La charte alimentera l’intégrisme religieux, craint Philippe Couillard

« La meilleure arme contre l’intégrisme est la liberté », a affirmé jeudi Philippe Couillard.
Photo: La Presse canadienne (photo) ?Jacques Boissinot « La meilleure arme contre l’intégrisme est la liberté », a affirmé jeudi Philippe Couillard.

La charte de la laïcité va attiser les braises de l’intégrisme religieux, est d’avis le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard.

 

En proposant une interdiction des signes religieux, le projet de loi 60 donne « du gaz » aux forces intégristes religieuses au Québec, a dénoncé M. Couillard à l’occasion d’un rassemblement partisan mercredi soir. « C’est même du gaz qu’on donne aux intégristes quand on renvoie des femmes à la maison », a-t-il déclaré à environ 200 militants libéraux de la région de Québec, selon Radio-Canada.

 

La charte de la laïcité accroîtra la discrimination à l’emploi dont sont victimes les femmes musulmanes portant un voile. « [Toute politique qui] dit à une femme : “ On ne veut pas que tu sois avec nous. On ne veut pas te voir. Retourne chez toi ” bâtit le sentiment d’exclusion et nourrit les gens qui font de la propagande pour recruter d’autres citoyens dans les rangs des intégristes », a expliqué M. Couillard dans un entretien avec Radio-Canada. La charte de la laïcité est du coup « exactement […] ce dont ils ont besoin ».

 

« C’est du grand n’importe quoi », a rétorqué le ministre responsable des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, jeudi avant-midi. En érigeant « le mur de la laïcité », le projet de loi 60 fait obstacle à l’intégrisme religieux, a-t-il fait valoir lors d’un point de presse dans les couloirs de l’Assemblée nationale.

 

Le gouvernement péquiste propose une interdiction du port des signes religieux ostensibles pour tous les employés de l’État. « On ne va pas le diluer [le projet de loi] », a précisé M. Drainville.

 

En revanche, le PLQ propose « un bar ouvert pour tous les intégrismes » dans le débat actuel. « Ils n’interdisent absolument rien. Ils proposent de ne voter aucune loi », a déclaré le ministre péquiste. « Ils disent qu’ils sont contre la burqa, le niqab et le tchador, mais refusent de voter quelque loi que ce soit par peur qu’elles soient contestées », a-t-il ajouté.

 

M. Drainville a dit regretter de voir M. Couillard refuser d’appuyer le projet de loi « fort raisonnable » de la députée libérale indépendante Fatima Houda-Pepin. « C’était trop pour lui. »

 

De son côté, le chef libéral dit vouloir soumettre son propre projet de loi visant à lutter contre l’intégrisme. «La meilleure arme contre l’intégrisme est la liberté», a ajouté M. Couillard jeudi, avant de rappeler son étonnement de voir un projet de loi aussi rétrograde socialement défendu par le parti politique de René Lévesque.

 

« Il est désespéré, M. Couillard », a conclu M. Drainville.

49 commentaires
  • Pierre Lefebvre - Inscrit 14 février 2014 03 h 57

    «On ne veut pas te voir»

    «On ne veut pas te voir» N'est-ce pas ce qu'il a dit à Mme Houda-Pépin ? La seule dans cet amas qui connait un tant soit peu la situation et elle ne porte même pas de voile.

    Le club nautique libéral a encore mit dehors la seule personne qui avait des rames.

    Des fois Philippe...

    PL

    • Mourad Sahafa - Inscrit 14 février 2014 18 h 33

      ''La seule dans cet amas qui connait un tant soit peu la situation et elle ne porte même pas de voile.''


      "son discours sur l’intégrisme est basé sur des anecdotes qui se répètent d’ailleurs. Les dossiers qu’elle « maîtrise » et qui sont prétendument remplis de preuves d’une montée de l’intégrisme musulman au Québec comme par hasard ne trouvent jamais leur chemin vers l’espace public, ne mènent jamais à des enquêtes à travers lesquelles on peut vérifier ce qu’il en est" (Lara El-Ghadban, Le Devoir, 21 novembre 2013).

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 15 février 2014 05 h 21

      «ne mènent jamais à des enquêtes à travers lesquelles on peut vérifier ce qu’il en est» Exactement ! C'est pourquoi il faut en faire et son projet de loi comporte justement un genre de bureau (nommez le comme vous voulez) pour étudier la question. Même chose que la Commission qui au début ne nous montrait pas l'étendue des dégâts qui nous sautent aux yeux depuis.

      Ce qui me semble assez clair jusqu'ici, c'est qu'il est très difficile de trouver deux musulmans qui sont d'accord sur leur religion et ses préceptes. On a qu'à en citer un (ou une) pour être aussitôt contredit par quelqu'un d'autre. Difficile a cerner. Il semble effectivement que cette religion est très personnelle. Même les Imams n'envoient pas tous le même message. Comme religion unificatrice, ça manque de cohésion (ceci n'est qu'un constat et non pas une critique, je n'oserais pas).

      Prédiction : Si un tel «bureau» est instauré, il sera très occupé.

      Merci de votre attention.

      PL

    • Mourad Sahafa - Inscrit 16 février 2014 12 h 08

      M. Lefebvre,

      On est d'acccord. Le ''bureau'' en question serait en effet très occupé par les usagers ''offusqués'' par la vue de la diversité et par les ''informateurs indigènes'' comme cet ami algérien que Mme Payette a rencontré récemment et dont elle tire apparemment des lecons ''précieuses''.

  • Jean-David Lafrance - Inscrit 14 février 2014 04 h 25

    Loi 60 contre l'intégrisme religieux?

    "C’est du grand n’importe quoi », a rétorqué le ministre responsable des Institutions démocratiques, Bernard Drainville, jeudi avant-midi. En érigeant « le mur de la laïcité », le projet de loi 60 fait obstacle à l’intégrisme religieux, a-t-il fait valoir lors d’un point de presse dans les couloirs de l’Assemblée nationale."

    Je ne suis pas sûr de comprendre le point de Drainville. Pourquoi interdire le port de signes ostentatoires religieux dans la fonction publique fait obstacle à l'intégrisme religieux? Même s'il y avait une loi qui interdisait l'intégrisme religieux, pourquoi penser que cela fera obstable à, justement, l'intégrisme religieux?

    • Jocelyne Lapierre - Abonnée 14 février 2014 07 h 01

      Oui, cela lui fera obstacle, car l'islamisme n'a qu'une ambition, et c'est de s'immiscer dans la gouvernance d'un pays et ses lois. Seules des lois laïques pourront nous prévaloir contre une telle menace de recul de nos moeurs et avancées, notamment sur le plan de l'égalité des sexes et l'émancipation de la femmes.

    • Rémi-Bernard St-Pierre - Abonné 14 février 2014 13 h 07

      Il n'y a pas que l'Islamisme qui veut s'ingérer dans la gouvernance d'un pays et de ses lois. Un petit regard sur Ottawa s'impose.

    • Jocelyne Lapierre - Abonnée 14 février 2014 16 h 44

      Tout à fait, Monsieur St-Pierre, la laïcité a pour but de séparer les religions, quelles qu'elles soient, et l'État.

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 15 février 2014 05 h 26

      Voici une réponse toute simple à votre questionnement M. Lafrance : «Si tu veux pas qu'il vente dans ta maison, tu fermes les fenêtres.»

      PL

  • Pierre Labelle - Inscrit 14 février 2014 05 h 22

    "Le parti politique de...."

    Il faut vraiment être à court d'argument pour constamment faire référence à René Lévesque comme le font les libéraux. Ce dernier est mort et personne ne peut s'arroger le droit de parler à sa place, surtout pas les libéraux qui de son vivant l'ont mépriser. Je ne reviendrai pas sur tous les qualificatifs odieux et mesquins dont ces biens pensants du PLQ l'ont affublé par le passé. Maintenant qu'il repose, ces petites personnes essaient de s'en servir pour se gagner quelques votes, sachant qu'une très grande majorité de Québécois(e) ont conserver leur amour et leur estime à ce grand homme. Très très bas comme manoeuvre M. Couillard. Commencer donc par être cohérent avec vous-même, après seulement, quand vous vous serez mis d'accord avec votre illustre personne, vous pourrez peut-être tenter de nous faire part de vos idées, si vous en avez bien entendu. En attendant ce moment, garder vos couleuvres pour vos collègues du PLQ, ceux qui vous suivent à la queu leu leu, et s.v.p. cesser de nous prendre pour des valises. Votre attitude actuelle face à la charte ainsi que vos propos incendiaires sont à peu de chose près ce que James Charrest a fait lors du printemps érable. Il a bavé sur les étudiants, les a nargués plutôt que les écoutés si bien que ces derniers ont reçus un solide appui d'une population qui en a assez du genre de politicien que vous êtes. Quand des centaines de milliers de personnes de toute age descendent dans la rue, il me semble que cela devrait vous envoyez un message.... Malheureusement cela ne semble pas être le cas, vous marchez sur les traces de votre prédécesseur. Une simple question monsieur Couillard; avez-vous les deux mains sur le volant vous aussi???

  • Gérard Pitre - Inscrit 14 février 2014 05 h 39

    Plus que

    M. Couillard et le PLQ non seulement sont désespérés, mais en panique aìgüe. Ils sont sur le point d'être totalement discridités sur le plan des idées, car un jour il dit une chose et le lendemain il dit le contraire. Pour moi, il doit subir les effets d'un hiver qui n'en finit plus de finir. Il est temps que le printemps des idées nouvelles arrive, sinon ce sera l'éternel automne grisâtre avec ces sornettes libéralo-fédéralistes. Pour parapharaser une citation connue:«Seigneur faîtes que ce calice s'éloigne de nous». Non franchement, si j'étais libéral, je serais en furie contre ce pantin qui se prétend chef d'un grand parti. Merci Gérard Pitre

  • François Ricard - Inscrit 14 février 2014 05 h 42

    La meilleure arme

    «La meilleure arme contre l’intégrisme est la liberté», selon M. Couillard.
    Alors la meilleure façon de combattre la pédophilie serait la liberté pour tous les pédophiles?
    M. Couillard y gagnerait à lire la chronique de ce jour de Mme Payette.

    • Gérald Caouette - Abonné 14 février 2014 08 h 45

      Si je comprends bien votre raisonnement, une femme fonctionnaire qui porterait le voile serait automatiquement une intégriste.

      Est-ce que je vous comprend bien ?

    • Raymond Chalifoux - Abonné 14 février 2014 08 h 56

      C'est quoi, déjà, un sophisme?

    • François Ricard - Inscrit 14 février 2014 09 h 23

      M. Caouette,
      Par quelles contorsions mentales en êtes-vous arrivé à pareille conclusion?
      J'ose croire que vous ne m'avez pas compris...

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 15 février 2014 05 h 35

      Je vais apporter un peu de lumière sur votre doute M. Caouette. Si vous voulez savoir si une personne est intégriste, demander lui de ne pas afficher ses couleurs et de se plier au désir de tous. La réponse deviendra évidente.

      Je vais donner un exemple tout à fait hors sujet ici : Même un joueur de hockey change son chandail quand il est échangé à un autre club. Je sais, c'est complètement autre chose, mais l'est-ce vraiment ?

      PL

    • Gérald Caouette - Abonné 17 février 2014 17 h 35

      M. Ricard, le sens de la liberté de votre deuxième ligne de commentaire n'a pas le même sens que la liberté exprimé par M. Couillard. Si on lit l'article plus haut, on peut déduire facilement que M.Couillard parle de la liberté de porter des signes religieux.
      Avec votre deuxième phrase, vous discréditez par l'absurde l'affirmation de P.Couillard. Donc pour vous, la liberté de porter des signes religieux ne pourrait jamais combattre l'intégrisme. Donc, selon vous, pour combattre l'intégrisme, il faut interdire le port des signes religieux. Donc, si je vous comprends bien, toutes les personnes qui portent des signes religieux sont présumées intégristes ou font le jeu des intégristes. Est-ce que les intégristes préfèreraient que les signes religieux soient interdits pour pouvoir ensuite susciter la colère et recruter plus de nouveaux intégristes dans leur rang?