250 ans plus tard

Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir
Des groupes affiliés au mouvement Idle No More ont manifesté à travers le pays et dans certaines régions des États-Unis, lundi, alors qu’on soulignait le 250e anniversaire de la Proclamation royale, un important document pour les revendications territoriales des peuples autochtones. Clayton Thomas-Muller, l’un des leaders du mouvement, a indiqué par voie de communiqué profiter de cet anniversaire pour favoriser une nouvelle ère de réconciliation en lien avec une histoire coloniale du Canada qu’il qualifie de « honteuse », de même que pour renverser « des siècles de négligence et d’abus » des peuples autochtones. La Proclamation de 1763 a établi des réglementations pour les colonies britanniques en Amérique du Nord, reconnu les droits des peuples autochtones sur le territoire et constitué les fondements pour un processus de traités. Les organisateurs d’Idle No More faisaient état lundi de manifestations à Montréal (notre photo), Gatineau, Ottawa, Winnipeg, Calgary et Victoria notamment.

À voir en vidéo