Commission Charbonneau: Louise Beaudoin s'inquiète des «réputations entachées»

Louise Beaudoin, qui a été députée pendant 12 ans et ministre pendant huit ans, est catégorique: jamais on ne lui a offert d'enveloppes durant sa carrière de politicienne.
Photo: Jacques Nadeau - Archives Le Devoir Louise Beaudoin, qui a été députée pendant 12 ans et ministre pendant huit ans, est catégorique: jamais on ne lui a offert d'enveloppes durant sa carrière de politicienne.

L'ancienne ministre péquiste Louise Beaudoin qualifie la commission Charbonneau d'«extrêmement utile» pour faire la lumière sur la corruption, mais se sent également «interpellée» par les réputations qui y sont entachées.

Consciente qu'il ne s'agit pas d'un procès, elle se demande néanmoins si son fonctionnement actuel est inhérent à toutes les commissions d'enquête de ce type.

Lors d'une entrevue accordée à La Presse canadienne, samedi, Louise Beaudoin a dit souhaiter la rigueur «la plus ferme possible» à la commission, afin d'assurer que personne ne soit injustement éclaboussé par des déclarations-chocs de témoins.

Faisant allusion à l'ancien ministre péquiste Guy Chevrette, qui s'est retrouvé mêlé au scandale par les déclarations de l'ex-organisateur politique Gilles Cloutier, elle se demande «s'il n'y a pas moyen de vérifier et de contre-vérifier» ce que les témoins y disent pour «démêler le vrai du faux». Mme Beaudoin estime que son ancien collègue a raison de vouloir laver sa réputation.

Devant autant de déclarations, Louise Beaudoin craint que les citoyens finissent par «mettre tout le monde dans le même sac», ce qui la fait «grincer des dents».

Et Mme Beaudoin, qui a été députée pendant 12 ans et ministre pendant huit ans, est catégorique: jamais on ne lui a offert d'enveloppes durant sa carrière de politicienne.


8 commentaires
  • Bernard Lorazo - Abonné 25 mai 2013 14 h 24

    Impliqué ne veut pas dire coupable

    À l'instar de Mme Marois et d'autres péquistes, Mme Beaudoin ne s'exprime que lorsqu'un membre du PQ est nommément impliqué par un "témoin" de la Commission Charbonneau. Toutes les personne impliquées auront la possibilité de voir valoir leurs arguments.
    Un peu plus de rigueur de la part de Mme Beaudoin aurait été la bienvenue.

  • Lise St-Laurent - Inscrite 25 mai 2013 14 h 49

    Quand même!

    Il est étonnant de constater qu'on assiste à des sorties publiques émanant de la classe politique (le PQ notamment) s'interroger sur le déroulement de la commission Charbonneau. N'est-ce pas ce que ce parti souhaitait? Un des leurs est cité et on met en garde la juge Charbonneau comme l'a fait récemment madame Marois. J'ai peine à comprendre.

  • Denis Beausoleil - Inscrit 25 mai 2013 15 h 16

    Avec raison

    Mme Beaudoin a bien raison d'être inquiète, moi aussi je le suis lorsque j'entends les gens mettre le PQ aussi pire, sinon pire que le PLQ, à la seule mention de M. Chevrette. Ça m'enrage de constater qu'on ne fait pas de nuance et tout ce qu'on veut c'est de mettre tout le monde dans le même panier juste pour justifier l'incurie des libéraux.
    O. Lessard

  • Guy Desjardins - Inscrit 25 mai 2013 20 h 19

    Louise Beaudoin a tellement raison.

    Seul les Péquistes sont parfait, Elle aura été mieux de fermer sa cassette et attendre les suites. Ont dit toujours qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Ont verra.

  • Pierre Lefebvre - Inscrit 26 mai 2013 08 h 11

    Libéraux

    Il y a bien quelques libéraux qui ont été nommés à la Commission, sauf que ceux-ci ont tendance à se tenir coi. Peut-être une attitude à suivre par les péquistes.

    Chevrette, tu viendras faire ton tour quand on parlera du MTQ et s.v.p. n'apporte pas tes papiers, on a vu ça un gars qui se défend avec ses papiers à grand coup de poing sur la table. Il a été reviré par une seule photo !

    La magouille ? La norme avant 2009. Fa que respire par le nez et pousse égal ! Les vierges offensée ? On repassera ! Le bain est grand et y a de l'eau pour tout le monde.

    Un organisateur libéral qui éclabousse un péquiste, elle est où la surprise ? On s'enfarge sur une virgule dans un texte de 1000 pages ! On se calme !