Trois-Rivières - Infractions à la Loi électorale

Un ancien dirigeant de la firme de génie-conseil Pluritec, de Trois-Rivières, vient de plaider coupable à trois chefs d’accusation liés à l’usage de prête-noms pour financer le Parti libéral du Québec (PLQ). Normand Lefebvre avait remboursé trois de ses employés qui avaient fait des dons de 1000 $ chacun au PLQ lors d’une activité de financement tenue en 2008, a indiqué mardi le Directeur général des élections du Québec (DGE). Le gestionnaire a écopé d’amendes de 1500 $ pour chacun des trois chefs d’accusation. Des représentants du Parti conservateur du Québec et du Parti vert du Québec ont aussi payé des amendes pour avoir omis de présenter des rapports de dépenses électorales et des rapports financiers. Enfin, une citoyenne a payé une amende de 2000 $ pour avoir versé 4500 $ au Parti québécois en 2008, alors que la limite était de 3000 $ par année, à l’époque.

À voir en vidéo