Des liens douteux entre le PQ et la FTQ

Michel Arsenault
Photo: - Archives Le Devoir Michel Arsenault
Le président du conseil d'administration du Fonds de solidarité FTQ, Michel Arsenault, aurait pris part à des rencontres privées avec Pauline Marois au moment où le Parti québécois siégeait à l'opposition officielle, a révélé Radio-Canada dimanche.

Dans son reportage, la société d'État ajoute que ces rencontres auraient eu lieu à une époque où le Fonds a investi dans une entreprise que dirigeait alors Claude Blanchet, le mari de Mme Marois.

Toujours selon la SRC, l'une de ces rencontres, en février 2009, se serait déroulée pendant que M. Arsenault faisait l'objet d'une filature policière, ce qu'ignorait apparemment la chef péquiste.

Il s'agissait de la deuxième rencontre entre M. Arsenault et Mme Marois en quelques mois. Radio-Canada rapporte en effet que la précédente avait eu lieu en octobre 2008, soit quelque trois mois après que le Fonds eut investi près de 3 millions dans Capital BLF, une firme dans laquelle M. Blanchet détenait 12 % des actions à l'époque.

Interrogée sur les rencontres avec M. Arsenault, Mme Marois a nié qu'il ait été question des affaires de son mari. De son côté, le président de la FTQ a dit ne pas se souvenir des événements en question.

Ces informations de Radio-Canada surgissent au moment où M. Arsenault doit témoigner la semaine prochaine, en commission parlementaire.

À voir en vidéo