Pauline Marois rencontre Mylène Paquette sur la terre ferme

Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir

«Qui m’appelle encore?» C’est ce que la rameuse Mylène Paquette s’est dit lorsque le téléphone a sonné le 24 octobre dernier, le jour de son anniversaire, alors qu’elle était seule en plein milieu de l’océan Atlantique en train de réaliser l’exploit de sa vie : le traverser à la rame. À sa grande surprise, c’était la première ministre, Pauline Marois, qui tenait à l’encourager. Les deux femmes se sont finalement rencontrées pour la première fois, vendredi après-midi, à Montréal. 

À voir en vidéo