Charte: il n'y a pas de division au conseil des ministres, dit Drainville

Le ministre responsable de la charte, Bernard Drainville.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Le ministre responsable de la charte, Bernard Drainville.
Québec — Il n'y a pas de division au conseil des ministres au sujet de la Charte des valeurs. C'est du moins ce qu'assure le ministre responsable de la charte, Bernard Drainville.

Il a ainsi réagi, mardi, aux rumeurs voulant que les établissements de santé échappent à la charte, en raison des réserves de certains ministres.

Il n'a jamais été question, selon M. Drainville, d'exempter le réseau de la santé. Il n'y a eu aucune discussion sur ce sujet aux séances du conseil des ministres, a-t-il répété.

Au cours d'un point de presse à l'Université Laval, il a ajouté qu'il n'y a aucune division sur cet enjeu, même avec le ministre de la Santé, Réjean Hébert, ou le ministre responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée.

Tout au plus a-t-il admis qu'il y a des discussions à l'interne, sur le contenu du futur projet de loi, ce qui est normal, selon lui, pour prendre compte de ce que les citoyens expriment. Mais il n'y a aucune dissension, a-t-il insisté.

M. Drainville était à l'université pour présenter une conférence sur sa charte devant une centaine d'étudiants, qui lui ont réservé un bon accueil en général.

Un étudiant a protesté en contestant l'interprétation de la laïcité prônée par le Parti québécois et est sorti de la salle.

Par Patrice Bergeron