Charte - De rares échos dans le milieu de la santé

Les délégués de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont décidé en instance jeudi de reporter leur prise de position.
Photo: Source Université McGill Les délégués de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont décidé en instance jeudi de reporter leur prise de position.

Le milieu de la santé semble vouloir prendre la mesure du projet de loi 60 avant d’y réagir. Les réactions se font rares. Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) indique qu’il se prévaudra de la clause d’exception aussi longtemps que possible. Les délégués de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont décidé en instance jeudi de reporter leur prise de position. Un sondage auprès de ses membres révèle que 49 % d’entre eux sont d’accord avec l’interdiction du port de signes religieux. Seulement 0,5 % des répondants portent le foulard islamique. L’APTS regroupe 30 000 membres, soit la majorité du personnel professionnel et technique du réseau, comme des travailleurs sociaux et des psychologues.