Option nationale tiendra une course à la direction

Cette course à la direction est devenue nécessaire en raison de la démission du chef et fondateur du parti, Jean-Martin Aussant, qui a quitté ses fonctions en juin
Photo: Annik MH de Carufel -Le Devoir Cette course à la direction est devenue nécessaire en raison de la démission du chef et fondateur du parti, Jean-Martin Aussant, qui a quitté ses fonctions en juin

Dans l'objectif de se trouver un nouveau chef, le parti Option nationale a confirmé qu'une course à la direction sera lancée le 19 août pour se terminer le 26 octobre.

Les candidatures seront reçues jusqu'à la mi-septembre.

Nathaly Dufour, chef par intérim d'Option nationale, et Florent Michelot, président d'élection, ont annoncé qu'après plusieurs semaines de réflexion et de consultations de ses membres, la formation politique avait convenu qu'une course était nécessaire pour favoriser le déploiement de nouvelles idées.

Option nationale souhaite tenir quatre débats dans différentes régions afin de permettre aux candidats de comparer leur vision et leurs positions respectives.

Cette course à la direction est devenue nécessaire en raison de la démission du chef et fondateur du parti, Jean-Martin Aussant, qui a quitté ses fonctions en juin. L'ancien député du Parti québécois a accepté récemment un poste à Londres, auprès de Morgan Stanley Capital International (MSCI).

Néanmoins, Option nationale accuse une nouvelle perte, le directeur général du parti, Sébastien Pageon, qui était également candidat dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue, a tiré sa révérence.

Là encore, la chef intérimaire estime que les forces-vives ne manquent pas et assure qu'Option nationale sera en mesure de se lancer en campagne, même en cas d'élections hâtives cet automne.

«Tout ce qui nous manque c'est un chef. L'organisation ne fait que se bonifier, les équipes sont prêtes et elles ont hâte», conclut Nathaly Dufour.



 

À voir en vidéo