En bref: Référendums, 49 %, minimum!

Il faudra un taux de participation supérieur à 49 % pour reconnaître le résultat d'un référendum sur les défusions, a révélé, hier, le ministre des Affaires municipales, Jean-Marc Fournier.

«Si, dans un référendum, 49 % des gens vont voter dans un sens ou dans l'autre et que 51 n'y vont pas, cela n'en fait pas beaucoup qui sont mobilisés par l'idée de la défusion», a souligné M. Fournier, en point de presse à Québec. «Je ne veux pas qu'au lendemain des défusions, on remette en cause la légitimité du processus. On a suffisamment remis en question la légitimité des fusions. S'il doit y avoir défusion, elle devra être basée sur une mobilisation très solide de la population», a-t-il ajouté. Le ministre Fournier a cependant évité de préciser le taux de participation minimal qui, à ses yeux, représente «une mobilisation très solide.»