ON: le nouveau chef devra veiller à la santé financière du parti

Sol Zanetti
Photo: Pedro Ruiz - Le Devoir Sol Zanetti
Le nouveau chef d’Option nationale (ON), Sol Zanetti, envisage de lancer rapidement une campagne de financement en vue d’être prêt à la prochaine élection provinciale. Même s’il affirme que son parti a encore « quelques dizaines de milliers de dollars » de fonds, M. Zanetti reconnaît qu’il devra veiller à la santé financière de son parti dès les prochaines semaines. « Notre financement de base n’a pas été très bon à cause de la course à la direction, on n’a pas ramassé beaucoup d’argent, mais lors des prochaines assemblées d’investiture, on va en profiter pour inciter nos membres à nous aider » a-t-il reconnu.

Samedi soir, Sol Zanetti est devenu le premier chef élu d’ON alors qu’environ 150 militants étaient réunis à la Tohu à Montréal. L’enseignant en philosophie de 31 ans a recueilli plus de 67 % des voix. « L’adversaire nous sous-estime. Nous n’allons jamais grossir les rangs de ceux qui ont capitulé », a déclaré M. Zanetti dans son tout premier discours. Il a décrit les militants comme étant des « gens lumineux » et des indépendantistes « décomplexés ». « Je m’engage à prendre une partie des coups à votre place », a dit M. Zanetti.

En entrevue avec Le Devoir, M. Zanetti a indiqué ses intentions aux prochaines élections. « Je vais probablement me présenter dans la circonscription de Jean-Lesage dans la région de Québec », a-t-il précisé. Le parti compte aussi présenter des candidats dans toutes les circonscriptions sans s’attendre à remporter des sièges. « Notre objectif aux prochaines élections sera d’aller chercher des bons points de pourcentage pour avoir un financement solide », a-t-il laissé savoir M. Zanetti.


Avec la collaboration de Mélanie Loisel
 
2 commentaires
  • Jean-Pierre Marcoux - Abonné 28 octobre 2013 07 h 36

    Santé financière du parti ON

    Je suis convaincu que l'ON va recevoir du financement de la part de ceux qui ont intérêt à favoriser une division du vote nationaliste.

    Aux dernières élections, plusieurs comtés (12 ou 13) sont allé à la CAQ ou au PLQ, justement à cause de cela.

    • Gabriel Auclair - Inscrit 28 octobre 2013 11 h 37

      C'est beaucoup plus efficace de donner pour le PLQ et la CAQ.