Marois doit s'excuser pour ses commentaires sur le multiculturalisme, dit Couillard

«De dire directement ou indirectement qu'il y a une association entre le multiculturalisme et la violence entre les groupes ethniques est inacceptable pour quelqu'un qui dirige un gouvernement», a dit Philippe Couillard.
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir «De dire directement ou indirectement qu'il y a une association entre le multiculturalisme et la violence entre les groupes ethniques est inacceptable pour quelqu'un qui dirige un gouvernement», a dit Philippe Couillard.

Le chef libéral Philippe Couillard demande à la première ministre Pauline Marois de s'excuser pour ses commentaires suggérant que le multiculturalisme est à l'origine de troubles sociaux et d'attentats en Grande-Bretagne.

M. Couillard affirme avoir été abasourdi lorsqu'il a lu les remarques de Mme Marois, faites lors d'une entrevue avec un journaliste, et les considère comme inacceptables pour un chef de gouvernement.

En entrevue avec Le Devoir, Pauline Marois a affirmé que la politique du multiculturalisme britannique avait poussé les gens à se battre entre eux et à s'envoyer des bombes. L'entrevue, qui portait sur la charte des valeurs québécoises, a été publiée vendredi.

Bien que les détails de la charte ne sont pas encore connus, des éléments révélés aux médias suggèrent que les employés des services gouvernementaux ne pourront plus afficher de signes religieux, tel le hidjab, en travaillant.

«Inadmissible»

En entrevue avec La Presse canadienne, M. Couillard a affirmé qu'il a dû relire quelques fois les remarques de Mme Marois tant il était surpris.

M. Couillard, dont le parti supporte la laïcité de l'État mais pas le blocage des libertés religieuses, soutient que le Québec et le Canada ont toujours débattu sur l'application du multiculturalisme. Cependant, a-t-il ajouté, les propos de Mme Marois sont inadmissibles.

«De dire directement ou indirectement qu'il y a une association entre le multiculturalisme et la violence entre les groupes ethniques est inacceptable pour quelqu'un qui dirige un gouvernement et dont la mission principale est de rassembler les gens plutôt que de les diviser», a-t-il affirmé.

«Elle devrait soit rectifier les choses, soit les préciser, parce que ce n'est pas le genre de commentaire qu'on doit faire sur un sujet aussi sensible», a-t-il exposé.

La charte des valeurs québécoises du gouvernement Marois remporte un appui populaire considérable, selon les sondages d'opinion. Néanmoins, elle provoque quelques critiques, même de la part d'observateurs normalement favorables à l'endroit du Parti québécois.

Dans une lettre ouverte, Raymond Gravel, un prêtre catholique et ancien député du Bloc québécois, a affirmé que l'idée d'une charte était «digne d'une dictature».
 
 
44 commentaires
  • Yves Gingras - Abonné 6 septembre 2013 18 h 55

    Pendant ce temps le Québec perd 45 000 emplois

    Le Québec perd 45 000 emplois depuis le début de l'année alors que le reste du Canada, lui, en gagne 145 000. Mais au Québec on préfère parler de "charte des valeurs" et de multiculturalisme. Passons aux vrais problèmes svp.

    • Solange Bolduc - Inscrite 6 septembre 2013 20 h 07

      M. Couillard qui devait s'occuper d'économie ? Pas très sérieux !

    • Camille JURIE-JOLY - Inscrit 6 septembre 2013 20 h 23

      J'ai toujours aimé les chiffres liés à l'emploi. J'aimerai connaitre la nature dans 145 000 emplois créés ; si sur les 145 000 emplois, 70 % sont précaires et permettent juste d'améliorer les chiffres du chômage, ce n'est ma foi pas une grande avancée.
      Il serait bon d'en connaitre un peu plus sur ces emplois (province, secteur d'activité, type de contrat) avant de pouvoir faire une comparaison avec le Québec.

      Ce n'est pas parce que les journaux et l'actualité font la part belle à cette charte que le gouvernement ne cherche pas des solutions pour l'économie de la province. Mais avec une crise économique qui n'est pas encore surmontée et l'exigence de ne pas accentuer le déficit budgétaire, il semble quand même difficile de faire des miracles dans ce secteur (mais le Québec n'est pas seul dans ce cas).

    • jean Gilbert - Inscrit 6 septembre 2013 21 h 06

      Tous les partis politiques ainsi que la très grande majorité de la population sont d'accord pour qu'il y ait un projet de loi qui donne aux tribunaux des règles précises sur les accommodements raisonnables.
      La Commission Bouchard-Taylor n'a quand même pas été mise sur pieds par Mme Marois !

      Ce n'est pas en laissant pourrir la situation et en prétextant qu'il y a des dossiers plus importants qu'on va régler les problèmes ...
      On a vu où le laisser-faire libéral nous a mené dans le passé ...

    • Eloi Skelling - Inscrit 6 septembre 2013 21 h 30

      Rio-tinto compte pour beaucoup dans le compte

  • Michel Lebel - Abonné 6 septembre 2013 19 h 04

    Pas une grande maîtrise du dossier!

    Mme Marois devrait savoir que lorqu'on parle de situation étrangère à son coin de terre, il faut d'abord être connaissant en la matière et toujours prudent. Ce qui lui a fait défaut ici. D'ailleurs, je constate qu'elle ne maîtrise pas très bien le dossier de la laïcité et des valeurs. C'est vraiment un dossier pour intello!

    Michel Lebel

    • Claude Lachance - Inscrite 6 septembre 2013 19 h 59

      elle sait de quoi elle parle, et vous?

    • Michel Lebel - Abonné 6 septembre 2013 22 h 08

      @ Claude Lachance,

      Je connais assez bien le Royaume-Uni; j'y ai été au moins une douzaine de fois. Mme Marois charrie quant aux effets du multiculturalisme dans ce pays. La question est beaucoup plus complexe que cela.

      Je conserve mon opinion quant à la connaissance déficiente du dossier de la laïcité par la première ministre. Elle ne me semble pas d'ailleurs pleinement consciente de son caractère fort dangereux, le comparant  erronément, par exemple, au traitement gouvernemental de la déconfessionnalisation des commissions scolaires.


      Michel Lebel

    • Sébastien Arcand - Abonné 7 septembre 2013 00 h 14

      D'accord avec vous M. Lebel. De l'amateurisme depuis le début. Et ce n'est pas une question de savoir si on est fédéraliste ou indépendantiste. Mais malheureusement, certains en font un combat pour l'indépendance du Québec. Désolé M. Lachance, mais Mme Marois et B. Drainville ne maîtrisent pas ce dossier. Il y a du conservatisne à la Bock-Côté là-dessous mais pas du tout intégré de la part des politiques. Faire de la France le modèle à imiter en matière d'intégration des immigrants et des minorités, religieuses ou autres, relève de l'aveuglement idéologique au même titre que de faire du multiculturalisme 'canadian' la règle d'or des rapports majoritaires/minoritaires au Québec. Bouchard-Taylor avait tracé des balises tout à fait acceptables pour tous. Mais la partisanerie et les stratèges politiques (sic) ont eu tôt fait de mettre leur nez dans cela...Pathétique pour dire vrai

    • jean Gilbert - Inscrit 7 septembre 2013 01 h 25

      D'une part Couillard accusait Marois de faire diversion mais il admet que des balises sont nécessaires ! Il affirrme que son parti va s'opposer au voile facial si il est porté au pouvoir mais il affirme que c'est une atteinte aux libertés foles de s'habiller comme on veut ...

  • Paul Michaud - Abonné 6 septembre 2013 19 h 09

    Limite de vitesse

    M. Couillard, franchement! On ne peut s'exprimer sur rien si on n'est québécois. Que Justin nous traite de nazis, il aurait droit à ses opinions, lui puisqu'il est liberal. Mais qu'on remette une façon de faire qui a connus des succès mais aussi des échecs, en question et il faudrait présenter des excuses.
    Je pense, cher aspirant premier ministre, qu'une des raisons centrales au débat actuel c'est que comme citoyen on en a assez de ne pouvoir s'exprimer sur rien sans se faire traiter de noms d'oiseaux. Est-ce que vous auriez l'intention de gouverner de cette façon?

  • Cyril Dionne - Abonné 6 septembre 2013 19 h 13

    Dans un premier temps, on aimerait que M. Couillard s'excuse pour ses relations avec son bon ami Arthur Porter. Dans la moindre des choses, il devrait au moins expliquer sa relation nébuleuse avec celui qui git dans une prison du Panama et qui mystérieusement, on ne peut pas extrader au Canada (mais pas de problème pour sa femme) pour faire face aux chefs d'accusations qui ont été portés contre lui.

    Et madame Marois n'a pas à s'excuser pour ces supposées remarques sur le multiculturalisme envahissant, colonisateur et réducteur d'Ottawa.

  • Clyde Paquin - Inscrit 6 septembre 2013 19 h 19

    Ça y est...

    Ça y est... Pauline Marois est une dictatrice! Toucher au saint-multiculturalisme c'est inacceptable, inadmissible, péché, criminel. S'excuser à qui?! De quoi et pour quoi?! Qui a-t-elle attaqué en disant cela?! Elle doit être s'excuser à l'idéologie politique qu'est le multiculturalisme?! C'est ridicule...

    • Louka Paradis - Inscrit 6 septembre 2013 22 h 13

      En effet, peut-être qu'un jeune cinéaste pourra tourner un film et l'intituler : «Le temps des nouveaux bouffons», en hommage à Pierre Falardeau. Il aurait beacoup de matière...

      Louka Paradis, Gatineau

    • Michel Coron - Inscrit 7 septembre 2013 00 h 59

      Nous y voila ! Comme autrefois, la France et l'Angleterre se font la lutte par colonies interposées. Ce que nous dit M.Couillard, c'est que le multiculturalisme britannique copié par ses fidèles sujets en Canada est LA solution. Ce à quoi Mme Marois répond que la solution laïque française est LA solution. Qu'on le veuille ou non, le québécois a une fleur de lys plantée dans son coeur, résultat d'une lutte tenace durant près de trois siècles. Et,quoi qu'en pense M.Couillard, issu de la noblesse de Lotbinière, le bon peuple du Québec n'a pas, selon les paroles de Pauline Marois, "à s'excuser de ce qu'il est" . Par instinct de survie, il saura choisir sa destinée. La rose au vent itou.

    • Jeanne M. Rodrigue - Abonnée 8 septembre 2013 10 h 05

      P. Couillard demandera-t-il également au premier ministre britannique David Cameron, de s’excuser pour avoir déclaré «que la politique de «tolérance» à l'égard de ceux qui rejettent les valeurs occidentales a échoué dans son pays» !

      http://www.lefigaro.fr/international/2011/02/05/01