des fonds publics pour acheter de l'espace publicitaire ne comportant aucun élément factuel d'information.
Québec — La page publicitaire publiée samedi dans les quotidiens dans le but de vanter les mérites du dernier budget du Québec n'est que pure propagande partisane, aux yeux du député caquiste de Chauveau, Gérard Deltell.

Il estime donc qu'il devrait revenir au Parti québécois de payer la note, et non à l'ensemble des contribuables.

Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, rendait public son budget 2014-2015 jeudi dernier et deux jours plus tard les quotidiens étaient tapissés d'un message publicitaire intitulé «Maîtres et prospères chez nous», invitant les Québécois à s'informer sur les mesures contenues dans le budget sur le site du ministère. Le message comme tel ne décrivait pas les orientations budgétaires privilégiées par le gouvernement, ni sa situation financière précaire.

En point de presse, lundi, M. Deltell a reproché au gouvernement d'utiliser des fonds publics pour acheter de l'espace publicitaire ne comportant aucun élément factuel d'information.

Il juge le geste d'autant plus inacceptable qu'il semble acquis que le budget 2014-2015 ne sera de toute évidence jamais adopté, l'échéance électorale paraissant imminente. Comme le gouvernement est minoritaire, il a besoin de l'appui d'un des deux principaux partis d'opposition pour faire adopter son budget. Or, les deux ont affirmé qu'ils le rejetaient.

C'est «littéralement de la propagande péquiste payée par les contribuables», a laissé tomber le député caquiste.

M. Deltell dit avoir fait des démarches, mais sans succès, pour savoir combien d'argent public avait été injecté dans l'aventure.

Au lendemain d'un budget, il est de coutume pour le gouvernement en place d'acheter de l'espace publicitaire destiné à faire connaître et apprécier son budget.

En mars 2012, année électorale, les libéraux de Jean Charest avaient plus que doublé le montant consacré à la campagne publicitaire relative au budget, en y ajoutant un coûteux volet télévisé. En 2011, le gouvernement libéral avait consacré 261 320 $ à ce chapitre, contre 576 505 $ en 2012.

Mais M. Deltell juge que la publicité récente du gouvernement péquiste, «qui se pense tout permis», est la plus partisane jamais produite. «Je n'ai jamais vu une publicité-propagande aussi partisane que celle-là», a-t-il dit, déplorant que l'annonce ne comporte que «des slogans électoraux».

Par Jocelyne Richer
 
5 commentaires
  • Bernard Morin - Abonné 24 février 2014 16 h 03

    Hé ben!

    Quelqu'un comme monsieur Deltell qui a la "tête dans l'autruche" voit forcément les choses d'un oeil différent.

  • Jacquelin Bergeron - Inscrit 24 février 2014 16 h 20

    Bravo M.Deltell

    La vérité est toujours bonne à affirmer, n'en déplaise à M. Lisée.

    • Djosef Bouteu - Inscrit 24 février 2014 22 h 40

      La CAQ, pas l'Assemblée nationale, devrait payer ses frais d'avocats quand elle sort sur la place publique dire sa version de la ''vérité''.

      On se rapelle trop bien la campagne de salissage qui ne se tenait pas debout sans technologie de voyage dans le temps. La CAQ fait payer ses avocats par les contribuables.

      On pourra reconsidérer le jugement de la CAQ sur la publicité du budget en sachant qu'il est habituel que le gouvernement publicise un budget.

  • Bertrand Picard - Inscrit 24 février 2014 22 h 31

    Bravo.

    M.Deltel a bien raison le PQ.pas d'argent pour la santé,pas d'argent pour les étudients mes pour de la publicité inutile rien la pas pour un budget mort-né.
    Bonne soirée à tous.
    Ti_bert.

  • Claude Kamps - Inscrit 24 février 2014 23 h 51

    Que ce parti paye ses avocats

    pour les injures contre un délégué du Québec à NY...