Charte - ​Un recul, selon la Ligue des Droits et libertés

La LDL juge que le projet de loi 60 «est un recul pour les droits humains» et déplore que le gouvernement n'ait pas prêté l'oreille aux nombreuses critiques formulées au cours des deux derniers mois. La LDL estime qu'«en assujettissant les droits à des valeurs dites communes», la charte accorde au «groupe majoritaire le pouvoir d'accorder des privilèges aux autres groupes», plutôt que de garantir les libertés de tous et toutes. Ce décalage, estime la Ligue, créera un terrain propice à la discrimination, à l'exclusion et à la stigmatisation, comme le démontre la hausse des réactions islamophobes et racistes observée au cours des derniers mois.

À voir en vidéo