Le fleurdelisé a 66 ans aujourd'hui

Photo: Pedro Ruiz - Archives Le Devoir

Québec — Des activités de commémoration du 66e anniversaire du fleurdelisé, le drapeau du Québec, doivent avoir lieu ce mardi, notamment à Québec et à Montréal.

Le 21 janvier 1948, à l'initiative du premier ministre Maurice Duplessis, le fleurdelisé a flotté pour la première fois sur la tour du parlement, à Québec.

Ce mardi, à 14h55, une cérémonie soulignant le Jour du drapeau aura lieu en présence du ministre de la Justice, Bertrand St-Arnaud, au parlement.

À Montréal, à l'heure de pointe du matin, des milliers de drapeaux et des feuillets d'information sur l'histoire du drapeau du Québec seront distribués à la sortie de plusieurs stations de métro.

Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB), Mario Beaulieu, estime que l'adoption du drapeau du Québec fut un acte fondateur pour le peuple québécois. À son avis, ce drapeau constitue un symbole unificateur porteur d'espoir pour tous les Québécois.

À midi, Mario Beaulieu et des musiciens de la Société pour la promotion de la danse traditionnelle du Québec seront présents à la station de métro Berri-UQAM, notamment pour parler de l'histoire du fleurdelisé.
6 commentaires
  • Jean Lapointe - Abonné 21 janvier 2014 08 h 27

    On peut s'attendre à des moqueries


    Il y a des gens qui vont se moquer de nous parce qu'ils vont trouver cela un peu pas mal «niaiseux» ou ridicule ou enfantin ou étroit d'esprit.

    Il ne faudrait pas s'en surprendre. Ce n'est que le résultat de plusieurs années de colonisation.

    Ces mêmes gens sont sûrement pleins d'admiration de voir la façon dont par exemple les Etats-uniens traitent leur drapeau. Ils n'ont pas peur de l'afficher eux et ils en sont fiers de leur drapeau.

    Mais ici beaucoup en rient quand c'est nous qui le faisons.

    Il faut se dire qu'avec le temps, nous allons sûrement y arriver nous aussi à pouvoir le faire sans qu'on se moque de nous.

    Nous devons apprendre à nous aimer davantage et nos adversaires seront confondus.

    • Sylvain Auclair - Abonné 21 janvier 2014 11 h 30

      Au contraire, je trouve les États-Uniens ridicules avec leur culte d'un drapeau, qui est de plus, somme toute, assez laid.

    • rene poirier - Inscrit 21 janvier 2014 13 h 39

      Je suis d'accord avec vous M. Lapointe. Quand je suis aux États-Unis et que je regarde mon fleudelisé flotter à côté du drapeau américain, je suis fier de ma nord-américanité.

  • Donald Tremblay - Inscrit 21 janvier 2014 12 h 36

    Fierté

    Il faut être fier pour faire flotter son drapeau... Duplessis doit se virer dans sa tombe...

  • Claude Lafontaine - Abonné 21 janvier 2014 18 h 38

    Je ne peux imaginer le Québec sans son drapeau

    Il est vraiment beau et distinctif notre drapeau, et dire que certaines provinces utilisent encore le "red ensign" sur le leur.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_drapeaux_ca

  • Gilles St-Pierre - Abonné 21 janvier 2014 22 h 22

    Mon beau drapeau c'est à ton tour...

    de te laisser parler d'amour.

    Il est beau et flotte toujours sur son mat devant ma maison. Il bouge au gré des vents, la pluie et le beau temps le rendent encore plus vivant. Aussi bleu que le ciel bleu et blanc que les nuages blancs qui le gravissent, toujours en silence il flotte et balotte malgré les humeurs du temps.

    Sous ce drapeau j'aurai vécu ma vie et sous ce drapeau j'y mourrai et c'est sans hésiter que pour lui toujours je me battrai comme plusieurs avant moi l'ont fait tout comme ceux qui suivront et feront ce noble combat; celui de notre drapeau qui est celui de notre patrie.

    Alors vive notre drapeau et que plus jamais personne ne le piétine; et vive notre Québec, ma patrie que jamais plus personne ne méprise.