Québec solidaire demande à l'UPAC de se pencher sur le dossier du CHUM

La porte-parole de QS, Françoise David, et le député de Mercier, Amir Khadir (notre photo), se sont rendus lundi matin aux bureaux de l’UPAC pour déposer une demande d’enquête sur l’octroi des contrats pour la réalisation du CHUM et de son centre de recherche.
Photo: Le Devoir La porte-parole de QS, Françoise David, et le député de Mercier, Amir Khadir (notre photo), se sont rendus lundi matin aux bureaux de l’UPAC pour déposer une demande d’enquête sur l’octroi des contrats pour la réalisation du CHUM et de son centre de recherche.
Selon Québec solidaire, ces dossiers comportent de nombreux éléments qui soulèvent des doutes et justifient la tenue d’une enquête.

En point de presse lundi matin, Françoise David et Amir Khadir ont souligné l’absence de concurrence lors du processus d’appels d’offres ayant conduit à l’octroi du contrat du CHUM au consortium formés de Dalkia, Innisfree et OHL et du contrat du centre de recherche (CRCHUM) au consortium Accès Santé CHUM.

Québec solidaire avance que plusieurs entreprises impliquées dans le processus d’appel d’offres ont un passé connu de collusion. Les députés remettent aussi en question le choix de Québec d’opter pour un partenariat public-privé (PPP) pour ces deux projets dont les coûts sont passés de 1,4 à près de 2,6 milliards de dollars.

À voir en vidéo