cache information close 

Ottawa garnit les coffres du gouvernement Marois

Le ministre Nicolas Marceau
Photo: La Presse canadienne (photo) Jacques Boissinot Le ministre Nicolas Marceau

Malgré une hausse appréciable des transferts fédéraux vers les coffres du Québec, le gouvernement Marois affirme que le retour du « déséquilibre fiscal » en faveur d’Ottawa met en péril les finances des provinces.

 

Les transferts en provenance d’Ottawa augmentent de 8,3 % en 2014-2015, pour s’élever à 16,9 milliards de dollars, indique le budget Marceau déposé jeudi. Cette hausse des transferts fédéraux permet en grande partie à Québec d’aspirer à l’équilibre budgétaire dans un an.

 

Les paiements de péréquation, ce programme canadien qui vise à aplanir les inégalités entre les provinces, bondissent à eux seuls de 18,3 % (à 9,3 milliards) : la baisse du dividende d’Hydro-Québec, attribuable à la fermeture de la centrale Gentilly-2, coûte cher au Québec ; et la hausse de la population québécoise, confirmée dans le recensement de 2011, diminue le revenu par habitant, ce qui entraîne une augmentation des paiements de péréquation, explique le ministère des Finances et de l’Économie.

 

Déséquilibre fiscal

 

À la veille du déclenchement probable d’élections, le gouvernement Marois a tout de même lancé une salve en direction d’Ottawa. « Le retour à une situation de déséquilibre fiscal entre le gouvernement fédéral et les provinces semble inévitable : le gouvernement fédéral enregistrera à court terme des surplus budgétaires importants, alors que les provinces continueront de subir de fortes pressions budgétaires, notamment au chapitre des dépenses en santé », indique le budget Marceau.

 

« Rappelons qu’une situation de déséquilibre fiscal se présente lorsque les provinces ne disposent plus des revenus suffisants pour fournir les services requis par leur population, alors que le gouvernement fédéral prélève davantage de revenus qu’il en a besoin pour assumer ses propres responsabilités », poursuit le document.

 

Le gouvernement Harper a confirmé, dans son budget déposé il y a deux semaines, un surplus budgétaire de 9,4 milliards de dollars dès 2015-2016, ce qui comprend une réserve de 3 milliards de dollars, rappelle le ministre Marceau. Au même moment, la plupart des provinces, y compris le Québec, se démènent pour atteindre de peine et de misère l’équilibre budgétaire.

 

Les projections fédérales indiquent des surplus qui atteindront 13 milliards de dollars à Ottawa en 2025-2026, note le budget du Québec.

41 commentaires
  • Gilles Champagne - Inscrit 21 février 2014 07 h 23

    Un pays bien orchestré

    Heureusement que notre constitution canadienne nous protège contre des politiciens qui auraient tous les pouvoirs. Le partage des pouvoirs entre Ottawa et les provinces est une garantie forte d'un pays démocratique.
    Un autre aspect et pas le moindre consiste au partage de la richesse que ce soit par la péréquation ( 16.3 $ milliards versés par les autres provinces) ou les transfers fédéraux dans plusieurs domaines. Sans cette aide notre québec serait vraiment perturbé sur le plan des finances publiques. Sachant que nous payons moins a Ottawa que ce que nous recevons on peut imaginer combien notre niveau de vie serait plus bas que le niveau actuel.

    • Marc Bouchard-Marquis - Inscrit 21 février 2014 09 h 42

      Vous avez raison monsieur Champagne, vivre sur le BS du fédéral, voilà un grand avenir pour le Québec.

      Quant aux investissements structurants dans l'économie, le fédéral en a surtout pour l'électricité Ontarienne (plus de deux millards...et quelques millions pour le Québec) l'automobile en Ontario, le pétrole en Alberta, encore l'électricité mais pour Newfoundland, la construction de navires presque partout au Canada, sauf pour le Québec...et j'en passe.

      Nous sommes tellement bien sous la dépendance d'un pays qui ne sera jamais le nôtre...avec une constitution qui baffoue les droits de la Nation Québécoise...(pensons seulements aux 200 amendements qui charcutent encore ce qui reste de notre loi 101).

      Souvent, on exige du gouvernement Québécois des solutions tout azimuts, sans considérer qu'il ne dispose que de la moitié des pouvoirs.
      Il faudrait être conséquent monsieur Champagne.

      Quoi de mieux que d'être complètement responsable de sa destinée, comme un pays normal au lieu d'être une province comme les autres...

    • Sylvain Auclair - Abonné 21 février 2014 12 h 58

      Les 16 milliards de dollars ne sont pas versés uniquement par les autres provinces; nous y avons contribué par les taxes et impôts versés à Ottawa.

      Je vous suggère d'ailleurs la lecture de l'ouvrage Un gouvernement de trop.

    • - Inscrit 21 février 2014 14 h 20

      Les transferts fédéraux ne sont pas versées au Québec « par les autres provinces ». Il s’agit de transferts payés à même le budget fédéral auquel participe le Québec à hauteur de 20% environs.

      Ces transferts comprennent en plus de la péréquation, les transfert en matière de santé et pour les programmes sociaux. Par exemple, pour l’année en cours, l’Ontario a obtenu du fédéral 19,8 milliard de $, le Québec 17,8 milliards et l’Alberta 4.12 milliards.

      http://www.fin.gc.ca/fedprov/mtp-fra.asp

      On parle de situation catastrophiques des finances publiques du Québec. Or, le déficit du Québec est de 2,5 milliards pour le présent exercice financier. En Ontario, on prévoit un déficit de 11,7 milliards.

      Quelle industrie au Québec peut se vanter de recevoir l’aide que le fédéral consent à l’industrie pétrolière albertaine et à l’industrie automobile ontarienne ?

    • Nicole D. Sévigny - Abonnée 21 février 2014 14 h 50

      @gilles champagne

      Que dire sinon que vous êtes dans le champ ! car, notre situation
      économique actuelle vient de 9 années de mauvaise gestion ...du gouvernement libéral Charest...un supposé sauveur du Québec qui nous venait directement.... d'Ottawa...
      La mauvaise foi a ses limites !

  • Pierre Lefebvre - Inscrit 21 février 2014 07 h 40

    Question.

    J'ai une question ici à propos du titre de l'article : Est-ce que nous aurions lu «Le gouvernement réussi à intervenir auprès du fédéral pour recevoir notre juste part ?» si le gouvernement du Québec aurait été libéral ?

    Les mots c'est comme des pinceaux, ça colore et la personalité ou le point de vue de celui ou celle qui les utilise transparait toujours !

    PL

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 21 février 2014 08 h 55

      M. Lefèbvre...Vous pouver tourner le Cube de Rubick comme vous le voulez...Comme souverainiste, vous refusez de reconnaitre l'aide d'ottawa, encore moins de dire merci aux $ milliards déversés dans les coffres du QC et, encore moins d'essayer d'envisager qu'est-ce qui ce passerait sans cette aide...SVP, enlevez vos lunettes roses et soyez objectif, juste une fois.

      "Les transferts en provenance d’Ottawa augmentent de 8,3 % en 2014-2015, pour s’élever à 16,9 milliards de dollars, indique le budget Marceau déposé jeudi. Cette hausse des transferts fédéraux permet en grande partie à Québec d’aspirer à l’équilibre budgétaire dans un an.
      Les paiements de péréquation, ce programme canadien qui vise à aplanir les inégalités entre les provinces, bondissent à eux seuls de 18,3 % (à 9,3 milliards) "

    • François Landry - Inscrit 21 février 2014 08 h 55

      Vous auriez pu avoir pire et lire un éditorial d'André Pratte dans la paresse.

    • Frédéric La Brie - Inscrit 21 février 2014 09 h 49

      Mr Wandelmaier vous comptez comme un fédéraliste qui s'amuse a voir les chiffres du jour sans rien de plus... Les transferts vers les provinces ce n'est pas depuis toujours et croyez moi au travers de l'histoire des 147 ans du Canada, le Québec a payé plus que sa part pour le développement des autres provinces Canadian... Alors que maintenant après 50 ans de soumission au gouvernement fédéral qui lui n'a jamais eu le développement économique du Québec a coeur vous venez nous dire que nous sommes plus pauvre que le reste du Canada... Faisons la souverainté, prenons les commandes de nos ressources et de nos impots et taxes et vous verrez quelle genre de socièté nous sommes capable de bâtir... Pas une pâle imitation des USA comme le ROC mais un vrai pays ou des valeurs sociales sont présentes...

    • Frédéric La Brie - Inscrit 21 février 2014 09 h 54

      Un dernier point mon cher Mr Wandelmaier, il faut savoir compter les vrais chiffres et vous verrez la désolation... Peut-être qu'on touche de la péréquation mais vous qui semblez si bon avec vos lunettes roses dites nous pourquoi le Canada n'investit pas en proportion de notre poids démographique, au Québec? Pourquoi avons nous moins de 8 % des dépenses militaires du pays quand on contribue a 25 %, des dépenses en recherches et developpement 7,2% pourtant encore une fois on contribue a 25%... Les subventions aux entreprises etc etc etc donc quand on compte les vrais chiffres nous sommes perdants même avec les transferts... Donc refaite vos calculs avant de venir nous faire la morale...

    • Gilles Théberge - Abonné 21 février 2014 10 h 54

      C'est clair, si monsieur Lefebvre exprime un point de vue que vous associez à la manipulation du cube Rubik madame Wandelmaier, on peut penser commentaire après commentaire, que vous êtes pas mal non plus dans la manipulation du même objet...

    • Guy Desjardins - Inscrit 21 février 2014 14 h 35

      Mme Sol Wandelmaier. Vous perdez votre temps avec des personnes siamoises qui ne veulent et ne voient que le PQ dans leur soupe et boivent que le bouillon et oublient la consistance. Mon cher Frédéric La Baie, je vous suggère d'écrire, Mme plutôt que Mr Wandelmaier. Sol qui veut dire soleil en espagnol. Je crois que vous serez plus illuminé. Sans rancune mon cher Frédéric.

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 21 février 2014 21 h 38

      Merci! M. Desjardins..Oui! mon prénom veut dire Soleil..J'ai ajouté une photo à mon profil mais je constate que plusieurs ont encore des lunettes opaques...et me prennent pour un homme...Ce ne serait pas grave mais ils déforment aussi la réalité de la même façon!

      Vous avez raison! Je commence à réaliser que tous les arguments les plus objectifs ne percent pas la carapace du manque d'objectivité...

      J'ai considéré arrêter d'écrire sur ce site mais, à chaque fois je pense que les mythes, les "spins" politiques, les mensonges tout nus, les déformations des faits ne devraient pas rester sans réponse...Car les non-vérités qui sont répétées sans cesse deviennent des vérités...Cela est profondément injuste vis à vis des 60% de la population qui ne veulent rien savoir de la souveraineté mais qui constituent une majorité silencieuse..

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 21 février 2014 21 h 58

      @Messieurs Lefebvre, Landry, Labrie

      "Les affaires.com" 58ème édition: Titre: Le Québec de plus en plus dépendant financièrement d'Ottawa:

      "Toutefois, alors qu'ils se scandalisent de ce qu'Ottawa perçoit au Québec, les souverainistes se gardent de parler des programmes qu'Ottawa administre pour l'ensemble des Canadiens et, surtout, d'admettre que les particuliers du Québec, les entreprises qui y oeuvrent, les institutions, le gouvernement et divers organismes ont reçu du fédéral en 2010 des versements totalisant 58 G$, soit 18 G$ de plus que ce que ce dernier a perçu au Québec. Cet écart s'est fortement accru depuis 10 ans. Après avoir varié entre 1 G$ et 4 G$ de 1999 à 2005, il est passé à 6 G$, 7 G$, 12 G$ et 14 G$ respectivement, de 2006 à 2009.

      Explosion de l'avantage net du Québec".

      Merci encore M. Desjardins..Je ne suis pas sûre d'avoir posté mon commentaire de remerciements à votre égard...

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 23 février 2014 06 h 15

      Étrange Mme Wandelmaier, j'ai eu la même réaction que vous à un moment donné et je me suis posé la question «Qu'osse ça donne ?»

      Et pour avoir suivi le même cheminement mental que vous, je suis arrivé à la même conclusion : Si un ou une fédéraliste continue de s'exprimer, je dois le faire tout autant comme nationaliste. Donc,à plus tard Madame.

      Tous mes respects.

      PL

    • Claude Champagne - Inscrit 23 février 2014 11 h 03

      N'est-ce pas l'histoire du Québec de dire merci, pas de chicane, soyons fiers coast-to-coast, restons silencieux, restons fidèles au grand frère. Le Québec ne doit pas se prendre en main, car trop anéantie, faible, quêteux, francophone et surtout continuer à subir insultes après insultes, sans rouspéter. "Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où il y a le conflit, et donner l'espoir là où règne le désespoir "
      Nelson Mandela

  • danny mansour - Inscrit 21 février 2014 09 h 06

    triste

    c'est assez triste que le Québec reçoive et ait besoin de la péréquation.

    merci à tous nos incompétent.

    • Claude Lafontaine - Abonné 21 février 2014 17 h 39

      Ce qui est le plus triste c'est que des citoyens du Québec se rassurent et surtout se satisfassent d'en recevoir plutôt que de choisir de s'en affranchir en optant pour l'indépendance et le contrôle de tous ses leviers de développement économiques.

    • - Inscrit 21 février 2014 20 h 01

      Voilà le noeud du sujet M. Lafontaine.

      Ce qui est triste, c'est que nos fédéralistes québécois se contentent d'être des quémandeurs d'Ottawa.

      Les Québécois fiers ne sont pas des quêteux auprès d'un gouvernement étranger. Ils veilent avoir en mains leur affaires, leur pays.

      Ils ont assez de colonne vertébrale pour affronter l'avenir avec confiance.

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 22 février 2014 14 h 04

      M.Lafontaine..."Rapatrier tous nos outils ou tous nos leviers" n'est qu'un slogan du PQ qui est répété ad nauséam par beaucoup...

      -1- Le QC, au sein du Canada, bénéficie d'une autonomie presque maximale...
      -2- Les autres provinces canadiennes, sous le même régime fédéral, font mieux que le QC du point de vue productivité, du point de vue investissements étrangés et du point de vue économie générale...

      En tenant compte de ces deux axiômes, oû prenez-vous la certitude que le QC freait mieux en faisant cavalier seul???

      Ne réalisez-vous pas que cela est une promesse sans fondement???

  • André Michaud - Inscrit 21 février 2014 09 h 27

    Toujours Blâmer les autres

    Comment le Québec peut-il blâmer pour sa mauvaise administration nos concitoyens canadiens qui nous donnent 16 milliards ???

    Toujours blâmer les autres pour Ses décissions démontre un manque de maturité et beaucoup de mauvaise foi.

    • Gilles Théberge - Abonné 21 février 2014 10 h 55

      toujours blâmer le gouvernement du Québec, est-ce que ce n'est pas la face B de l'argument que vous servez?

    • Jacques Gagnon - Inscrit 21 février 2014 12 h 52

      Les transferts «totaux» monsieur Michaud, totaux c'est-à-dire toutes les provinces. Les citoyens canadiens, nous en sommes si je me rappelle bien. Donc ce sont nos sous qui nous reviennent, mais justement pas de la manière que l'on souhaiterait.

      Est-ce que Stpehen Harper a déjà fait des voyages spécifiquesment pour mousser l'économie du Québec comme il le fait avec «sa» province, l'Alberta ? Non

      Alors quand ce Canada dont nous sommes partie monsieur Michaud, défendra le Québec avec autant d'ardeur, tout y aura beaucoup mieux pour le Québec, mais ça n'arrivera pas. Parce que cela permet à des gens comme vous de dénigrer les québécois et de dire que ce ne sont qu'une bande de BS.

    • Sylvain Auclair - Abonné 21 février 2014 13 h 04

      Donc, si je vous comprends, six provinces sur 10 (et trois territoires sur trois), regroupant 70% de la population du Canada, seraient mal administrées? Ça commence à être systémique, vous ne croyez pas?

    • - Inscrit 21 février 2014 20 h 02

      Et que dire des personnes qui blâment leurs semblables et se blâmes eux-mêmes ?

  • Jacques Beaudry - Inscrit 21 février 2014 09 h 44

    ben oui

    Le gouvernement canadien nous retourne une partie de nos impôts. Ah qu'on est chanceux !

    • Céline A. Massicotte - Inscrite 21 février 2014 10 h 52

      Vous avez raison en partie. En attendant l'indépendance, par exemple, on pourrait tout de même n'avoir qu'un seul rapport d'impôt à faire comme c'est le cas des autres provinces, et ça nous (le Québec) coûterais déjà pas mal moins cher: c'est ce que disait Aussant, entre autres choses) et s'en inspirant (après combien d'années de vie l publique?) elle avait dit qu'elle y verrait, mais n'en a rien fait.

      Je crois aussi qu'il y a plein d'autres domaines mal gérés, et des politiques du gouvernement Charest qui nous coûtent toujours une fortune, comme la procréation assistée mur à mur, alors qu'il y a plein d'enfants ne demandant qu'à être adoptés. etc. etc. Mais combien de temps, d'énergie et d'argent ont plutôt passé à la charte de la division, dont on ne sait même pas ce qu'il en adviendra.

    • André Michaud - Inscrit 21 février 2014 11 h 07

      Il nous retourne plus que l'on contribue selon l'institut de statistique du Québec, au moins 9 milliards!

    • danny mansour - Inscrit 21 février 2014 11 h 14

      le gouvernement fédéral obtient dans la Belle Province des recettes totalisant 44,5 milliards. Cela inclut l’impôt des particuliers, des entreprises, les taxes, les cotisations à l’assurance chômage, etc. Un total donc de 44,5 milliards.

      Mais Ottawa dépense au Québec pas moins de 60,8 milliards. Dépenses courantes en biens et services, des versements aux particuliers, des subventions aux entreprises, etc. L’Institut de la Statistique ajoute 6,1 milliards constituant les intérêts sur la part du Québec de la dette fédérale. Or, si on s’en tient aux services, ou aux dépenses directes au Québec eet/ou aux citoyens québécois, Ottawa dépense 54,7 milliards dans la Belle Province. Le déficit est donc d’au moins 10,2 milliards. Si on ajoute les intérêts sur la part du Québec de la dette : le déficit fédéral au Québec est de 16,2 milliards

      source l’Institut de la statistique du Québec

    • Sylvain Auclair - Abonné 21 février 2014 13 h 06

      L'Institut de la statistique du Québec fait ici une énorme erreur en considérant que les dépenses fédérales sont réparties propotionnellement entre les provinces. C'est tout à fait faux. L'Ontario, par exemple, reçoit bien plus que sa part (en plus de recevoir de la péréquation!)

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 21 février 2014 21 h 48

      Merci M. Mansour pour ces chiffres précis...

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 23 février 2014 06 h 19

      L'Honneur ne se chiffre pas !

      PL