​François Legault souhaite remettre l'économie au centre des débats

L'Assomption — Au moment où le débat sur la laïcité de l'État bat son plein, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) estime que les Québécois veulent parler davantage de fardeau fiscal et de croissance économique. François Legault a dressé le bilan, dimanche, dans sa circonscription de L'Assomption, de sa tournée estivale des régions québécoises au cours de laquelle il a fait connaître son Projet Saint-Laurent.

Présenté comme un véritable plan de relance de l'économie québécoise, le Projet Saint-Laurent propose de créer un pôle d'innovation dans la vallée du Saint-Laurent, à l'image du modèle développé en Californie avec la Silicon Valley.

Pour réaliser ce projet — qu'il étayera dans un livre qui sera publié le mois prochain —, M. Legault compte miser sur l'innovation, les liens entre les universités et les entreprises et l'industrie touristique.

Au cours de sa tournée de cinq semaines, M. Legault souligne que les Québécois lui ont parlé de la question des accommodements raisonnables, mais que c'est davantage les hausses des taxes qui préoccupent la population.

Selon la CAQ, les familles et la classe moyenne se sentent étouffées, notamment par les hausses des taxes scolaires et par la taxe santé, qui n'a pas été abolie, tel que promis par le Parti québécois.
12 commentaires
  • Denis Beausoleil - Inscrit 15 septembre 2013 13 h 52

    L'un n'empêche pas l'autre.

    '' Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) estime que les Québécois veulent parler davantage de fardeau fiscal et de croissance économique.''

    Pourquoi est-ce toujours dit comme si l'un empêchait l'autre??
    O. Lessard

    • Denis Marseille - Inscrit 15 septembre 2013 17 h 36

      Un n'empêche pas l'autre. C'est vrai. Mais depuis le 20 août, force est d'admettre que toute l'attention médiatique se concentre sur le sujet de la charte des valeurs.

      Charte, qui n'est qu'au stade de l'ébauche, valeurs qui sont encore à négocier et surtout arriver à s'entendre avec au moins un autre parti afin que cette charte puisse être adopter par l'assemblée des élu(e)s.

      Entretemps, nous avons perdu 35000 emplois en trois mois au Québec. Il est temps que madame Marois et son gouvernement rendent des comptes.

      De plus, nous nous dirigeons vers un autre déficit. Même si notre cote de crédit ne sera pas affectée comme certains le prétendent, je ne crois pas que cela soit une bonne nouvelle.

      Pourrait-on, cette semaine, parler d'autres chose que de la charte. Ce qui n'empêche personne d'aller faire son petit commentaire sur le site nosvaleurs.qc.ca

    • Sébastien Arcand - Abonné 15 septembre 2013 22 h 00

      Une idée comme ça pour s'amuser puisqu'il vaut mieux en rire: le gouvernement pourrait ouvrir des boutiques d'objets religieux en accord avec la Charte (boucles d'oreilles avec le croissant musulman, portes-clés avec l'étoile de David, crucifix en pendentif de la longueur légale, etc.). Et ce sans compter les fameux posters déjà en circulation (je veux mon t-shirt!). Et les profits seraient remis dans le service de la dette. D'une pierre deux coups et tout le monde y trouverait son compte...

  • Patrick Lépine - Inscrit 15 septembre 2013 15 h 10

    Après que les fonctionnaires aient commencés à nous servir peut-être?

    Oui! Dès que les fonctionnaires jureront de nous servir "nous" exclusivement! Et non pas le chef d'une autre religion situé à 5000km d'ici!

    Présentement lui et tous les autres députés sont comme des fidèles de Raël! Ils abandonnent toutes valeurs morales pour se mettre au service d'autres intérêts à l'encontre même de leur foi si ça se trouve.

    Je veut parler d'économie, mais dès que la "morale" et l'éthique seront revenus au sein de notre Assemblée Nationale. En parler avant revient à autoriser la prévarication, les dérives, et la corruption entre autre.

    Monsieur Legault ne souhaite tout de même pas ça!?

  • Marc Collin - Inscrit 15 septembre 2013 16 h 25

    régler

    oui il y a beaucoup de problème: éducation, santé, emploi...... peut-t'on essayer dans résoudre un au lieu de les effleurer et ne rien faire?

    il semble que la population soit assez d'accord avec les accomodements...

    • Denis Marseille - Inscrit 15 septembre 2013 17 h 40

      '' peut-t'on essayer dans résoudre un au lieu de les effleurer et ne rien faire?''

      En ce qui a trait au accomodements, on est encore au stade du placotage. On est au stade du désir de l'effleurement. Imaginez!

  • Lydia Anfossi - Inscrite 15 septembre 2013 16 h 52

    Saturés d'entendre parler que d'ÉCONOMIE!!!

    Non mais, on en a marre d'entendre parler que de l'Économie!!! Comme citoyens nous nous intéressons à bien d'autres choses: les arts, la Laïcité, la démocratie, l'histoire , le développement culturel, l'urbanisme, l'architecture etc.

    Harper ne parle que d'Économie, Le parti libéral ne parle que d'économie, La CAQ ne parle que d'économie, encore si c'était pour rectifier les injustices mais non, juste pour faire de l'argent, prospérer, enrayer le déficit!

    Et cessez de dire que ce que veulent les Québécois, entendre parler de l'économie, je ne sais d'où vous sortez cette généralisation!

    • lise pelletier - Inscrit 15 septembre 2013 20 h 04

      Moi aussi, j'en ai ras-le-bol qu'on parle en mon nom..et au nom des miens.

      les québécois veulent ceci, les québécois veulent cela
      les québécois nous disent ceci, les québécois nous disent cela


      Je n'ai signé aucune procuration vous autorisant à décider pour moi de ce que je veux ou ne veux pas.

    • Sébastien Arcand - Abonné 15 septembre 2013 22 h 02

      Ni d'ailleurs la généralisation quant aux valeurs québécoises et à l'urgence du débat autour de la Charte, Mme Lydia.

  • Guy Desjardins - Inscrit 15 septembre 2013 17 h 01

    Je ne comprendrai jamais les Québécois(es).

    Depuis plus de 15 années les Québécois(es)en ont vu de toutes les couleurs. Collusion, corruption par la suite un Gouvernement Péquiste hésitant qui frise l'amateuriste et finalement met la chicanne partout avec une charte des Valeurs qui va, comme je te pousse et aucun droit de parole. Ce qui va finir au fond du tirroir. Il y a un parti qui parle d'économie et replacer le Québec en avant et ont dénigre avant même de voir le contenu des propositions. Comment voulez-vous faire du Québec une économie respectable avec ce genre de personnes ? La partisannerie est aveugle même si le portefeuille deviendra vide dans quelques années. Le Québec n'a plus d'argent et le peuple pense que ça pousse dans les arbres. Le changement pour meilleur... connait pas. Je ne comprendrai jamais l'idée derrière ça.