Transport ferroviaire - Québec demande des comptes à Ottawa

Le BST a déjà recommandé à Transports Canada de limiter la liste des produits qui peuvent transiter par les wagons de type « 111A ».
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Le BST a déjà recommandé à Transports Canada de limiter la liste des produits qui peuvent transiter par les wagons de type « 111A ».

Québec exige des comptes à Ottawa concernant le transport ferroviaire de matières dangereuses dans les municipalités. Dans un bref point de presse mardi, la première ministre Pauline Marois s’est dite préoccupée par la question depuis qu’un train rempli de pétrole léger a explosé, dans la nuit de samedi, à Lac-Mégantic.

La première ministre a rappelé que le gouvernement fédéral était responsable des Transports et que la population était en droit d’avoir des informations sur le transport des matières dangereuses telles que le pétrole. « Actuellement, tout ce que nous pouvons faire, c’est de demander des comptes à Ottawa », a indiqué Mme Marois tout en soulignant que la Sûreté du Québec menait une enquête sur les événements survenus à Mégantic.


Une commission d’enquête pourrait également être mise sur pied au Québec, mais la première ministre n’a pas voulu s’avancer sur le dossier, sans pour autant rejeter complètement l’option. « On n’en est pas là. […] C’est une responsabilité du fédéral. Le fédéral a à assumer sa responsabilité. Mais nous pourrons refaire le point sur l’ensemble de la situation dans les jours qui viennent. »


Pas de surveillance


À Ottawa, Transports Canada a tenu à dire qu’il n’y avait aucune règle pour empêcher une locomotive déverrouillée, sans pilote, avec une cargaison inflammable, de dévaler au centre d’une ville canadienne. Les responsables du ministère affirment qu’ils sont en train de voir avec les législateurs pour évaluer les règles de sécurité concernant le transport ferroviaire. Transports Canada répète qu’il n’hésitera pas à renforcer les lois s’il le faut, mais qu’aucun règlement ne peut empêcher un drame comme celui de Lac-Mégantic, qui est le résultat d’un concours de circonstances. Le ministère a reconnu que la Montreal, Maine and Atlantic (MMA) avait le droit d’avoir un seul opérateur de ligne et que la pratique était approuvée. Il a aussi confirmé que la situation était rare, mais que ce n’était pas interdit par la loi de laisser un train sans surveillance sur une ligne principale et qu’il n’y avait aucune limite en ce qui a trait à la limite quant au nombre de wagons de carburant qu’une locomotive peut tirer.


Normes minimales


Le Syndicat des Métallos, qui représente les 75 employés de la MMA, croit qu’Ottawa se doit maintenant de resserrer les règles en matière de permis d’exploitation, de surveillance et de sécurité des convois ferroviaires de produits dangereux. Le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy, montre même du doigt les autorités fédérales qui ont permis la déréglementation du transport ferroviaire ces dernières années.


Selon M. Roy, les citernes utilisées correspondent à peine aux normes minimales autorisées par Transports Canada notamment en ce qui concerne l’épaisseur de la coque et les mécanismes de protection. Il note également que l’état des wagons laisse à désirer et que les voies ferrées de la compagnie MMA sont moins bien entretenues que celles du Canadien National ou du Canadien Pacifique.


 

Avec La Presse canadienne

34 commentaires
  • Gilles Goulet - Inscrit 10 juillet 2013 06 h 15

    Ces "exigeances" de madame Marois, quelques jours seulement après la tragédies de Lac Mégantic, me donne la nausée. Il y a sûrement une autre façon, pour le moment, d'aider nos amis de Lac Mégantic à survivre. On pourra "politicailler" plus tard.

    • Claude Smith - Abonné 10 juillet 2013 08 h 43

      Je ne comprends pas que cette exigence vous donne la nausée. Quant-à une autre façon d'aider nos amis de Lac Mégantic à survivre, ne coyez-vous pas que le gouvernement du Québec soit en train de le faire. Et même là, vous allez probablement accuser Mme. Marois de se faire du capital politique.

      Claude Smith

    • France Labelle - Inscrite 10 juillet 2013 08 h 59

      Ce qui me donne la nausée, c'est l'hypocrisie de ces gens qui se servent d'une catastrophe pour réduire au silence les critiques.
      Oublions tout et recommençons. Bizness as usual.

    • Rodrigue Guimont - Inscrit 10 juillet 2013 10 h 12

      Ce qui me donne la nausée jusqu’à l’écœurement c’est la manière dont MMA essaie de nous passer la responsabilité de cette tragédie en commençant par laisser entendre qu’il pouvait s’agir d’un acte terroriste (!!!) pour ensuite blâmer les pompiers de Nantes.

      Pour ajouter à l’insulte, Edward Burkhardt a de plus affirmé au journaliste Philippe Leblanc qu’il ne pouvait construire un nouveau tronçon de voie ferrée pour contourner le Lac Mégantic faute d’argent (We don’t have thar kind of money !) quand la compagnie-mère tire ses énormes profits sur le moindre coût engendré. Du capitalisme sauvage tel que l’on en trouve encore au Bengladesh ou encore à Bhopal en Inde, il n’y a pas si longtemps.

      Ce qui me donne encore la «nausée» c’est le laxisme dans les règles fédérales en matière de convois ferroviaires quant aux permis d’exploitation, de surveillance et de sécurité des produits dangereux ou toxiques.

      Ce qui me donne aussi la «nausée», ce sont des commentaires qui sous prétexte «d’aider nos amis du Lac-Mégantic» trouve encore le moyen de faire de la politicaillerie de bas étage au lieu d’aider à comprendre ce qui s’est réellement passé!

    • Solange Bolduc - Inscrite 10 juillet 2013 11 h 03

      Vous exagerez, monsieur, et qu'est-ce qui vous y pousse ? Votre partisanerie ? Car l'un ne va pas sans l'autre, et les minitères sont à pied d'oeuvres pour venir en aide aux victimes.

      Je l'attendais au tournant ce commentaire verreux ! La nausée vous devriez l'avoir pour les propos injustes que vous tenez envers mme Marois !

    • Céline A. Massicotte - Inscrite 10 juillet 2013 11 h 14

      Aider vos amis de Lac Mégantic... c'est ben beau, mais vous pouvez le faire, éviter que ça se reproduise, travailler pour que les coupables paient, ce n'est pas mal non plus quoi que votre vertu sans doute ou votre partisannerie vous pousse à dire.

      Dénigrer... c'est tellement facile.

    • Gilles Goulet - Inscrit 10 juillet 2013 12 h 21

      Débloquer des fonds pour aider les gens de Mégantic était la première chose à faire, donc vaux mieux tard que jamais puisque c'est fait depuis ce matin.

    • Jean-Marie Francoeur - Inscrit 10 juillet 2013 12 h 27

      C'est sa fonction première d'assurer la sécurité des Québécois. Auriez-vous eu la même réaction si Charest était à sa place ? Votre nausée varie selon les couleurs.

    • Denis Beausoleil - Inscrit 10 juillet 2013 12 h 32

      M. Goulet, vous avez la nausée facile. À mon sens, c'est vous qui faites de la politicaillerie, non Mme Marois. Misère, elle est la première ministre, elle est responsable ultimement de la sécurité des Québécois. Sa démarche auprès du fédéral est légitime et responsable.
      O. Lessard

    • Claude Champagne - Inscrit 10 juillet 2013 13 h 03

      Incroyable! une catastrophe de cette ampleur désolante et plus jamais elle doit survenir. Le moment demande de la solidarité, laissons la Ville du Lac Mégantic se relever, le gouvernement gouverner et la partisanerie reviendra en temps et lieux.

    • Solange Bolduc - Inscrite 10 juillet 2013 14 h 36

      M. Goulet, vous dites : "Débloquer des fonds pour aider les gens de Mégantic était la première chose à faire, donc vaux mieux tard que jamais puisque c'est fait depuis ce matin."

      Débloquer des fonds sans avoir pris le temps de jauger ou d'aller constater le drame: bien piètre opinion ! Le drame est arrivé samedi et nous sommes mercredi. Entre temps, tant d'aides de toutes ont été apportés! Vous êtes aveugle ou sourd ?

      Chose certaine, vous êtes très fort en jugement politique! Je comprends donc pourquoi il vous est impossible de juger les gestes posés, assez rapidement et efficacement d'ailleurs , ce que tout le monde a loué, excepté des gens comme vous !

      Parlez pour ne rien dire semble votre affaire ! Continuez votre bavardage inutile, nous nous préférons les gens constructifs qui ne passent pas leur temps à regarder dans leur propre rétroviseur !

  • Carole Minguy - Inscrite 10 juillet 2013 07 h 30

    Moi c'est Denis Lebel qui me donne la nausée

    Le gouvernement du Québec ne peut que demander des comptes à Ottawa, le transport ferroviaire étant de sa juridiction. Moi, c'est la langue de bois, comme le dit Antoine Robitaille, de Denis Lebel, son arrogance et son agressivité qui me rebutent. Essayer de nous faire croire que le gouvernement fédéral n'a rien à voir avec le présent drame suite à la dérèglementation.. Non mais qui veut-on berner? La locomotive qui a pris feu à Nates a été examinée la veille? Cela en dit long aur la qualité de l'inspection.
    Hey Ottawa, cessez de défendre à tout prix les marchands et transporteurs de pétrole qui avantangent vos appuis de l'ouest au risque et péril de sa population. On a une peitie idée où se situe la responsabilité politique.

    • Solange Bolduc - Inscrite 10 juillet 2013 11 h 04

      Vous avez absolument raison Mme Minguy !

    • Nicole Lamarre - Inscrit 10 juillet 2013 11 h 52

      Le gouvernement du Québec doit protéger sa population au diable le fédéral. C'est un gouvernement séparatiste, il doit arrêter de trouver des coupables et agir sur son territoire. En plus, l'environnement relève du provincial.

    • Solange Bolduc - Inscrite 10 juillet 2013 16 h 33

      Mme Lamarre, j'avoue ne pas comprendre votre raisonnement quand vous dites: "C'est un gouvernement séparatiste, il doit arrêter de trouver des coupables et agir sur son territoire."

      Est-ce que nous serions déjà séparés? À qui payons -nous nos impôts? À qui revient la responsabilité en matière de transport ferroviaire ?

      J'encourage au contraire le gouvernement du Québec à prendre ses respondsabilités vis-à-vis la population qui paie des impôts à Ottawa, et à défendre leurs intérêts, point à la ligne !! C'est pas vraie qu'on va se laisser manger la laine sur le dos pour enrichir les riches, paroles d'une beauceronne qui a assez de dignité pour se défendre !!

    • Luc Archambault - Abonné 12 juillet 2013 02 h 41

      C'est le gouvernement du Canada à Ottawa qui a exclusive responsabilité de ce qui se passe sur ses chemins de fer nationaux et internationaux. Il est responsable de la règlementation qui a permis que des trains de matières dangereuses soient conduit par une seule personne ; permis que ces trains soient stationnés sur la voie principale ; permis qu'ils soient laissés sans surveillance. Le gouvernement du Canada et le ministère Transport Canada sont imputables de ces règles qui ont provoqué cet accident. Il doit rendre des comptes. Il doit dédommager les victimes, les municipalités touchées et le gouvernement du Québec.

  • Sol Wandelmaier - Inscrite 10 juillet 2013 09 h 17

    Faire du capital politique sur la tragédie...

    Peu de politiciens résistent à la tentation de faire du capital politique en happant au vol tous les évênements de la vie...Et Pauline Marois ne fait pas exception!
    Surtout que l'agenda du gouvernement est de créer le plus de chicanes possibles avec le Fédéral pour prouver que le"système"ne marche pas...

    Mais quand de larges évênements tragiques comme la tempête de Glace de 1998, avec Montréal à une heure d'une évacuation générale, on était très heureux d'avoir le support du Canada et de l'armée...

    Ceci dit...Le fédéral doit prendre ses responsabilités dans le dossier du transport et les dérégulations de nombreux secteurs à la Harper!!!!

    • Jean-Marie Francoeur - Inscrit 10 juillet 2013 12 h 28

      Le Québec finance l'armée canadienne. Plusieurs Québécois en sont membres. Vous faites de la démagogie.

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 10 juillet 2013 18 h 45

      On était moins heureux de voir lArméée Canadienne lorsque Trudeau a mis en place"The War measures Acte" en 1967...À ce moment là, l'Armée Canadienne était un corps étranger pour certains...

      Mais ne vous inquiétez pas...Le Roc n'a rien de mesquin et viendrait en aide si besoin, même auprès d'un Québec indépendant..

      Oû est la démagogie?

    • Solange Bolduc - Inscrite 10 juillet 2013 21 h 45

      @ Sol Wandelmaier -

      "Le Roc n'a rien de mesquin et viendrait en aide si besoin, même auprès d'un Québec indépendant.? Comment pouvez-vous en être si sûr ?

      De la crédulité ou de la démagogie ? ça semble faire votre affaire de croire n'importe quoi?

      Bien soyexz-en satisfaite ! Le ROC vous aimera si c'est un besoin que vous recherchez, moi je préfère demeurer authentique et ne pas me laisser enfirouaper !

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 11 juillet 2013 07 h 55

      Madame bolduc...Le dossier d'aide du Canada aux pays en détresse parle pour lui-même...Si J'étais une indépendantiste et j'avais la crainte que le Canada ne vienne en aide en cas de danger ou de détresse, je serais alors très inquiète et aurais beaucoup d'hésitation d'aller dans la direction d'une séparation.....

  • Sol Wandelmaier - Inscrite 10 juillet 2013 09 h 19

    Ps: Terrorisme..

    Il ne faut plus oublier le contexte dans lequel nous nous trouvons avec le risque terroriste..Et laisser des wagons avec substances enflammables sans supervision est irresponsable!!!

    • Jean-Marie Francoeur - Inscrit 10 juillet 2013 12 h 30

      Justement !

      Quelle aubaine pour les terroristes ! Des wagons pleins de pétrole laissés seuls avec la locomotive en marche ! Il fallait y penser. Ce réseau a justement proféré des menaces contre le Canada à cause de ses positions ant-islam.

    • Céline A. Massicotte - Inscrite 10 juillet 2013 22 h 54

      À M. Wandelmaier

      "Ou est la démagogie? Réponse...

      Vous .écrivez "Le Roc n'a rien de mesquin et viendrait en aide si besoin, même auprès d'un Québec indépendant.."

      Ha oui? Comment expliquez-vous alors que je fédéral ne soit jamais venu en aide aux victime de la crise du verglas, ni des innondation du Saguenay, trouvant toujours des faux fuyants alors qu'il y va toujours généreusement pour la moindre innondation dans l'ouest canadien?

      Sans doute que vous ignorez ces réalités ou les niez par partsannerie, Pourtant d'autres en ont parler ici avant moi, non?

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 11 juillet 2013 07 h 57

      @Mr Francoeur..
      Le Canada n'a jamais eu une politique anti-Islam...La Charte des Droits et Libertés assure la pratique de toutes les religions y compris l'Islam et de nombreuses mosquées sont construites au Canada..
      .....Ce que vous voulez dire est que la politique de Harper déclarant le Hamas et le Herzbollah des organisations terroristes pourrait motiver des réactions de revanche et cibler le Canada...

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 11 juillet 2013 08 h 02

      @ Madme massicotte...Lors de la crise du verglas, si ma mémoire reste fidèle, Lucien Bouchard (ou Bernard Landry) a fait appel à l'Armée canadienne lors que Montréal était sur le point d'évacuation et les soldats sont passés de domicile en domicile pour aider les personnes agées ou en détresse...et ont aidé à déblayer les rues...Pour l'inondation du Saguenay, j'étais hors du pays et je ne peux rien dire...

    • Sol Wandelmaier - Inscrite 11 juillet 2013 08 h 03

      @Mme Massicotte...C'est madame Wandelmaier...Merci!

    • Pierre Lefebvre - Inscrit 12 juillet 2013 06 h 05

      Madame Wandelmaier, nous verrons bien si votre confiance est bien fondée quand nous verrons le fédéral resserrer les normes, pas avant !

  • Loraine King - Abonnée 10 juillet 2013 09 h 57

    Madame Marois a raison!

    Le lendemain de Noel en 2004 un tsunami a causé des dommages considérables à l'autre bout du monde. Plusieurs ministres du gouvernement fédéral, en vacances, se sont rapidement rendus à Ottawa pour annoncer les mesures qu'entendaient prendre le gouvernement pour venir en aide aux gens. Trois jours plus tard, une conférence de presse avec, de mémoire, trois ministres, fut télévisée. Les journalistes avaient questionnés les ministres sans restriction. Les ministres avaient été vertement critiqués : il aurait fallut que le Canada soit prêt à tout moment pour intervenir à l'autre bout du monde, que notre armée soit en Indonésie dans les 24 heures suivant l'évènement (!) - il aurait fallut qu'ils ne prennent pas de vacances de Noel - il aurait fallut...

    Dans ce cas-ci, c'est sur notre territoire, exclusivement de juridiction fédérale et ce gouvernement, qui depuis son arrivée au pouvoir soumet les fonctionnaires au silence le plus opaque, se sert volontier d'un fonctionnaire comme porte parole.

    Je félicite Madame Marois de rappeler aux politiciens fédéraux que c'est ce gouvernement qui doit agir. Un tsunami de l'ampleur de celui de 2004 arrive une fois par millénaire. Avec l'augmentation fulgurantes des convois ferroviaires contenant du pétrole, la population est en droit de comprendre les enjeux, les dangers et que les règles soient efficaces et appliquées, et c'est à ceux qui sont redevables devant la population de communiquer cette information à la population.

    Avons-nous complètement perdu le sens de la responsabilité gouvernementale ?