Hôtel-Dieu: Québec choisit le site de l’Enfant-Jésus

Le projet annoncé par le ministre Réjean Hébert totalise deux milliards de dollars.
Photo: La Presse canadienne (photo) Jacques Boissinot Le projet annoncé par le ministre Réjean Hébert totalise deux milliards de dollars.

Québec — Après des mois de tergiversations, le gouvernement péquiste a finalement annoncé qu’il déménagerait la plupart des activités de l’Hôtel-Dieu de Québec sur le site de l’hôpital de l’Enfant-Jésus pour en faire un ambitieux complexe en santé. Le projet totalise pas moins de 2 milliards de dollars.

 

Pour donner la pleine mesure de l’annonce, le ministre Réjean Hébert a comparé la chose à la construction de « cinq amphithéâtres » dans la capitale. L’unité de mesure, a-t-il souligné en riant, lui avait été suggérée en matinée par le maire de Québec Régis Labeaume.

 

Les péquistes ont longtemps hésité avant de faire un choix définitif entre le site de l’Enfant-Jésus, dans Limoilou, et la modernisation de l’Hôtel-Dieu dans le Vieux-Québec. En conférence de presse, le ministre Hébert a soutenu que les « deux options tenaient la route, mais qu’il fallait choisir la plus porteuse ».

 

Il a ajouté que le site choisi avait une plus grande « valeur ajoutée » et qu’on pourrait ainsi regrouper davantage de services et éliminer les transferts de patients. Les services de prélèvements et de dons d’organes y seront notamment regroupés.

 

On promet « une gamme très étendue de services spécialisés à la fine pointe de la technologie » pour les patients de tout l’est du Québec.

 

En fait, le projet sur l’ancien site était moins coûteux (de 300 millions de dollars) et pouvait se réaliser deux ans plus tôt (2023 plutôt que 2025). Mais le gouvernement s’inquiétait pour son potentiel de développement à long terme en raison des contraintes patrimoniales et de son emplacement, moins central.

 

« L’hôpital, à la grosseur qu’il était, devenait difficile à insérer dans le patrimoine qu’est le Vieux-Québec », a expliqué la ministre responsable de la région, Agnès Maltais.

 

Situé dans Limoilou à proximité du quartier d’Estimauville, le nouveau « complexe » de l’Enfant-Jésus sera neuf à 90 % et doté de 760 lits. Surtout, il comprendra un centre de radio-oncologie neuf et un « pôle d’excellence » en recherche. Le recteur de l’Université Laval, Denis Brière, a d’ailleurs salué l’annonce jeudi.

 

Réactions diverses

 

« C’est un projet très mobilisateur qui va permettre de répondre enfin à la demande », a fait remarquer la Dre Isabelle Germain, chef du département de radio-oncologie. Interrogée sur l’ancien centre en oncologie de l’Hôtel-Dieu dont on vantait souvent les mérites, elle a expliqué que l’espace manquait. « Il n’y avait pas d’appareils de traitement en radiothérapie. C’était juste des salles de clinique externe. C’est un bel exemple d’interdisciplinarité entre les spécialités, mais on était vraiment limités dans un contexte historique de patrimoine. On n’avait plus de place. »

 

Pour d’autres, ce sera sans l’ombre d’un doute une grande déception. Le Forum des médecins, dentistes et pharmaciens de l’Hôtel-Dieu (FMDP), notamment, avait milité avec passion pour l’autre projet. Mais jeudi, ils n’avaient pas eu le temps de se réunir pour réagir à l’annonce. Même chose pour le maire de Québec, Régis Labeaume, qui a préféré réserver ses commentaires pour ce vendredi.

 

Au-delà des enjeux hospitaliers, beaucoup s’inquiétaient de l’avenir du quartier du Vieux-Québec, qui fait déjà face à un exode d’habitants, de travailleurs et de commerces de proximité.

 

À ceux-là, le ministre a proposé un compromis en maintenant certains services à l’Hôtel-Dieu, dont l’urgence et 150 lits surtout en longue durée. On y ajoutera en outre certains services en plus d’y déménager du personnel administratif et de la santé publique. Au total, cette portion comptera pour 232,6 millions de dollars de la facture totale de 2 milliards. Environ 1500 personnes travailleront dès lors à l’Hôtel-Dieu contre 2300 actuellement.

6 commentaires
  • Yves Perron - Inscrit 27 septembre 2013 07 h 10

    Une autre belle réalisation

    Le Parti Québécois m'épate de jour en jour, il prends les bonnes décisions et ne tergiverse pas. Il agit et c'est ça un gouvernement responsable, bravo.

  • Pierre Schneider - Abonné 27 septembre 2013 08 h 33

    Place au XXIe siècle

    Enfin de la vision d'avenir. Il était temps. Quand j'ai vu agoniser un camarade dans une minuscule chambre de l'Hôtel-Dieu, où ils étaient deux malades tassés comme des sardines, j'avais trouvé cette fin de vie inhumaine. Le besoin d'espace était criant.

  • André Michaud - Inscrit 27 septembre 2013 09 h 51

    Choix logique

    Un bon choix puisque l'accès et les stationnements sont difficiles pour L'Hotel Dieu et qu'on ne peut contruire plus dans ce quartier historique ..

  • Pierre Jacques - Abonné 27 septembre 2013 12 h 08

    Bonne décision pour les patients !!

    Pour avoir vu un ami se rendre parfois 2 fois semaine pour ses traitements et/ou examens en oncologie , je dois saluer cette décision !! Chercher un stationnement gratuit ou peu coûteux .... parfois dans la basse-ville et marcher à s'en arracher le peu de souffle qu'il nous reste !! Cette décision va «dynamiser » le quartier d'Estimauville et faciliter le transport de beaucoup de travailleurs de la Santé et surtout la vie des patients !! Il faut reconnaître cependant que les médecins et spécialistes de la Santé devront faire preuve d'humilité et descendre de Ste-Foy, Sillery et Cap-Rouge vers la basse-ville en plus de devoir laissser leurs enfants en passant dans les collèges privées prestigieux du Vieux Québec !!! Difficile la vie du commun des mortels !!!

  • Richard Laroche - Inscrit 27 septembre 2013 12 h 37

    Nombre de lits

    L'enfant-Jésus aura 760 nouveaux lits, ou il y aura 760 lits au total après le projet incluant ceux qui sont déjà là?

    Il faut comparer sur le volume de services.

    Le projet original visait, entre autres, à créer un peu plus de 300 nouveaux lits. Même si le nouveau projet coûte plus cher, il semble à priori que le volume de service créé par dollar dépensé est meilleur (760 lits versus 303 à l'origine).