​Un millier de personnes marchent pour appuyer la Charte des valeurs québécoises

Un millier de personnes en faveur de la laïcité et de la neutralité religieuse de l'État ont sillonné le trajet entre la place Émilie-Gamelin et la place du Canada.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Un millier de personnes en faveur de la laïcité et de la neutralité religieuse de l'État ont sillonné le trajet entre la place Émilie-Gamelin et la place du Canada.

C'était au tour des partisans de la Charte des valeurs québécoises de manifester au centre-ville de Montréal, dimanche après-midi. Un millier de personnes en faveur de la laïcité et de la neutralité religieuse de l'État ont sillonné le trajet entre la place Émilie-Gamelin et la place du Canada, le même itinéraire parcouru la semaine précédente par les quelques milliers d'opposants à la Charte.

Les manifestants ont scandé des slogans comme «Oui, oui à la charte» ou «On avance, on avance, on [ne] recule pas!»

Si la manifestation anti-charte avait été organisée par le Collectif québécois contre l'islamophobie, cette fois-ci, c'est un particulier du nom de Daniel Roy qui a initié l'événement pour encourager le gouvernement à mener à terme son projet de laïcisation de l'appareil public.

M. Roy se dit membre de plusieurs organisations indépendandistes mais affirme avoir organisé la marche de sa propre initiative. Il a admis que certaines organisations, comme le Mouvement Québec français, avaient toutefois donné leur soutien, notamment en fournissant des fleurs de lys bleues qui ont été remises aux participants.

L'événement avait d'ailleurs des allures de rassemblement souverainiste. De nombreux drapeaux québécois étaient ben en évidence et les intervenants qui ont pris la parole avant la manifestation ont fait des rapprochements entre la Charte et la nécessité de l'indépendance pour pouvoir défendre les valeurs québécoises.

Daniel Roy, portait lui-même un chandail sur lequel on pouvait lire en grandes lettres «Québec un pays».

Si la manifestation a rassemblée majoritairement des Québécois d'origine, des immigrants étaient aussi présents pour soutenir la Charte.

La marche s'est déroulée sans anicroche. La manifestation était légale puisque l'itinéraire avait été remis aux policiers.

À voir en vidéo