Couillard dénonce les «associations malicieuses» entre lui et Porter

Le chef libéral Philippe Couillard
Photo: Jacques Nadeau - Le Devoir Le chef libéral Philippe Couillard

Le chef libéral Philippe Couillard est sorti de son mutisme, mercredi, relativement à l’arrestation de son ancien ami et associé, le Dr Arthur Porter.


« Oui, j’ai connu le Dr Porter, mais il faut arrêter de faire des associations malicieuses entre moi et ce qui a été fait ou ce qui lui a été reproché et qui s’est fait après mon départ de la politique. Donc, c’est impossible, même physiquement, que j’aie eu quelque chose à voir avec ça », a déclaré Philippe Couillard lors d’une entrevue matinale sur les ondes de CHNC-FM, de New Carlisle, alors qu’il faisait une tournée en Gaspésie.


De son côté, le président du Conseil du trésor, Stéphane Bédard, est revenu à la charge pour demander des comptes à Philippe Couillard. Il a suggéré au chef libéral de se présenter dans une circonscription pour faire son entrée à l’Assemblée nationale le plus rapidement possible. « Je demande à M. Couillard qu’il se présente ici, en Chambre. C’est ça son devoir, c’est d’être ici et de répondre aux questions comme on le fait tous les jours. »


« Il doit s’expliquer, a insisté Stéphane Bédard. Il doit répondre de ses gestes. On ne peut pas simplement dire : on n’a rien à se reprocher. » Les actes reprochés à l’ancien directeur du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) ont été commis au moment où il était associé dans une entreprise avec Philippe Couillard, a-t-il soutenu.


Stéphane Bédard a aussi exigé d’autres explications sur les négociations menées par M. Couillard alors qu’il était ministre en vue d’obtenir un emploi après son départ de la vie politique. Le président du Conseil du trésor a rappelé que le Code d’éthique et de déontologie des membres de l’Assemblée nationale avait été modifié depuis pour obliger un ministre d’informer le Commissaire à l’éthique de toute démarche entreprise pour obtenir un emploi.


Rappelons que Arthur Porter a été arrêté lundi au Panama en vertu d’un mandat d’arrêt international. Il est accusé de corruption en lien avec la construction du CUSM.


 

Avec Thierry Haroun


 
26 commentaires
  • Yves Claudé - Inscrit 30 mai 2013 02 h 00

    Monsieur Couillard …regrette … les «associations malicieuses» entre lui et Porter ?

    On peut comprendre que Monsieur Couillard soit dans l’embarras, suite aux mésaventures de son ex ami (1) Monsieur Porter… Cependant, le chef du PLQ, aspirant au poste de Premier ministre du Québec, n’est pas un simple quidam, et, s’il n’a rien à voir avec les actes commis par son ancien associé (2), on peut quand même s’interroger sur la qualité de son jugement.

    On se souviendra aussi du fait que Monsieur Couillard, faisant la promotion du système public en tant que ministre de la santé, s’était transformé en un ardent promoteur du privé (avec Persistence Capital Partners) … “dans le temps de le dire” !

    Malgré un “bain de jouvence” stratégique et une série de “liftings” médiatiques, il apparaît que Monsieur Couillard est finalement un libéral comme les autres, et que sa prétention à reprendre le “volant” de l’État échappé par Monsieur Charest ne se situe pas dans le meilleur intérêt de la grande majorité de la population du Québec !

    Yves Claudé @ (yclaude)

    (1) : Voir page 2 : http://www.sirc-csars.gc.ca/pdfs/ar_2009-2010-fra. , p. 2
    (2) http://canadiancompanies.landoffree.com/company/Po

  • Martin Maynard - Inscrit 30 mai 2013 04 h 20

    S'il n'a rien à se reprocher ...

    ... pouquoi avoir nier au départ qu'il connaissait Porter? Nous savons maintenant que c'est totalement faux.
    Peut-on faire confiance à une personne dont le premier geste a été de mentir à la population sur une évidence?

    • Jérémie Poupart Montpetit - Inscrit 30 mai 2013 16 h 17

      ça ressemble aux réponses de Stephen Harper...

  • Guy Lafond - Inscrit 30 mai 2013 06 h 26

    Le Devoir est mon droit,


    la conscience, mon maître.

    Merci au Journal le Devoir pour cette liberté de penser.

    Continuer votre excellent travail.

  • Normand Carrier - Inscrit 30 mai 2013 06 h 28

    Le manque de jugement du bon doc Couillard ......

    Il est bon d'être intelligent mais il est plus important d'avoir du jugement et cela le bon doc Couillard en a véritablement manqué ... Avant de s'associer il est important de bien connaitre ses futurs partenaires ... Le doc était trop pressé de faire de l'argent comme il était trop pressé de se négocier une job alors qu'il était toujours ministre de la santé ...
    Sa première réaction fut de nier ses accouintances avec Porter et au fur et a mesure que l'information journalistique sortait , le bon doc se rendait a l'évidence et avouait son crime devant des faits irréfutables .... Ce n'est pas ce qu'on peut appeller de la transparence et on peut appeller cela des faussetés .... J'espère que ce n'est pas ce genre de premier ministre que l'on souhaite a la direction du Québec et comme prime un parti qui n'est pas un modèle d'éthique ....

    • marc-andré simon - Inscrit 30 mai 2013 08 h 23

      Commentaire dénué d'objectivité. Vous devriez écouter M Couillard au lieu d'accepter d'office qu'il est coupable. La majorité des gens de bonne foi savent qu il n a rien a voir la dedans. C est si facile de critiquer des personnages publics, peu importe les partis. Ce Dr Porter était connu d'un très grand nombre de personnes provenant de partout dans le monde. Facile de juger lorsque l on se retrouve des années plus tard...je vous félicite si personne ne vous a déçu dans votre vie mais pour la majorité, on a tous connu une personne qui, plusieurs années plus tard, n'est pas la personne que l'on croyait. A ce compte, les ministres péquistes en lien avec des gens nommés à Charbonneau sont aussi coupables....belle logique...

    • Normand Carrier - Inscrit 30 mai 2013 09 h 17

      Monsieur Simon , j'ai bien écouté le doc dans ses explications mais si vous m'auriez lu correctement , vous auriez constaté que je n'accuse pas Couillard d'être de mèche avec Porter , je l'accuse d'avoir manqué de jugement et d'avoir manqué de transparence et d'avoir menti jusqu'a ce que les journalistes le force a admettre la vérité comme il l'a fait lorsqu'il se cherchait une job alors qu'il était toujours ministre ..... C'est la devise , on admet juste si on est poché !!!!

    • Sébastien Arcand - Abonné 30 mai 2013 15 h 27

      Bien dit M. Carrier! Pas pour me vanter, mais j'avais bien saisi la teneur de vos propos. Entièrement d'accord avec vous. Au-delà de toute partisanerie (fédéraliste/indépendantiste), on ne peut que se demander comment les Québécois et les Québécoises pourront accorder leur vote au Doc. Couillard. Il n'est coupable de rien, mais ces agissements post-carrière politique (avant son retour s'entend) soulèvent des interrogations. Un ministre de la santé qui menace de déchirer sa chemise ou presque pour éviter toute privatisation du système de santé pour ensuite se lier avec une clinique privée et travailler avec Porter une fois hors la vie politique mérite les suspicions dont il est sujet aujourd'hui.

  • Francois Cossette - Inscrit 30 mai 2013 06 h 58

    Commes les autres ,,,, un liberal quoi !!!!!

    Imaginons maintenant que le cher porter ait été une star dans le dossier du cusm. Que ferait ce cher dc couillard....

    Poser la question c'est y répondre, il ne faut pas oublier que c'est ce cher dc couillard qui a mis en branle les 2 projets, qui a participé a la sélection de ceux qui les dirigent alors, oui, il est en partie responsable du gachis, il ne peut s'en laver les mains comme il essaye de le faire. Ce n'est pas de son lien avec son ex-ami qui est le probleme c'est son jugement et sa probité.